Une fusion chinoise donne naissance au No 1 mondial de l’énergie

Shenhua, le premier producteur mondial de charbon et l’électricien China Guodian ont fusionné fin août dernier, devenant de fait le numéro 1 mondial en termes de capacités installées.

Selon Bloomberg, la nouvelle entité qui prendra le nom de “National Energy Investment Group (NEI)” devrait se situer juste en dessous des 230 milliards d’euros d’actifs pour une capacité de production d’environ 225 gigawatts.

La répartition de cette capacité de production se décompose de la manière suivante : solaire (1%), hydroélectricité (8%), éolien (14%) et centrales au charbon (77%).

Ainsi, ce nouveau géant de l’énergie deviendra le plus grand producteur d’électricité au monde, dépassant de loin EDF avec ses 130 GW, soit 42% de plus que l’industriel français.

Par cette opération, le pouvoir central de Pékin entend réduire drastiquement les énormes surcapacités pénalisant le secteur du charbon lourdement endetté. Pour y arriver, le gouvernement chinois n’hésite plus à stopper par dizaine les projets de construction de nouvelles centrales électriques au charbon.

Par ailleurs, contrairement à l’annonce du Président Trump de retirer les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat, la Chine promet quant à elle de rester activement engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique.

[ Image illustation CC – Henrique Pinto ]

Partagez l'article
  • 5
    Partages

 



[ Rédaction ]

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz