Une sonde sous-marine propulsée par l’énergie marine

La sonde sous-marine SOLO-TREC** financée par la marine américaine se sert des échanges thermiques au large des côtes d’Hawaii pour produire beaucoup plus d’énergie qu’il n’en consomme, s’offrant ainsi une autonomie de navigation quasi-illimitée.

Le SOLO-TREC est doté d’une série de tubes remplis de matériaux à changement de phase. Quand la sonde rencontre des températures plus chaudes près de la surface de l’océan, les matériaux se dilatent ; à l’inverse, lorsque la sonde plonge, les eaux se refroidissent et les matériaux se contractent. Ces deux propriétés sont utilisées pour entraîner une turbine hydraulique, dont l’objectif est de produire de l’électricité afin de recharger les batteries d’une pompe. Cette pompe gére la flottabilité de la sonde et lui permet de se déplacer de haut en bas.

Le SOLO-TREC a déjà effectué 430 plongées à une profondeur d’environ 500 mètres et à chaque fois, il a produit 1,6 watt-heures, suffisamment d’énergie pour alimenter ses instruments scientifiques, la pompe de flottaison, le récepteur GPS et les appareils de communication. Vous pouvez même suivre son chemin dans l’océan à partir du WEB.

"Un des objectifs de la Marine est d’avoir une présence persistante dans les océans du monde. C’est ce type de technologie qui vous mène à cela." a déclaré Thomas Swean l’un des responsables du projet au Centre de recherche naval.

La future génération de sonde à échange thermique pourra abriter toutes sortes d’instruments de surveillance scientifique. La prochaine étape sera de mettre un de ces dispositifs à l’intérieur d’un drone des mers, à l’instar du "Scarlet Knight" qui a réalisé un voyage transatlantique, l’année dernière.

Matériau à Changement de Phase

On appelle Matériau à Changement de Phase – ou MCP – tout matériau capable de changer d’état physique dans une plage de température restreinte. Cette plage est grossièrement située entre 10 et 80 degrés. Dans cet intervalle de température, le changement de phase prépondérant reste la fusion/solidification. Ces températures sont accessibles naturellement et sont omniprésentes dans notre vie quotidienne (température d’ambiance d’une maison, température d’un corps humain, de l’eau chaude sanitaire…)

** Sounding Oceanographic Lagrangian Observer — Thermal RECharging

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz