Unité de méthanisation agricole en Bretagne (Part 3)

Le Vendredi 22 octobre 2010 a eu lieu l’inauguration officielle de la première unité de méthanisation agricole d’Ille-et-Vilaine, une installation portée par l’exploitant agricole Gildas Fouchet qui est l’aboutissement de plusieurs années de travail.

La totalité des besoins thermiques de l’exploitation agricole et de la maison de Gildas Fouchet sont couverts par la production de l’installation de méthanisation afin d’atteindre une totale autonomie énergétique.

Au total, l’économie réalisée sur l’achat de propane et de fuel pour l’exploitation et la maison s’élève à environ 13 000 €/an.

Cette démarche a été soutenue dans le cadre du Plan Eco-Energie Bretagne (Contrat de Projet Etat-Région), par l’Etat, l’ADEME et la Région Bretagne et leur partenaire, le Conseil général d’Ille-et-Vilaine.

Unité de méthanisation agricole en Bretagne (Part 1)

Unité de méthanisation agricole en Bretagne (Part 2)

 

" DREAL Bretagne

L’État reconnaît la méthanisation à partir de biogaz comme un des éléments du mix énergétique : c’est à dire l’association de différents modes de production d’énergie pour répondre aux besoins de la Bretagne.

Les récentes démarches prospectives menées au plan national ont d’ailleurs fixé des objectifs :

• la PPI* chaleur du 15 décembre 2009 fixe l’objectif national de biogaz à 60 ktep au 31 décembre 2012 et 555 ktep au 31 décembre 2020 ;
• la PPI* électrique du 15 mars 2009 ne fixe aucun objectif quantifié, mais fixe l’objectif de "développer la cogénération à partir d’énergie renouvelables notamment la biomasse.

En outre, la loi "Grenelle 2" du 12 juillet 2010 prévoit la possibilité et les conditions de raccordement du biogaz au réseau public "gaz". Des décrets d’application sont toutefois attendus pour concrétiser les projets de raccordement.

Ces objectifs seront prochainement déclinés au plan régional dans le cadre de l’élaboration du schéma régional des énergies renouvelables copiloté par les services de l’État en région et le Conseil régional.

Cette déclinaison prendra en compte le nouveau Pacte électrique breton qui fixe des objectifs quantitatifs en matière de développement de la biomasse énergie, dont la méthanisation : 20 MW en 2015 et 120 MW en 2020.

Les objectifs régionaux seront définis au regard des gisements disponibles à l’échelle de la Bretagne : c’est une des missions de la Cellule biomasse Bretagne.

Cette connaissance de la ressource doit permettre d’élaborer une synthèse annuelle des impacts du développement des projets énergie sur les filières locales d’approvisionnement et sur le marché local de la biomasse (structuration des filières d’approvisionnement biomasse énergie, impact sur les autres filières utilisatrices, impact sur les ressources et ses détenteurs…). Pour ce qui concerne la méthanisation, les ressources qui devront être particulièrement étudiées sont plus particulièrement les déjections animales et les déchets organiques de l’agro-alimentaire. Ce travail est actuellement en cours. Cette mission conduira également à l’identification de freins au développement de la biomasse énergie et à la proposition de leviers d’actions.

Sur le plan opérationnel, le plan biogaz financé dans le cadre du Contrat de projet État Région a permis à l’association AILE chargé de son animation de faire émerger 16 installations en Bretagne. Plus globalement en terme de biomasse, des projets ont pu émerger ces deux dernières années en réponse aux appels d’offres nationaux lancés par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) ou le Fonds chaleur :

• Appel d’offres CRE3 (2009) : 2 projets retenus pour une puissance installée de 12,5 MWe – cogénération à partir de bois,
• Appel d’offres Fonds Chaleur (2009) : 4 projets retenus mais 2 abandonnés, reste 2 projets pour 16 MWth – production de chaleur à partir de bois,
• Appel d’offres Fonds chaleur (2010) : 1 projet retenu pour une puissance de 10,5 MWth – production de chaleur à partir de bois,
• Appel d’offres CRE 4 (2010) : appel d’offres lancé en septembre 2010 pour un dépôt des candidatures attendu avant fin février 2011.

La méthanisation est un exemple de diversification des sources d’énergie et du développement des énergies renouvelables qui permettent de répondre à plusieurs enjeux importants pour notre région : enjeux environnementaux, sécurisation de l’approvisionnement et développement des filières industrielles.

* Programmations Pluriannuelles des Investissements de production (électricité et chaleur)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz