Une fibre optique transformée en cellule solaire

Un groupe de chercheurs japonais a dévoilé "une sorte de fibre optique TCO (Transparent Conductive Oxide) à pigmentation photosensible" lors de la 56e assemblée de la Société de Physique Appliquée du Japon qui s’est déroulée à l’Université de Tsukuba du 30 Mars au 2 avril.

La cellule solaire est composée de deux types de pigments concentriques formés autour d’une tige de verre d’une longueur de 3,5 cm et d’un diamètre de 9 mm. La lumière entre tout d’abord par l’une des extrémités du tube de verre. Elle est ensuite absorbée par les pigments photosensibles et transformée en électricité dans la mesure où l’angle de réflexion n’est pas totale, avant de ressortir à l’autre extrémité.

La principale différence entre cette nouvelle cellule solaire et celle à pigmentation photosensible ne réside pas tant dans la forme mais plutôt dans le fait que la première utilise une électrode transparente (TCO).

La cellule solaire possède un rendement de conversion supérieur à 1 % quand on utilise un seul type de pigmentation. Il en résulte qu’environ 90 % de la lumière va d’un bout à l’autre de la tige sans être converti. Cette déperdition de lumière peut être surmontée en augmentant la longueur ou en réduisant le diamètre de la fibre, ce qui amènerait à un taux de rendement maximal d’environ 10%.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar