Une version électrique du Tuk Tuk asiatique

La société néerlandaise Tuk Tuk Factory a présenté la première version totalement électrique du célèbre Tuk Tuk asiatique sur le marché européen, à l’occasion de l’ouverture du salon eCarTec à Munich, un évenement consacré à l’e-mobility.

La société qui obtenu l’homologation européenne, est autorisée à développer une version cargo, 3 places et 6 places pour tous les pays de l’Union Européenne. L’engin est est attendu à des prix compris entre 11 000 et 14 000 euros.

En vue de s’aligner sur le marché et la législation européens, la conception du véhicule a été entièrement révisée. "On est partis de la batterie la plus puissante imaginable, et on a conçu le véhicule tout autour. C’est un accumulateur au plomb de 15 kWh qui active le moteur monophasé en silence et sans qu’aucun entretien ne soit nécessaire. Le châssis a été conçu pour supporter les 400 kilos de l’énorme batterie" explique Dennis Harte, ingénieur en chef.

Depuis l’an dernier, plusieurs prototypes électriques modernisés roulent déjà dans les rues d’Amsterdam et de Rotterdam. Forte de son expérience, Tuk Tuk Factory considère que le facteur de réussite le plus important pour le véhicule repose sur son autonomie lui permettant de rouler en ville pendant 8 heures. Contrairement à beaucoup de petits véhicules électriques, la très grande taille de la batterie du Tuk Tuk permet de rouler entre 70 et 80 km en autonomie.

Il devrait être vendu principalement comme une navette urbaine, un véhicule événementiel ou un véhicule de chargement pour la ville. Le service de réparation sera assuré en coopération avec Carrus, l’un des fournisseurs de pièces pour véhicules électriques dominant le marché européen.

Tuk Tuk Factory est actuellement à la recherche de partenaires européens pour la vente et la distribution de son produit. Le délai de livraison est de 3 mois, et il est nécessaire d’être titulaire d’un permis de conduire de catégorie B.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Une version électrique du Tuk Tuk asiatique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité
En version 3 places, si on ‘allégé’ avec une batterie lithium (et pour ‘un peu plus’ d’autonomie ?), nous sommes vraiment dans le ‘3 roues sous une parapluie’, un OVNI (Option Véhicule Non Ice) de mobilité perso, un peu comme les quads envisagés par la Poste. Simple, rustique, (pas si cher que ça ?) qui pourrait couvrir 95% de mes besoins de mobilité (non couverts par des options ‘transport en commun’)de ‘semi rural’! Et avec 3 places en pourrait même envisager du ‘coTukTukage’! Et pourtant ne c’est pas compliqué ! Dommage que ‘l’idée’ vient de l’autre bout du monde, quand… Lire plus »
De passage
Invité
15 kWh pour 400 kg c’est de l’economie ! On ne pollue plus la planète avec du carbone mais des métaux lourd… Dire que d’apres des documents qui commence devenir anciens (2005), on arrive a stocker l’hydrogene avec une énergie spécifique de 1,5 kWh /kg, ce qui ne nécessite… attendez… : 10 kg ajouter a cela la plomberie, valves de securité, organe de controle, et le coeur… allez, pour 80 kg le package, on arrondie et voila : 100kg !! (on peut meme prendre un peu plus d´hydrogene avec tout ca) Je regrette que l’on semble abandonner l’hydrogène comme vecteur… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

a connu Bangkok, ses encombrements routiers, le bruit et la puanteur dégagés par les Tuk Tuk, se réjouisse, quelles que soient les questions à se poser sur les 400 k de batteries !

falmer
Invité

L’hyrogene, on l’abandonne parceque energetiquement et techniquement, ca ne marche pas. Trop de pertes, trop cher, trop complique. Par contre ca fait toujours rever aux JT de TF1!

wpDiscuz