Enerzine

Une technologie innovante dans l’énergie des vagues

Partagez l'article

L’Espagne développe une nouvelle technologie de récupération de l’énergie des vagues, qui, selon ses concepteurs, permettra d’accroître considérablement (d’environ 170%) la capacité par unité de surface et la production d’énergie, comparativement à d’autres engins existants.

Ce système, nommé WELCOME (acronyme de Wave Energy Lift Converter Multiples España), et proposé par la société Pipo systems sera développé par un consortium créé entre l’espagnol Anortec et deux instituts de recherche publics : "Plateforme Océanique des Canaries" et "L’Ecole industrielle de Barcelone (CEIB)". Le ministère des sciences et de l’innovation a récemment accordé à ce projet une subvention publique d’une valeur de 2,1 millions d’euros.

WELCOME est basé sur le système APC-PISYS conçu par Pipo Systems et composé de multiples bouées, placées en surface et à des profondeurs sous-marines variables et ajustables.

Les bouées se déplacent toujours en sens inverse, ce qui a pour effet d’augmenter simultanément leur puissance et la distance parcourue. Selon les promoteurs du projet, le système peut à la fois exploiter le potentiel cinétique de la houle et la pression des ondes marines, contrairement aux technologies traditionnelles qui utilisent séparément une seule de ces composantes.

Une technologie innovante dans l'énergie des vagues

Le projet est actuellement dans sa phase de démonstration : un prototype de 100-150 kW à l’échelle 1:5 est en cours de construction et sera déployé au large des îles Canaries.

Une technologie innovante dans l'énergie des vagues

Les premiers prototypes industriels installés en Galice (au nord-ouest de l’Espagne) seront composés de plusieurs unités de 8 ou 16 groupes. Ensemble, ils pourront atteindre une capacité de 10 à 20 MW, produire entre 30 et 60 millions de kWh par an, avec une capacité de dessalement comprise entre 10 et 20 HM3/an.

Une technologie innovante dans l'énergie des vagues


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "Une technologie innovante dans l’énergie des vagues"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Samivel51
    Invité

    …mais c’est bien sûr! Comment n’y a-t-on pas pensé plus tôt. Pour bien comprendre l’intérêt de cette idée, et à quel point elle pendait, là, sous nos yeux, regardez le schéma de wikipédia sur l’énergie des vagues:

    Pastilleverte
    Invité

    la référence au dessalement dans le coeur de l’article. C’est un système qui produit de l’électricité laquelle est utilisée pour « dessaler » ?

    michel123
    Invité

    le problème n’est pas tant de choisir tel ou tel système , ils marchent tous avec un rendement et un prix de revient sans doute variable. Le problème principal de ces systèmes est de résister à la grosse tempête décénale qui va pulvériser tous les système de surface et à l’attaque de l’eau salée qui va corroder toutes les pièces metalliques en une dizaine d’années . C’est pourquoi il vaut mieux privilégier les mécanismes sous marins qui sont moins sensibles à l’un et à l’autre. MC

    Samivel51
    Invité

    Certes. Il doit pourtant y avoir moyen d’immerger entièrement ce type de système lorsque passe la tempête décennale, en enroulant le cable un peu plus que d’habitude. Le système pourrait probablement même continuer à produire de l’énergie pendant la tempête, entièrement sous l’eau.

    Samivel51
    Invité

    L’idée c’est que le mouvement de chaque bouée ne produit pas de l’électricité sous l’eau (risque d’entrée d’eau, conception et entretien couteux), mais pompe de l’eau sous pression. Un tuyau emmene cette eau sous pression vers une station sur la côte, où elle peut servir, selon les besoins, soit à produire de l’électricité, soit à déssaler l’eau de mer (par osmose invesre, je suppose). Et je suppose que le rendement global est bien meilleur que et probablement même meilleur que .

    suntep
    Invité

    @pastilleverte : Le projet est espagnol or l’espagne doit faire face à un grave problème d’alimentation en eau douce, plusieurs projets d’usine de dessalement d’eau de mer sont en cours avec le problème de surconsommation électrique que cela pose dans un pays déjà dépendant de ses voisins (la france en particulier)   Coupler une usine de dessalement avec une usine marémotrice est une bonne idée pour ne pas qu’une telle unité pèse sur leur réseau élec.

    wpDiscuz