Union Européenne : 21,4% de nouvelles capacités éoliennes en 2011

Selon les derniers chiffres publiés par l’Association européenne de l’énergie éolienne (EWEA), 9.616 MW de capacités éoliennes ont été installées en 2011 dans l’Union Européenne.

Globalement, cela porte la capacité installée à 93.957 MW, soit la fourniture de 6,3% de l’électricité de l’Union Européenne. Avec 21,4% de nouvelles capacités énergétiques en 2011, la part de l’éolien a atteint presque la même proportion que l’année 2010 (+ 9.648 MW).

"Malgré la crise économique qui sévit en Europe, l’industrie éolienne a installé de solides bases vers de nouvelles capacités", a commenté Justin Wilkes, directeur des affaires réglementaires à l’EWEA. "Mais pour parvenir aux objectifs à long terme de l’UE, nous avons encore besoin d’une croissance forte dans les années à venir. Il est essentiel d’envoyer des signaux positifs aux investisseurs à travers les gouvernements européens pour maintenir des politiques stables afin de soutenir les énergies renouvelables et pour l’Union européenne de continuer à s’orienter vers l’objectif de 30% d’énergie renouvelable à l’horizon 2030 ."

Le développement des installations terrestres en Allemagne et en Suède, ainsi que celles réalisées au large du Royaume-Uni (offshore) compensent la chute des installations dans des marchés dits matures comme la France et l’Espagne.

Globalement, l’Allemagne reste le pays de l’UE qui possède la plus grande capacité éolienne installée, suivie par l’Espagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni.

L’EWEA précise que l’Europe a installé en 2011 plus de capacités renouvelables que n’importe quelles autres années. Les énergies renouvelables ont ainsi représenté 71,3% des nouvelles installations : 32 043 MW. Le pétrole et l’énergie nucléaire ont connu à contrario une baisse l’année dernière, avec davantage de capacités désinvesties qu’installées.

Dans l’Union Européenne, la capacité totale installée nette a augmenté en 2011 de 35 468 MW pour atteindre 895 878 MW, avec une part de l’énergie éolienne en hausse de 10,5%, tandis que la part du renouvelable est arrivé à un taux de 31,1%.

Consulter le rapport 2011 complet de l’EWEA (.PDF)  >>> ICI

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Union Européenne : 21,4% de nouvelles capacités éoliennes en 2011"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lionel_fr
Invité
Merci de faire mentir les croyances païennes que nous distille la presse pour qui le monde s’arrète aux frontières françaises. L’Espagne vient de démontrer que la France possède un “4eme régime de vents” et l’Angleterre ne tardera pas à nous en ajouter un. Les grandes théories qui disent que le vent souffle quand on n’en a pas besoin prennent un coup de vieux. L’Europe du chateau d’eau scandinave au désert ibérique, possède une ressource fantastique en matière d’éolien. Les problèmes d’intermittence qui apparaitront dans quelques années sont déjà sous la loupe de l’industrie allemande et je pense que le bon… Lire plus »
Steph
Invité

Et petit a petit, l’Europe entiere demontre que les EnR peuvent remplacer le nuke et le gaz …. sauf en France ou un lobby produit son travaille d’arriere-garde perdu d’avance.

Jp du carladez
Invité

Si on regarde le rapport. Pour les 6,3% de couverture européenne c’est de production théorique qu’il est question. Pour ce groupement de professionels 93957 MW produiraient 204 TWh. Moi je trouve 164TWh avec 20% de taux de charge. Sachant que la plus grande capacité installée est en allemagne avec un taux de charge de 17%, mon chiffre est déjà optimistes. Mais bon, mes préjugés ont peut-être faussé mes calculs…

Reivilo
Invité
Le chiffre de la production est en effet basée sur un taux de charge moyen de plus de 24%. Ce chiffre est-il surestimé ? Si l’Allemagne (peu ventée) représente effectivement plus de 30% de la capacité installée, trois pays bien plus ventés (RU, Espagne et … France) font plus de 37% de cette capacité, ce qui doit un peu contrebalancer. D’autre part, la capacité installée au 1er janvier 2012 est inférieure à ce qu’elle sera à la fin de l’année, sans doute 10 TW supplémentaires au rythme actuel. Si on prend une moyenne pour l’année à 99 TW installés, et… Lire plus »
Jp du carladez
Invité

Reivilo :Tableau page 11. Pourquoi évoquer la part de la consommation?? Avec ce principe de calcul, en France avec seulement l’hydro + nuke on serait env égal à 100% de la conso!!! Les chiffres on leur fait dire ce qu’on veut. C’est comme si je disais l’éolien couvre le tiers des pertes en ligne du réseau.

Reivilo
Invité
Parceque c’est ce qui est indiqué dans ce tableau. Et parceque c’est Le bon indice. La politique énergétique doit partir de la consommation et non s’élaborer à partir de la production comme ça a été le cas pour rendre viable ? le programme électronucléaire français (promotion du tout électrique) Au citoyen donc de se prendre en charge et de se réapproprier ce secteur pour produire à son niveau du négaWatt (le moins cher, le plus immédiat) et de l’énergie locale (pour réduire les pertes sur le réseau), durable (pour voir un peu plus loin que l’année prochaine), et propre (parce… Lire plus »
wpDiscuz