“Une heure pour la Terre” passe inaperçue en France

Samedi dernier, pendant une heure, des millions de personnes dans le monde étaient appelés a éteindre la lumière entre 20h et 21h.

A l’initiative de l’organisation écologique WWF, cette action vise à montrer que des citoyens de la planète bleu "sont prêts à agir ensemble pour trouver une solution aux changements climatiques".

Plus de 25 grandes villes sur les six continents, comme Chicago, Copenhague, Manille, Tel-Aviv, Bangkok, Dublin, Toronto; Dubai et 400 autres villes ont participé à cette opération. Les lumières se sont éteintes pendant une heure à L’Opéra de Sydney, au pont du "Golden Gate" de San Francisco et même à la Tour CN de Toronto. En Europe, le Danemark, la Hongrie ou la Grande-Bretagne ont aussi marqué le coup.

Un scoop ! Même Google, le géant de l’internet s’y est mis en peignant sa mytique page d’accueil en noir et visible uniquement sur Google.com

"Une heure pour la Terre" passe inaperçue en France

Sur son Blog, Google répondait à la question : pourquoi nous ne le faisons pas en permanence (NDLR : laisser la page en noir) ? Et la réponse est sans ambiguïté : "cette action n’économise par d’énergie, car les écrans modernes utilisent la même quantité d’énergie quel que soit leur affichage".

C’est la ville de Sydney, en Australie, qui avait organisé la première édition  "d’Une heure pour la Terre", le 31 mars 2007. Curieusement, cette opération n’a pas trouvé d’echo en France ! Aussi pour ceux et celles qui ne veulent pas rater la troisième édition, sachez qu’elle aura lieu le 28 mars 2009.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz