Une chaufferie géothermique (24 MW) en Alsace

La Commission européenne a autorisé la France à octroyer une aide de 25,3 millions d’euros pour la construction d’une chaufferie géothermique de 24 mégawatts (MW) à Beinheim, en Alsace.

L’aide sera accordée à une entreprise commune entre Roquette Frères, Électricité de Strasbourg et Caisse des Dépôts et Consignations. Cette dernière commercialisera la chaleur géothermique au site industriel exploité par Roquette Frères à Beinheim, ce qui permettra à l’entreprise de remplacer en partie ses chaudières de chauffage actuelles alimentées au gaz. La Commission a conclu que l’aide était conforme aux règles de l’UE en matière d’aides d’État, car, globalement, les effets positifs de la mesure compensent les distorsions potentielles de la concurrence et des échanges entre États membres.

« Ce projet de géothermie complète le projet de biomasse de Beinheim déjà autorisé et contribuera lui aussi à atteindre les objectifs que l’UE s’est fixés en matière environnementale pour 2020 sans fausser indûment la concurrence. Il démontrera en outre que la chaleur géothermique, produit d’une technologie renouvelable innovante, peut être développée sur une échelle commerciale » a déclaré Joaquín Almunia, vice-président de la Commission chargé de la politique de concurrence.

Le projet prévoit aussi la construction d’une conduite de 15 km pour amener la chaleur depuis la source géothermique souterraine jusqu’au site de Beinheim. L’utilisation de l’énergie géothermique, énergie renouvelable, permettra de réduire les émissions de CO2 de 39 000 tonnes par an par rapport au même volume de chaleur produit à partir de gaz naturel.

À terme, le projet réduira les coûts de fonctionnement de l’entreprise puisque l’énergie géothermique est une source d’énergie primaire gratuite. Mais en contrepartie, cette démarche implique un investissement initial important de 45,3 millions d’euros pour la chaufferie et le réseau.

Le développement des énergies renouvelables fait partie du paquet climat et énergie conçu en vue d’atteindre les objectifs que l’UE s’est fixés en matière environnementale pour 2020.

Par ailleurs, une aide distincte de 11 millions d’euros accordée à Roquette Frères pour la construction d’une chaufferie à biomasse a été autorisée par la Commission le 17 novembre 2010.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Une chaufferie géothermique (24 MW) en Alsace"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité

par contre 15 km de canalisation c’est un sacré investissement. La source de chaleur étant rarement sur le site de consommation. Si cette énergie était transformée sur place en électricité( à condition que la source soit assez chaude) , le transport de l’énergie serait autrement plus simple

Rice
Invité

J’avoue que ces 15 kms me laissent soudainement sceptique sur l’intérêt de la chose et que la (pertinente) remarque de michel 123 mériterait une réponse. Peut-être que, s’agissant d’une usine, ce n’est pas d’électricité dont elle a besoin mais plus de chaleur… Auquel cas….

bmd
Invité
Michel 123, il ne s’agit pas du tout d’une source inépuisable! le flux de chaleur provenantdes profondeurs terrestre, 65 mW/m2 est bien insuffisant pour nous chauffer. Il s’agit donc d’exploiter des roches chaudes qui ont mis des millions d’années à atteindre leur température,et que l’on refroidira en fonction de la quantité de chaleur extraite. De la chaleur fossile en somme,tout comme le pétrole. Quant à l’électricité, vous ne semblez pas être au courant. Il existe non loin de là une centrale en fonctionnement, à Soultz-sous-forêts.Le rendement est faible, parce que la température des roches n’est pas assez élevée, mais çà… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

On refroidirait les roches… je veux bien, mais compte tenu du volume desdites, de la tempêrature en profondeur (environ 6000 K, celle de la surface du Soleil), et des forages géothermiques, qui dans les plus grand des délires utopiques ne représenteront (en 2100, c’est l’horizon préféré des “prévisionnistes” en matière de climat, d’énergie ou de démographie, pratique car aucun “auteur” ne sera plus là pour vérifier), les quelques “trous d’épingle” dans la croute terrestre ne devraient pas mener à un “tipping point”. Et pouruoi pas aussi, attention, dans quelques milliards d’année, le combustible du Soleil sera épuisé…

michel123
Invité
Si je parle d’énergie inépuisable c’est que la chaleur du sous sol provenant de la radioactivité naturelle se reconstitue au fur et à mesure , pour peu que l’on ait pris un volume de roches fracturées suffisant(plusieurs dizaines de kilomètres cubes de roches). Si l’on est trop gourmand et que la reconstitution thermique ne se fait pas il suffit de creuser plus profond , la chaleur augmentant de façon linéaire. Si les forages n’étaient pas si onéreux tous nos problèmes énergétiques seraient résolus depuis longtemps, car la technique de fracturation des roches rend inutile la présence d’une nappe phréatique préexistante… Lire plus »
wpDiscuz