Une loi pour éteindre les lumières superflues

Le député (UMP) Eric Diard a déposé mardi une proposition de loi visant à "lutter contre les pollutions lumineuses nocturnes".

Le texte propose une modification du code de l’environnement afin d’encadrer les "installations intérieures d’éclairages publiques ou privées établies à titre permanent ou temporaires", les soumettant à des "prescriptions générales en vue de limiter l’émission des sources lumineuses sans nécessité."

Le député justifie sa démarche par "la dégradation du milieu naturel nocturne par l’émission excessive de lumière due aux activités humaines."

Selon lui, "l’augmentation et souvent de la mauvaise qualité de l’éclairage artificiel public commercial et privé" en est la cause. Eric Diard pointe en particulier la "« mise en valeur » des édifices à caractère commercial par un éclairage intérieur" qu’il qualifie de "plus en plus disproportionné."

"Il ne s’agit pas de supprimer l’éclairage artificiel, mais de le raisonner de manière à réaliser des économies d’énergie", précise-t-il, soulignant que cette mesure s’inscrirait dans les engagements du protocole de Kyoto.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Une loi pour éteindre les lumières superflues"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
bolton
Invité

Je croyais que l’éclairage nocturne servait à réguler la consommation d’électricité, nécessaire au bon fonctionnement des centrales nucléaires ?On m’aurait menti ? :o)

Fr
Invité

non l’éclairage ne sert pas à réguler la consommation d’électricité… Par contre la tarification d’heures creuses, les Stations de Pompage et les échanges au sein de l’UCTE, oui!

wpDiscuz