Enerzine

Une plate-forme d’essais dédiée aux véhicules hybrides

Partagez l'article

Le projet HyHil vise à développer une chaîne d’outils logiciels qui permettra de prédire, d’optimiser et de valider sur banc moteur haute dynamique les performances d’un groupe motopropulseur hybride en avance de phase, avant toute expérimentation sur véhicule.

Ce projet est créé dans un contexte où une forte pression s’exerce actuellement sur le marché automobile pour développer des véhicules à très basse consommation et émissions de CO2 avec de très faibles émissions polluantes. Dans ce cadre, les motorisations hybrides thermique / électrique constituent une voie très prometteuse. Toutefois, la conception de chaînes de traction hybrides nécessite une prise en compte très précoce de l’intégration de l’ensemble de ses composants. Cette démarche se traduit par un fort besoin d’outils génériques permettant d’assurer le développement, l’optimisation et la validation de ces systèmes de motorisation sur des bancs d’essais moteurs haute dynamique.

Le projet HyHIL s’appuie sur la modélisation numérique des organes constitutifs de cette chaîne de traction (moteur électrique, batterie, transmission, etc.) dans l’environnement logiciel Imagine.Lab AMESim de LMS, et sur le superviseur de banc d’essais MORPHEE 2 de D2T, qui permet d’exécuter ces modèles en temps réel sur le banc où est physiquement implanté le moteur thermique.

Une plate-forme d'essais dédiée aux véhicules hybrides

La modélisation des éléments de la chaîne de traction hybride est réalisée par LMS et celle des organes électriques est menée par le laboratoire G2ELAB. Les méthodologies de contrôle et de supervision sont développées par l’IFP. L’intégration logicielle de l’ensemble et l’industrialisation sont réalisés par D2T. Renault apporte, en tant que end-user, son expertise dans le domaine de l’intégration véhicule et contribue à la validation de chaque étape du développement.

A l’issue du projet, les outils développés seront commercialisés au travers des chaînes logicielles respectives de D2T (superviseur de banc MORPHEE 2) et de LMS (plateforme de conception logicielle AMESim).

** Lancé en mars dernier par D2T et soutenu par le Fonds Unifié Interministériel (FUI) et le pôle de compétitivité Mov’eo, ce projet est réalisé en collaboration avec l’IFP, Renault, le laboratoire de Génie Electrique de Grenoble (G2ELAB) et LMS-Imagine.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz