Une solution rend possible la traçabilité des câbles en cuivre volés

La SNCF a attribué au français Nexans, spécialiste industriel du câble, un premier contrat portant sur la conception et la fabrication d’un câble ferroviaire spécial qui incorpore une nouvelle technologie de câble antivol.

Le Réseau ferré de France a subi de nombreux vols pour un préjudice estimé à environ 30 millions d’euros en 2012.

Baptisé CORE-TAG®, ce câble sera installé sur l’infrastructure exploitée par Réseau Ferré de France (RFF) dans quatre régions du pays. Le câble de mise à la terre fourni par Nexans comprendra un conducteur en cuivre d’une section de 25 mm2, gainé de plomb.

Le câble a été fabriqué dans l’usine du Groupe à Mehun-sur-Yèvre au centre de la France.

Les câbles étant pour la plupart fabriqués entièrement en cuivre (c’est notamment le cas des câbles de mise à la terre), ils sont très convoités, car le cuivre de récupération se revend à un excellent prix. En général, lorsqu’un câble est volé, son isolant, qui pourrait permettre d’en identifier le propriétaire, est brûlé et seul subsiste le conducteur en cuivre.

C’est pourquoi, à la différence de techniques de marquage plus complexes et coûteuses qui font appel à des terres rares, la solution Nexans CORE-TAG® emploie une bande de cuivre résistant au feu et intégrée au conducteur central.

Le code à matrice de points figurant sur la bande, qui sert à identifier formellement le propriétaire (en l’occurrence RFF), permet d’identifier le cuivre volé lorsqu’il est déposé chez un ferrailleur, même lorsque l’isolant a été brûlé.

La présence du marquage CORE-TAG® dans le câble est immédiatement visible par simple examen visuel de l’extrémité de celui-ci. Il suffit alors d’ouvrir une longueur d’environ 25 centimètres pour lire le code d’identification. La bande étant incorporée au conducteur sur toute sa longueur, il est pratiquement impensable pour un voleur de la retirer.

"Tous les pays sont concernés par le vol de cuivre. Les réseaux ferroviaires du monde entier sont confrontés à de sérieux problèmes de sécurité et d’exploitation. Nexans développe des solutions en étroite collaboration avec de nombreux clients afin de résoudre ces problèmes" a commenté Jean Fehlbaum, Directeur Marketing de la Ligne de Marché Projets d’Infrastructure et Industriels chez Nexans.

"Le recyclage est une étape essentielle dans la chaîne d’approvisionnement du cuivre, mais il est très difficile d’établir l’origine du cuivre recyclé. Nous sommes convaincus que ces nouvelles techniques offrent un excellent potentiel. Elles rendent les câbles des voies ferrées moins attrayants pour les voleurs, et proposent de nouveaux outils capables de reconnaître des métaux volés avant qu’ils ne soient réintroduits dans le circuit. Ayant mis au point cette solution, notre principale tâche consiste à présent à en faire la promotion auprès des acteurs du recyclage, afin que ceux-ci sachent à quoi prêter attention mais aussi pour que les voleurs potentiels de câbles ferroviaires comprennent que leur butin sera beaucoup plus difficile à écouler."

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Une solution rend possible la traçabilité des câbles en cuivre volés"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tech
Invité
ceci est une mauvaise solution pour 2 raisons: 1. ajouter du plomb pour les cables de mise à la terre alors que l’on demande aux compagnie des eaux de supprimer les tuyaux de gaz en plomb, c’est un peu contradictoire. cela impliquera aussi des mesure de sécurité pour les travailleurs au contact pour éviter le saturnisme. 2. si les recycleurs ne permettaient pas avant de savoir d’où venait le cuivre, ce ne sont pas ces méthodes qui les empêcheront de continuer. il existe déjà des machines qui broient et trient les métaux! 3. c’est le contrôle par paiement obligatoire par… Lire plus »
pingus
Invité

Ce marquage est une bonne idée mais ce n’est pas le vole de ce câble qui porte le plus préjudice mais le vol des câble d’alimentation, de signalisation, de télécommunication et de traction. @Tech, le câble de terre est déjà gainé de plombs et cette technique n’en rajoute pas.

wpDiscuz