Enerzine

Une coupure géante d’électricité a affecté la PACA

Partagez l'article

Le Gestionnaire du Réseau de Transport d’Electricité (RTE) a procédé lundi à un délestage partiel d’électricité, intervenu à 13h46, ce qui a privé en début d’après-midi 2 millions d’habitants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

"Un incident technique dans le poste électrique 400.000 volts de Tavel (Gard), doublé d’une forte consommation liée à la vague de froid", a conduit les opérateurs de RTE à mettre en œuvre un délestage volontaire et maîtrisé, afin d’éviter un "black-out" complet de l’ensemble de la région. Aucun des clients prioritaires de RTE n’a été impacté par cette manœuvre.

Depuis une semaine, RTE avait alerté sur les risques de coupure d’électricité dans cette région liés aux très fortes consommations en raison de la vague de froid.

La vallée de la Durance (soit les Alpes de Hautes Provence et les Hautes Alpes) a été presque immédiatement réalimentée. Le rétablissement de l’alimentation en électricité du reste de la région privée d’électricité a commencé vers 14h45, et à 15h15 la grande majorité de la population était réalimentée.

Suite à cet évènement, Christian Estrosi, le Ministre chargé de l’Industrie a réagit et souhaite que "le contrat d’objectifs pour la sécurisation de l’alimentation électrique de l’Est de la région PACA soit réalisé rapidement".

Ce contrat d’objectifs définit un cadre permettant de remédier durablement au risque de rupture accidentelle brutale de la ligne unique de 400 000 volts et au risque d’insuffisance du réseau pour faire face à des pointes de consommation. Il combine renforcement du réseau de transport de l’électricité, maîtrise de la demande en énergie et développement de l’utilisation des énergies renouvelables.

Un maillage de lignes 225 000 volts sera ainsi mis en place dans le délai le plus court possible et en tout état de cause avant le 31 décembre 2015. Ce maillage consiste notamment en la création de lignes de 225 000 volts entre Boutre et Trans-en-Provence, entre Fréjus et Briançon et entre Briançon et Cannes-La Bocca. Ces lignes seront majoritairement mises en souterrain, conformément aux enjeux environnementaux des territoires traversés.

En parallèle, les départements des Alpes-Maritimes et du Var s’engagent à développer des productions locales d’énergie renouvelable représentant 15 % de leur consommation électrique à l’horizon 2012. L’opération d’intérêt national Ecovallée, dans la plaine du Var, pourra notamment servir de lieu d’implantation de certains de ces projets.

Le Ministre a par ailleurs rappelé que les coupures d’électricité pourraient également être évitées en recourant aux nouvelles technologies, dont les compteurs intelligents pour mieux gérer les pics de demande et les réseaux intelligents pour mieux gérer les différents moyens de production.


Partagez l'article

 



             

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    10 Commentaires sur "Une coupure géante d’électricité a affecté la PACA"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    dede29
    Invité

    Ce matin un auditeur intervenant sur RMC se plaignait de n’avoir pu continuer à vendre sa production photovoltaique à EDF durant la coupure ! Heureusement  le temps était couvert ,ajoute-t-il .Ouf §§§§

    Fred73
    Invité

    Comique en effet certains n’ont vraisemblablement pas compris le fonctionnement du réseau électrique et de l’onduleur de leur panneaux solaires. Peut etre ne savent ils meme pas qu’il y a un onduleur…

    michel123
    Invité
    Nous savons tous que par grands froids la consommation de pointe va continuer à croitre d’une façon exponentielle en paca en raison de la multiplication des pompes à chaleur aerothermiques qui chauffent trés bien par temps clément jusqu’à – 5 degrés mais dont le rendement :  cop = coefficient de performance qui tourne autour de 3 normalement dégringole à 1.5 en dessous de – 7degrés ; Par  températures négatives ,les besoins en chauffage augmentent pendant que le rendement baisse , résultat les résistances additionnelles et le chauffages d’appoint se mettent en route ce qui décuple la consommation et aboutira obligatoirement à… Lire plus »
    traction0
    Invité

    Vague de froid ? Je dirais vaguelette, 10 cm de neige et plus rien ne fonctionne, trains bloqués, camions, voiture dans des bouchons sans fin, pannes d’électricité de grande importance, voilà notre société, voilà où nous en sommes en 2009, nous reculons à grand pas ! Nous avons connu il y a 30/40 ans des hivers bien plus rudes et tout ou à peu près fonctionnait, triste constat ! Notre société aujourd’hui, un géant aux pieds d’argile !!

    1000 mille
    Invité

    encore un des effets positifs de Copenhague… il fait froid il neige il fallait faire ça à San Salvador de Bahia

    Duchnok
    Invité

    Bien évidemment que les énergies renouvelables ne changeront jamais rien à une telle situation, tellement leur production est insignifiante, complètement subies comme le photovoltaïque, et l’éolien complètement inexistant dans cette région, faute de vent. Franci NIMAL, Ingénieur Centralien de 69 ans

    Sicetaitsimple
    Invité
    J’ecrivais ça le 15/12 sur Enerzine: Bah oui,…. les eoliennes, les economies d’energie, tout le reste, tout le monde est bien d’accord…Il se trouve seulement que le monde avance comme il peut et que le cytoyen « lambda » fait les choix qu’il trouve les meilleurs à un instant, et que ces choix ont ensuite une influence sur sa consommation d’energie pendant 10,20 ou 30 ans..Mais par ailleurs, en Bretagne ou en Est Paca, il est impossible depuis plus de 20 ans de tirer une ligne electrique ou construire une centrale ( je ne parle même pas de nucléaire ou de charbon,… Lire plus »
    Lo besierenc
    Invité
    Merci à Michel 123 de son explication sur les pompes à chaleur aérothermique dont les performonances dégringolent par grand froid suscitant un surcroît de consommation électrique au pire momement… Mais comme je l’ai déjà écrit de n’est pas avec de nouvelles lignes THT, quelques centrales thermiques à gaz (les moins pires pour les besoins ponctuels) et des champs de capteurs photovoltaïques que l’on traitera le problème à sa source: les nouvelles normales d’isolation découlant du Grenelle pour les constructions nouvelles vont dans le bon sens mais il faut aussi réduire systématiquement la consommation d’électrique pour l’eau chaude sanitaire, le chauffage… Lire plus »
    traction0
    Invité
    Je me marre plus je lis les commentaires pseudo-scientifiques qui nous expliquent comment économiser de plus en plus d’énergie tout en augmentant notre confort ! Quelle stupidité ! J’ai vécu mes jeunes années entre 50 et 60, point d’électricité, ou si peu, 3 ou 4 lampes et une seule prise de courant qui alimentait…. la TSF, pour les jeunes qui ne comprendraient pas, la radio, tout simplement, plus tard, la tv noir et blanc ! La voiture, oui, une petite VW avec ses pneus « neige » cloutés passait partout. Affolant, incroyable n’est ce pas ?? Nous habitions une petite maison, qui… Lire plus »
    Alesia
    Invité

    D’accord bien sûr avec Traction0 pour économiser l’énergie mais quand je lis sur le site de LDE (la lettre de l’environnement) que les distributeurs d’énergie vont réclamer des indemnité pour LE MANQUE A GAGNER si nous économisons l’électricité, là je vois rouge !…

    wpDiscuz