Une croissance de 33,3 % par an pour l’éolien français

La France compte beaucoup sur le développement de son parc éolien dont le gisement est évalué à environ 20 GW.

Selon une étude du groupe Xerfi, l’énergie éolienne restera la première source d’électricité d’origine renouvelable. La puissance installée devra être multipliée par 10 d’ici à 2015 pour atteindre 17 GW (contre 2,6 GW en 2007). Le taux de croissance annuel moyen de l’éolien sera de +33,3% par an entre 2007 et 2010 précise l’étude.

Une croissance exponentielle qui profitera à tous les acteurs de la filière : exploitants, fabricants, bureaux d’études, spécialistes du génie civil et du génie électrique.

Les énergies renouvelables * auront ainsi représenté 13% de la consommation intérieure brute d’électricité en 2007, une part qui devra être portée à 21% en 2010 conformément à la directive européenne 2001/77/CE.

Un bémol cependant : l’étude annonce également que "la faiblesse du rendement et son caractère aléatoire semble le point le plus difficile à surmonter pour les exploitants". Durant les cinq dernières années, le taux de rentabilité se situait dans une fourchette de 14 % à 21 %.

* hydraulique, éolien, solaire photovoltaïque, déchets urbains ménagers et assimilés, bois et déchets de bois, biogaz

(src : Xerfi)
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Une croissance de 33,3 % par an pour l’éolien français"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dan
Invité

Croissance exponentielle : + 33 % par entre 2007 et 2010. C’est évident quand on part de rien, les taux de progression sont toujours impressionnants, mais le plus significatif est alors la valeur absolue. Pour le nucléaire qui assure déjà 80 % du service, la marge de progression n’est que de + 25 % après on dépasse 100 % ! Le bémol est intéressant, les exploitants sont lucides, au delà de quelques % l’affaire devient ingérable. Tout système a ses propres limites, pour l’éolien il s’agit de la frontière entre le fonctionnement en complément et le fonctionnement en base.

wpDiscuz