Enerzine

Une technologie innovante pour reduire les émissions de particules

Partagez l'article

La société Clean Diesel Technologies (CDTi) a déposé les premiers brevets d’une technologie de réduction des émissions automobiles, permettant de supprimer l’utilisation coûteuse des métaux du groupe du platine et des terres rares dans les convertisseurs catalytiques.

Le spécialiste des technologies avancées de contrôle des émissions de particules s’est vu accorder les deux premiers de plusieurs brevets couvrant la technologie propriétaire Spinel™ qui permettra de réduire les émissions polluantes, et d’abaisser considérablement le coût de mise en conformité avec des normes toujours plus contraignantes en termes de propreté de l’air.

La nouvelle technologie sera mise en œuvre sur des lignes de produits catalytiques multiples, dont CDTi estime qu’ils constitueront une avancée considérable pour les industriels ayant jusqu’ici utilisé pour leurs fabrications des métaux du groupe du platine ou des terres rares.

C’est la première annonce officielle de CDTi concernant sa nouvelle technologie Spinel™, dont le développement était resté confidentiel jusqu’à ce jour.

La société dispose d’une gamme de matériaux propriétaires utilisant différents métaux de base pour remplacer à moindre coût les métaux du groupe du platine (MGP) et les terres rares, pour les applications de revêtement des convertisseurs catalytiques.

Les applications concernent surtout les moteurs et véhicules fonctionnant à l’essence et au diesel.

Des tests avancés sont en cours sur les modèles de production des automobiles les plus courantes et les véhicules utilitaires lourds, et réalisés par des organismes indépendants.

Une technologie innovante pour reduire les émissions de particules

Avantages majeurs mis en avant

• Économie potentielle de plusieurs milliards d’euros pour les OEM (fabricants d’équipements d’origine), grâce à la suppression des métaux du groupe du platine et des terres rares, dont l’utilisation s’avère extrêmement coûteuse

• Les équipementiers dépensent actuellement plus de 5 milliards d’euros par an en métaux du groupe du platine (Source : Johnson Matthey plc – Platinum 2013 Interim Review)

• Permet une mise en conformité rapide à moindre coût avec les normes d’émissions plus strictes entrant en vigueur aux États-Unis, en Europe et dans d’autres régions du monde

• Permet de réduire l’exposition des équipementiers à la volatilité extrême des cours que subissent les métaux du groupe du platine et les terres rares.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Une technologie innovante pour reduire les émissions de particules"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Samivel51
    Invité

    …il va y avoir encore des emeutes en Afrique du Sud.

    pierreerne
    Invité

    Invention bidon. Les informations financières sur la maison mère américaine de cette société ne sont pas bonnes : – Chiffre d’affaires (50M$) en diminution sur les 3 dernières années. – bénéfices toujours négatifs. Il est probable que si l’affaire était intéressante les constructeurs automobiles auraient sauté dessus depuis longtemps. La PME innovante en butte aux difficultés provoquées par les grandes entreprises, ça existe surtout dans les romans.

    wpDiscuz