Enerzine

Une conception de tour adaptée au climat extrême

Partagez l'article

Avec ses 22 étages de 65 590 m2, la tour de bureaux de Manitoba Hydro – la 4ème compagnie de distribution d’énergie au Canada – à la forme d’un "A majuscule", demeure un modèle d’éco-architecture adapté aux conditions climatiques extrêmes.

Le concept a même attiré l’attention à l’échelle mondiale en remportant le prestigieux prix 2009 "Best Tall Building in the Americas" décerné par le CTBUH, principal organisme mondial qui se consacre aux immeubles de grande hauteur et à l’habitat urbain.

Des spécialistes de l’ingénierie climatique ont conçu l’édifice de façon à ce qu’il respecte les critères de classification "Platine" du programme LEED. Ils ont misé sur les sources locales d’énergie passive, ce qui permet d’obtenir à la fois une réduction des dépenses énergétiques de plus de 65 % et de l’air parfaitement filtré.

Manitoba Hydro a fixé des objectifs ambitieux en matière "de milieu de travail positif, de régénération urbaine et d’architecture distinctive", y compris une réduction de 60 % de la consommation d’énergie* par rapport aux normes du Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments – Canada (CMNÉB), et ce, dans un climat extrême qui fluctue de -35 °C l’hiver à +35 °C l’été. Pour atteindre ces objectifs, Manitoba Hydro a rendu obligatoire un processus de conception intégré (PCI) officiel mis au point par Ressources naturelles Canada.

"Paradoxalement, une tour de verre s’avère le type d’immeuble le plus écoénergétique par temps extrême. Par temps extrêmement froid, Winnipeg jouit aussi d’un très bon ensoleillement", explique l’un des partenaires de KPMB, Bruce Kuwabara. "Nous avons examiné 15 possibilités et en avons essayé trois afin de déterminer quelle solution exploiterait le plus les énergies solaire et éolienne et contribuerait à la vie publique de la ville. Le "A majuscule" est constitué de deux tours posées sur un socle à l’échelle de la rue et placées à un angle de 45 degrès pour créer un nouveau parc public extérieur."

Une conception de tour adaptée au climat extrême

Les principales caractéristiques d’adaptation aux conditions climatiques de l’immeuble comprennent une enveloppe de bâtiment à haut rendement et le plus grand système géothermique de la province (280 trous de forage, 125 mètres de profondeur). Trois "jardins d’hiver" faisant face au sud sur six étages constituent les "poumons" de l’immeuble. Chacun est orné d’une chute spectaculaire de 24 mètres de hauteur qui humidifie ou déshumidifie l’air qui entre dans l’immeuble. Le socle est doté d’une série de toits verts où a été planté du foin d’odeur, une plante sacrée des peuples autochtones.

Cheminée solaire

Les 115 mètres de la colonne s’élève sur le côté nord du bâtiment. C’est un élément clé du système de ventilation passive qui s’appuie sur " l’effet cheminée " pour créer un tirage d’air hors du bâtiment.

En hiver, l’air est attiré vers le fond de la cheminée solaire. La chaleur récupérée lors de la phase d’extraction d’air est utilisée pour chauffer le parc de stationnement et pour préchauffer l’air froid entrant dans les jardins d’hiver situés au sud de l’immeuble. A l’inverse, pendant les mois d’été, l’air chaud est expulsé directement hors de la cheminée solaire.

"Tout bien considéré, les économies d’énergie et la conception durable de l’immeuble sont un investissement dans le principal atout de Manitoba Hydro : son personnel", a indiqué Tom Akerstream, directeur des installations et conseiller en énergie pour le projet. "Les employés sont ravis de leurs bureaux ensoleillés et de leur capacité de contrôler leur environnement personnel. Quelques employés qui prévoyaient partir à la retraite ont même décidé de rester pour en profiter!"

Une conception de tour adaptée au climat extrême

Le siège social de Manitoba Hydro aura coûté la bagatelle de 278 millions de dollars canadien. Il demeure également le premier exemple de la prochaine génération d’immeubles de conception durable, conçu par le cabinet d’architectes Kuwabara Payne McKenna Blumberg (Toronto), avec la collaboration du cabinet d’architectes Smith Carter (Winnipeg) et de Transsolar (Stuttgart)

* En septembre 2009, l’immeuble avait permis de réaliser des économies d’énergie de 65 %, ce qui dépasse l’objectif initial concernant une réduction de 60 % de la consommation d’énergie par rapport aux normes du CMNÉB.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Une conception de tour adaptée au climat extrême"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    yp
    Invité

    Bravo pour l’engagement et l’audace, c’est le genre de réalisation où on se dit c’est bon le futur est en marche et il va être génial. pour ceux que ça intéresse le site des architectes avec des photos sous tout les angles, les intérieurs, la chute d’eau etc: qqs liens supplémentaires pour des photos et dessins:

    wpDiscuz