Une serre photovoltaïque « nouvelle génération » au domaine Saint Vincent

Producteur indépendant d’énergies renouvelables, TENERGIE a inauguré récemment, à Mallemort, une serre photovoltaïque « nouvelle génération » au domaine Saint Vincent (26).

Mise en service en avril dernier, cette serre permet de combiner valorisation de l’exploitation agricole et efficacité énergétique, dans une démarche gagnant-gagnant. Ce projet d’envergure constitue ainsi une vitrine majeure de double usage du foncier, un enjeu crucial pour un territoire sur lequel la problématique foncière est centrale.

Grâce à son expertise sur de nombreux bâtiments industriels ou agricoles qu’elle a équipés en toiture, Tenergie a, pour cette réalisation, innové tant dans l’implantation des modules photovoltaïques que dans l’optimisation de la ventilation. Ainsi, l’ombre projetée par la couverture photovoltaïque (et structure) est diminuée à 36% de la surface au sol contre 52% dans une serre photovoltaïque classique.

La lumière est mieux valorisée par l’usage d’un polycarbonate filtrant et diffusant, améliorant ainsi l’uniformité de la lumière au sol. Pour la ventilation, un système d’ouvrants innovant en toiture couplé à une ouverture latérale totale et motorisée, piloté en fonction du climat intérieur et des contraintes météorologiques extérieures permet un contrôle climatique précis.

CONCILIER PROJET AGRICOLE ET PRODUCTION D’ÉNERGIE

Avec 8.027 panneaux photovoltaïques intégrés en toiture, sur une surface de 33 000 m², la serre du domaine Saint Vincent permettra de produire, dès 2019, 80 tonnes de courgettes / hectare (soit 240 tonnes par an), tout en produisant 3,1 GWH d’électricité « verte » (soit l’équivalent de la consommation d’une ville de 700 foyers (hors chauffage)), sans émission de gaz à effet de serre et en permettant une économie de plus de 271 T de CO2. Une aubaine pour Laurent Chabert, maraicher et responsable du domaine Saint Vincent depuis 2014. Grâce à ce nouvel équipement, la gestion du climat et le confort de travail ont été améliorés et la qualité des produits optimisée.

« Cette nouvelle serre apporte plus de protection face aux intempéries ou aux nuisibles. La qualité de notre production sera ainsi améliorée, ce qui nous permettra de travailler encore plus notre clientèle de restaurants gastronomiques et étoilés », explique Laurent Chabert.

Pour le producteur indépendant d’énergies renouvelables implanté dans la région, “la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a tous les atouts pour accéder à l’autosuffisance énergétique.”

Riche de ressources naturelles exceptionnelles, ce territoire présente de forts potentiels de production d’énergie solaire. Cependant, malgré ces richesses, l’alimentation électrique de la région dépend encore à 56% de l’importation d’énergie depuis le réseau national. Cette énergie importée coûte cher alors que la région dispose pourtant d’un avantage compétitif majeur, le soleil, avec un des taux d’ensoleillement les plus élevés d’Europe : 8 des 10 villes françaises les plus ensoleillées se situent en effet sur ce territoire.

Grâce à cette ressource renouvelable tous les atouts sont là pour offrir aux entreprises et aux habitants une énergie plus compétitive. Depuis 2016, l’énergie produite par le solaire sur le territoire est devenue moins coûteuse que l’énergie importée depuis le réseau national. D’ici 3 ans, son coût sera encore probablement divisé par deux.

Partenaire des territoires pour les accompagner vers un nouveau modèle énergétique, Tenergie a déjà investi plus de 500 millions d’euros dans les énergies renouvelables et va, d’ici 2020, en investir 500 millions supplémentaires.

A propos de Tenergie 

Meyreuil, 50 salariés, 80 millions d'euros de CA 
En jouant un rôle central dans le développement de la production de l'énergie solaire, Tenergie, ainsi que toute la filière solaire, porte l'ambition de faire de Provence-Alpes-Côte d'Azur une région autosuffisante en énergie. 80% des projets de Tenergie sont réalisés pour le monde agricole ou à destination des collectivités locales. Tenergie dispose d'un véritable savoir-faire dans le domaine puisque l'entreprise a déjà réalisé une installation de 3 MWc à Saint Cyprien (Pyrénées-Orientales), et construit actuellement deux serres dans le même département, à Saint Féliu d'Amont (puissance estimée de 1,1 MWc) et à Alenya (puissance estimée de 3,7 MWc).
Partagez l'article
  • 11
    Partages

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz