Une nouvelle centrale nucléaire en Slovaquie

La Slovaquie a choisi le groupe énergétique tchèque CEZ pour construire une nouvelle centrale nucléaire, dans le cadre d’un partenariat de type "joint venture".

Un accord doit être signé en marge du Forum européen sur l’énergie nucléaire, qui se tiendra à Prague les 28 et 29 mai 2009. La construction pourrait démarrer vers 2013. L’Etat slovaque détiendra 51% des parts de l’entreprise mixte qui sera créée.

La centrale nucléaire sera construite à Jaslovske Bohunice, qui abrite déjà réacteurs, en activité et deux autres, de type VVER-440/230, qui ont été arrêtés en 2006 et 2008, conformément aux accords d’adhésion de la Slovaquie à l’Union européenne, qui stipulaient une mise en conformité des installations nucléaires civiles. Les experts européens avaient ainsi demandé, à ce que les réacteurs de conception soviétique RBMK (type Tchernobyl) et VVER-440/230soient fermés faute de modernisation possible.

Confronté début 2009 à un risque de black-out, suite à une rupture des livraisons de gaz russe, Bratislava a menacé de relancer un de ses réacteurs VVER-440/230 avant de renoncer à ce projet sous la pression de Bruxelles.La Slovaquie possède, par ailleurs, une centrale nucléaire à Mochovce, dont l’extension est envisagée, dans le cadre d’une possible coopération avec Areva et Siemens.

 

BE République Tchèque numéro 9 (20/04/2009) – Ambassade de France en République Tchèque / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58721.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Une nouvelle centrale nucléaire en Slovaquie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
lion
Invité

Il n’y a jamais eu de réacteur de type RBMK en Slovaquie. Les  seuls réacteurs RBMK des pays des anciens pays de l’Est dans l’UE sont à Ignalina en Lituanie.

Denlaf
Invité
Je persiste à dire que dans nos sociétés modernes il n’y a pas de place pour le nucléaire. Les risques associés à ce genre d’exploitation sont trop grands. Il y a les risques d’accidents reliés au fonctionnement de l’appareil et il y a également les risques d’attentats terroristes. pire encore, on ne dispose pas de moyens sécuritaires pour disposer des déchets radioactifs. En ajout à tout celà, les spécialistes ont annoncé que certains déchets, provenant des réacteurs nucléaires de la plus récente génération, étaient jusqu’à 7 fois plus radioactifs que ceux provenant de la génération qui précède. Alors, le risque… Lire plus »
Tartempion
Invité
Parti de rien, l’éolien va progresser tous les ans……… Bien que très négatif et très préjudiciable pour le moment, le solaire a de grandes chances d’être auto-rentable d’ici une dizaine d’années……… la biomasse commence seulement à se réveiller…….. la géothermie et les économies d’énergies vont permettre un transfert momentané du futur surplus électrique sur la mobilté et les transports…… En bref, le besoin des transports va soutenir le besoin électrique, qui devrait diminuer dans l’habitat………. mais dès que le solaire va devenir auto-rentable, il va exploser, au risque de faire de l’ombre à tous les autres systèmes de grosses centrales concentrées……… Et… Lire plus »
Nodenlaf
Invité
On doit valoriser le nucléaire , c’est l’énergie de l’avenir et on doit promouvoir toutes nouvelles initiatives en ce sens.Les risques associés à cette technologie sont faibles,peu nombreux et tout à fait maitrisables ,contrairement aux affirmations diabolisantes des antinucléaires .La propagande imbécile de greenpeace sur “ces déchets radioactifs environ 7 fois plus importants que ceux émis par les réacteurs des générations précédentes” est une anerie que les débiles comme denlaf aiment propager. Le nucléaire c’est très bon ,le nucléaire c’est l’avenir et tant pis pour les demeurés qui sont contre,car bien heureusement  on va construire plein de nouvelles centrales à travers le monde . Il faut promouvoir à… Lire plus »