Une éolienne génératrice d’électricité et d’eau !

Eole Water, une entreprise implantée dans le sud de la France est devenue le leader mondial dans le domaine des systèmes éoliens de production d’eau par condensation.

Après dix années de recherche, les ingénieurs ont mis au point un système breveté composé d’une éolienne capable de produire de l’eau à partir de la condensation de l’air.

Le principe en apparence simple consiste à aspirer l’air ambiant, puis à le laisser se condenser par un procédé de refroidissement alimenté par de l’électricité produite par l’éolienne. L’agrégat de condensation forme au final de l’eau qui sera stockée dans le mat avant d’être filtrée dans une dernière opération.

Selon les données communiquées par la société, le modèle éolien mobile "WMS 500" haut de 14 mètres et muni d’une turbine de 8,5 mètres serait en mesure de produire 514 litres d’eau en 24 heures, dans des "conditions dites normales".

La proportion d’eau obtenue va varier en fonction de la typologie de l’endroit géographique sélectionné :

  • 610 litres d’eau dans une zone côtière avec une température de l’air de 30°C pour un taux d’humidité de l’ordre de 70% ;
  • 263 litres d’eau dans une zone aride, montagneuse (25°C / 40° HR) ;
  • 132 litres d’eau dans une zone désertique (35°C / 30° HR)

Une éolienne génératrice d'électricité et d'eau !

[Credit Image – Eole Water]

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Une éolienne génératrice d’électricité et d’eau !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

Génial! Et tellement plus écologique que les usines de déssalinisation dévoreuses d’énergie! Ce produit peut faire un carton énorme!

Pastilleverte
Invité
tous les principes de co génération (électricité + chaleur ou eau ou H2 ou ??) sont bons à prendre et permettront de développer les énergies renouvelalbes (éoliennes et PV), surtout quand on aura progressé à pas de géants dans le domaine du stockage de l’électricité… Quelques interrogations : 250 litres en milieu aride, ça représente la consommation de combien de personnes ? (autrement dit, combien de milliers d’éoliennes pour alimenter en serait-ce qu’une petite ville) Y a t il également de la production d’électricité en plus de celle utilisée pour le process “eau” ? Sinon, comme pour l’éolien ou le PV… Lire plus »
Michel123
Invité
Intéressant dans les zones désertiques et/ou montagneuses où l’on ne peut désaliniser  l’eau de mer (à moins de la faire venir à grands frais) malheureusement dans ces zones hygrométrie est faible ce qui détériore le rendement de l’unité de production. Sans intérêt au bord de mer ou le rendement d’une unité d’osmose inverse accouplée éventuellement  à une éoilenne pour la fourniture de l’énergie est bien meilleur que l’utilisation d’une pompe à chaleur accouplée à une éolienne qui sert à condenser un air pauvre en eau (mauvais rendement) Peut trouver un créneau sur les montagnes désertiques proches de la côte (éthiopie , somalie… Lire plus »
Dams
Invité
L´OMS precaunise un minimum de 40 litres d´eau par homme par jour pour une vie decente (le droit à la douche est-il universel?…). Donc là ce modèle 514 l/jr fournirait de l eau pour en gros 13 personnes… le modèle fait 9kW (site constructeur), dans cette gamme de puissance on s en tire pou un investissement d´au moins 3€/W soit tout de même 27.000€… L´eau est gratuite tout de même ensuite, mais de même que le vent disponible que de manière discontinue… le système est surement intéressant pour certaines zones comme le disais Michel123. L application aux sites isolées me… Lire plus »
Ar korrig
Invité

Génial?   non, un petit appareil pour des-humidifier l’air produit 7 litres jour une pompe à chaleur largement plus, en fait l’éolienne fait tourner un frigo….

Samivel51
Invité

Ne pourrait-on pas “des-humidifer” l’air et condenser l’eau de manière purement mécanique, sans passer par la fabrication d’électricité. Le rendement serait sûrement meilleur. Le compresseur du “frigo” ne peut-il pas compresser directement avec l’énergie mécanique de l’éolienne, par exemple? Je sais qu’il existe des frigos à gaz, dans lesquels il n’y a pas d’électricité, je crois.

yp
Invité

même si à grande échelle ça poserait problème pour l’équilibre de l’environnement, tant que ça reste local et ponctuel, bravo pour cette création. En tout cas bon vent à cette entreprise qui innove et qui propose une solution intéressante et créative qui sera surement utile dans certains endroits du monde et dans certaines conditions. Reste à se faire connaitre

gypse
Invité

Si on poursuit le calcul de Dams (je ne suis pas un spécialiste de l’éolien). En zone désertique, l’éolienne produit 132 litres par jour, soit 48 m3 par an. En prenant une durée de vie de 20 ans, on aurait un montant à amortir de 27000/20, soit 1350 € par an. Sans tenir compte des coûts de maintenance (quid de ce chiffre en plein désert ?), cela donnerait 28 €/m3.Ni dérisoire, ni scandaleusement élevé. A suivre.

alain843
Invité

tu risques de tomber en plein dans la cristallisation en hémihydrate,attention à la zone de transition tu risques de bloquer ton réacteur et ton filtre. bonne journée et bonne bourre…

Francois carre
Invité

Belle idée et belle machine . . . Il est dommage que l’hélice motrice du système soit copie conforme de celles de machines, d’un rendement et d’une rentabilité désespérants, que l’on voit fleurir partout . . . Et, qui, sont capables de fournir 3 à 5 fois moins d’énergie qu’une machine étudiée pour la production, telles les multipale optimisée. Vous pouvez voir nos commentaires par : “éolien selon François Carré”, et, notre site par : “aérogénérateurs africains” . . .  vous aurez des bases essentielles de réflexion sur le fonctionnement des hélices éoliennes.

Francois carre
Invité

Belle idée et belle machine . . . Il est dommage que l’hélice motrice du système soit copie conforme de celles de machines, d’un rendement et d’une rentabilité désespérants, que l’on voit fleurir partout . . . Et, qui, sont capables de fournir 3 à 5 fois moins d’énergie qu’une machine étudiée pour la production, telles les multipales optimisées. Vous pouvez voir nos commentaires par : “éolien selon François Carré”, et, notre site par : “aérogénérateurs africains” . . .  vous aurez des bases essentielles de réflexion sur le fonctionnement des hélices éoliennes.

wpDiscuz