Une nouvelle infrastructure d’énergie renouvelable en Zambie

Une nouvelle centrale hydroélectrique de 120 MW, à laquelle sera associée une ligne de transport d’électricité sur longue distance, va être construite en Zambie (Afrique australe) grâce à un financement de l’Union européenne.

La Banque européenne d’investissement (BEI) va en effet apporter un financement** de 50 millions d’euros à ce projet qui comprend la construction d’une centrale hydroélectrique au niveau du barrage d’Itezhi-Tezhi et une ligne de transport de 291 km vers Lusaka, pour relier la centrale électrique au réseau national et au pool énergétique d’Afrique australe.

« Pour la Zambie, cet accroissement de la production verte réduira le coût de la facture énergétique actuellement alourdi par les importations, ainsi que la dépendance envers l’électricité produite par les centrales au charbon, a déclaré Pim van Ballekom, vice-président de la BEI chargé des opérations de prêt en Afrique subsaharienne. En accordant un financement à l’impressionnant chantier d’Itezhi-Tezhi, la BEI complète son soutien aux infrastructures énergétiques de la région, amorcé cette année par sa participation à un autre projet, la ligne de transport Kafue-Livingstone. »

« La centrale hydroélectrique d’Itezhi-Tezhi augmentera la capacité de production d’électricité sur le réseau national et améliorera la fiabilité et la qualité de l’approvisionnement en énergie de la Zambie, a expliqué M. Chitundu. Ce projet de 120 mégawatts est conçu et mis en œuvre par Itezhi-Tezhi Power Corporation, co-entreprise détenue à parts égales par ZESCO et TATA. L’électricité produite par la centrale d’Itezhi-Tezhi sera transportée dans le réseau national par la ligne Itezhi Tezhi–Mumbwa-Lusaka West. L’utilisation de cette ligne pour l’acheminement de l’électricité simplifiera beaucoup les choses pour ZESCO et aidera à répondre à la très forte demande d’électricité générée par le développement de la clientèle et par la croissance des besoins dans les secteurs de l’exploitation minière, de l’agriculture et du commerce ainsi que chez les particuliers. »

« Le soutien à l’énergie est une priorité de l’action de l’Europe en Zambie. Les investissements visant à améliorer l’infrastructure énergétique et augmenter l’approvisionnement sont cruciaux pour la croissance économique, la création d’emplois et la réduction de la pauvreté. La délégation de l’UE à Lusaka est déterminée à contribuer davantage à un meilleur accès à l’énergie selon les grandes lignes du prochain Fonds européen de développement (FED) et à collaborer étroitement avec la Banque européenne d’investissement pour assurer un soutien efficace au secteur », a expliqué Gilles Hervio, ambassadeur de l’Union européenne auprès de la République de Zambie.

La centrale hydroélectrique d’Itezhi-Tezhi utilisera un barrage existant, construit au début des années 1970 pour réguler le débit de la Kafue en amont de la centrale électrique de Kafue Gorge, ce qui réduira le coût du projet et limitera son impact environnemental.

Le projet fait partie d’un ensemble d’aménagements visant à accroître la production hydroélectrique pour le réseau régional d’électricité, le pool énergétique d’Afrique australe (SAPP), à améliorer les connexions énergétiques entre les pays de la région, à combler le déficit énergétique de la Zambie et à réduire la dépendance du pays envers les importations d’électricité produite par des centrales au charbon. La quasi-intégralité de la production électrique de ZESCO en Zambie repose sur les centrales hydroélectriques situées sur le Zambèze et la Kafue.

** L’accord de financement finalisant cette aide de la BEI au projet de la société ZESCO a été officiellement signé à Lusaka par Alexander Chikwanda, ministre zambien des finances, Cyprian Chitundu, directeur général de ZESCO, et des représentants de la BEI.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz