Une OPEP du gaz semble se dessiner inévitablement

Une organisation qui représentent les plus grands exportateurs de gaz devrait être créée à Doha le 9 avril prochain.

Selon des sources diplomatiques, la Russie, l’Iran, le Qatar, le Venezuela et l’Algérie se disent favorables à ce type de regroupement.

L’enjeu est de taille. Profitant de l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence qui a cours en Europe, le Russe Gazprom et l’Algérien La Sonatrach visent ouvertement le marché de la distribution. Ces deux producteurs de gaz ont récemment annoncés leurs intentions de s’introduire progressivement sur le marché du détail (un accès direct aux consommateurs finaux) trustés aujourd’hui par les principaux géants Européens (GDF, E.ON, etc.).

De plus, il apparait que les contrats gaziers négociés "à long terme" par Gazprom avec les différents acteurs européens de l’énergie, n’offrent pas une sécurité absolue sur les prix. En effet, une clause prévoit la révision des prix une fois par trimestre ou par semestre. Une faille que compte bien exploitée le cartel une fois formé !

(Philippe – enerzine.com)
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des