Une méthode de biodégradation du plastique primée

Le Prix de l’Eau Junior de Stockholm**, le prestigieux prix international décerné à des étudiants pour des projets de recherche dans le domaine de l’eau a été remis hier aux jeunes Canadiens Alexandre Allard et Danny Luong, lors de la Semaine Mondiale de l’Eau de Stockholm.

La recherche menée par MM. Allard et Luong, centrée sur la biodégradation du plastique polystyrène, a démontré une nouvelle méthode permettant de décomposer les plastiques nocifs dans l’eau, à l’aide de micro-organismes et d’enzymes économiques et aisément disponibles.

MM. Allard et Luong reçoivent 5 000 dollars et un voyage, tous frais payés, à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, pour présenter leurs résultats lors de la conférence annuelle de la Fédération mondiale de l’environnement, le plus grand événement sur la qualité et la technologie de l’eau en Amérique du Nord.

Le jury a aussi décerné des diplômes d’excellence à Yingxin Li, Zhaonan Yang et Wanling Chen, de Chine, pour leur projet sur des problèmes graves liés à l’eau, à savoir la perte d’engrais, le recyclage des déchets et l’amélioration de la fertilité du sol.

« Nous sommes très fiers d’Alexandre et de Danny pour leur remarquable recherche qui démontre l’imagination et la rigueur nécessaires pour aborder les défis cruciaux liés à l’eau dans le monde », a déclaré Gretchen McClain, vice-présidente directrice d’ITT et présidente de son groupe Contrôle de fluide et de mouvement. « Leur projet est un autre exemple de combien il est important de motiver les jeunes esprits brillants, de les récompenser par des concours tels que le Prix de l’Eau Junior de Stockholm, et de mobiliser leur engagement pour qu’ils deviennent la prochaine génération de leaders dans le domaine de l’eau. »

« Le polystyrène expansé (PSE) est une menace réelle pour l’environnement puisqu’il contribue à la propagation de toxines telles que le styrène et le bisphénol A dans nos eaux. Nous espérons que notre méthode sera largement utilisée et améliorera la qualité de l’eau dans le monde », ont déclaré les lauréats après avoir reçu leur prix.

Le Prix international de l’Eau Junior de Stockholm est présenté chaque année à des étudiants du secondaire pour des projets exceptionnels liés à l’eau, centrés sur des sujets à caractère écologique, scientifique, social ou technologique. Les lauréats sélectionnés par plus de 30 concours nationaux se mesurent pour obtenir la distinction internationale, qui est décernée par un jury international composé de professionnels et de scientifiques spécialisés dans le domaine de l’eau. Le prix est administré par le Stockholm International Water Institute.

** Le prix de L’eau Junoir est sponsorisé sur le plan mondial par ITT Corporation, une société d’ingénierie et de fabrication de haute technologie

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Une méthode de biodégradation du plastique primée"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
marcob12
Invité

A peine le début de la solution à la dispersion des plastiques dans l’environnement (océans par ex). Quid de l’impact de ces micro-organismes et enzymes sur l’eau et ses consommateurs/utilisateurs ? La solution (à mon humble avis) consiste à réduire massivement l’usage des plastiques et une collecte et un recyclage correct. Vu la multiplicité des plastiques, la filière idéale (locale, même) serait un crackage à l’hydrogène qui redonne des hydrocarbures. On bute sur le coût, l’extrême fragmentation (films, sacs plastiques,etc). Le traitement en aval est une oeuvre de sisyphe.

wpDiscuz