Uranium : Areva traitera davantage de minerai canadien

La Commission Canadienne de Sûreté Nucléaire (CCSN) a récemment autorisé Areva à traiter dans l’usine de McClean Lake le minerai d’uranium à très forte teneur de la mine de Cigar Lake, dont la mise en exploitation est attendue d’ici la fin de cette année.

La CCSN a également autorisé l’augmentation de capacité de production de l’usine de traitement du minerai, de 3.600 à 5.900 tonnes d’uranium par an.

L’usine de McClean Lake pourra aussi recevoir et traiter le minerai en provenance de la mine de McArthur River. Selon le géant du nucléaire, "l’obtention de ce permis marque une nouvelle étape pour Areva dans le redémarrage de l’usine de McClean Lake et concrétise la perspective de traiter le minerai de Cigar Lake." Et d’ajouter "L’usine de McClean Lake, opérée par Areva, est la seule installation au monde capable de traiter le minerai d’uranium à très forte teneur, sans dilution."

La capacité de production du site sera à terme portée à 10.900 tonnes d’uranium par an.

McClean Lake est détenu et exploité à 70 % par Areva avec comme partenaires Denison Mines Corp. à 22,5 % et Overseas Uranium Resources Development (OURD) Company Ltd, (Japon) à 7,5 %.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Uranium : Areva traitera davantage de minerai canadien"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ethique
Invité

Le nucléaire ça a plein d’avantages : pollution radioactive? invisible déchets? enfouis ou envoyés en sibérie/désert africain/océan risque? payé par le contribuable démantèlement? on verra minerai? chez les pauvres, les dictatures, les populations précarisées comme les autochtones du nord canadien Les avantages : Electricité pas chère (sauf EPR) : pour nous en France !

Bachoubouzouc
Invité

Vous avez raison, Ethique, cela va devenir beaucoup plus difficile pour les anti-nucléaires de raconter tout et n’importe quoi (sans preuves évidemment) sur les conditions d’extraction de l’uranium maintenant que de plus en plus de minerai viendra de grands pays industrialisés et démocratiques (Canada, Australie).

Luis
Invité
¤ L’usine de McClean Lake, le “moulin”, était à l’origine utilisée pour traiter le minerai de la mine d’uranium du même nom (production en déclin). Le minerai proviendra de la mine de Cigar Lake, qui a pris autant de retard que l’EPR de Flamanville avant de voir se profiler sa mise en exploitation. Le minerai sera transporté par la route, sur 80 km (tiens, encore du CO2). Cette mine, découverte en 1981 et dont la construction a commencé en 1997, devait produire à partir de 2007. Sa production ne commencera en fait et tout doucement qu’à la fin de l’année… Lire plus »
Dan1
Invité

“La mine se situe entre 410 et 480 m de profondeur, dans un terrain imbibé d’eau, et il a fallu construire un “mur de glace” tout autour de la mine.” Qu’y-a-t-il de si exceptionnel à geler le terrain pour permettre l’exploitation de la mine ? C’est une technique bien connue lorsque le terrain est imbibé d’eau et instable. D’ailleurs, les Français n’ont pas attendu Cigar Lake pour tester la technique car c’est comme cela que le métro parisien a pu passer sous la Seine : Un siècle avant Cigar Lake, Fulgence Bienvenüe avait imaginé la bonne méthode.

De passage
Invité

Le Canada n’est pas le Sénégal je crois? Fait pas chaud dans ces contrées nordiques et le 0°C ne doit pas souvent être dépassé. De plus, pour les dépenses d’Aréva, un mur de glace pur de 10m d’épaisseur soumis à une différence de température de 10° par exemple, ne consomme que 0.4 watt par m²…. Vont pas se ruiner chez Areva. Le froid “investi” ne représente que moins de 1000KWh par m², pour toute l’épaisseur de 10m. Et les fuites de froid pour de telles installations devienennt rapidement négligeables.

De passage
Invité
de toutes les façons, il fallait bien au moins une gueulante d’anti pour terminer le paysage local, pas vrai? Mieux, pourquoi Areva ne distriburait pas gratis aux populations locales de l’eau dopée plutonium pour les tuer plus vite? Oui, le nuc a beaucoup d’avantages, tellement que l’Argentine a mis en service un réacteur de puissance et la Pologne se lance pour 3000MW objectif 2025. Ente autres… 67 tranches nucléaires sont en chantier dans le Monde aujourd’hui, davantage qu’il n’y en a jamais eu par le passé. Donc tous ces pays seraient stupides, bornés, vendus, etc et seuls 2% des français… Lire plus »
Luis
Invité
¤ En effet, l’Argentine a inauguré un réacteur nucléaire, Atucha-2, en septembre 2011. Juste avant l’élection présidentielle locale. Le problème, c’est que le réacteur ne commencera à produire de l’électricité qu’en juin ou juillet 2013, pour être en service commercial encore plus tard. Avec une nouvelle inauguration à prévoir en fonction du calendrier politique. On connaît peu de domaines où les inaugurations se font deux ans avant la mise en service. Pour l’instant, on en est seulement à faire des essais de pression avec de l’eau ordinaire. Le réacteur, à uranium naturel, fonctionnera à l’eau lourde (D2O : deutérium). La… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour Luis. Comme je sais que vous êtes rapide à vous exprimer sur le nucléaire, je vais vous demander un petit service : Pouvez-vous nous faire un commentaire antinucléaire, même sommaire à propos du nucléaire Russe aux Emirats Arabes Unis : Pour vous motiver un peu, je vous donne un élément encourageant : Selon Momo, il y aurait AREVA dans le coup !

Luis
Invité
¤ A côté du “moulin” de McClean Lake se trouve un dépôt de déchets de minerai d’uranium de 500.000 m3, qui augmentera jusqu’à cinq millions de m3. A l’origine, on remettait simplement les déchets dans l’un des gros trous en entonnoir de la mine de Mc Clean. Maintenant, cela va dépasser comme un énorme gâteau qui dépasse de son moule. Ce sera un peu différent des célèbres terrils du Nord (mines de charbon) car une enceinte d’une trentaine de mètres de haut devrait entourer cette déchetterie très particulière et radioactive. Eh oui, après le passage au moulin, il reste encore… Lire plus »
Dan1
Invité
Mouais, là vous êtes en rain de nous faire un pataquès à cause de déchets dont la radioactivité était déjà dans le sol et où AREVA ne fait qu’enlever de l’uranium. Donc après l’exploitation, il y a moins de radioactivité qu’avant ! Mais cet empressement à commenter, ça doit être parce que c’est AREVA. Pour les antinucléaires : AREVA tout le monde y va ! Quand c’est les Coréens et les Russes aux émirats, il n’y a personne qui moufte et surtout pas les antinucléaires… quelle pudeur ! Et quand je demande un petit commentaire… on noie le poison. De… Lire plus »
Luis
Invité
¤ Chacun sait que le coût de construction de l’EPR est passé de 3,3 Md€ au début à 5 Md€, puis à 6 Md€ et enfin à 8,5 Md€ (pour l’instant). Si cela peut en consoler certains, les russes ne font guère mieux. En Inde, où ils construisent deux réacteurs nucléaires à Kudankulam, les russes annoncent que le coût sera deux fois plus élevé que prévu pour les deux suivants. C’est sans doute la baisse des coûts pour une construction en série ! Un autre pays est-il disposé à une nouvelle annonce de ce genre ? La durée de construction… Lire plus »
Dan1
Invité

Bien, mais peut mieux faire. Vous venez de parler des Russes dans un article à propos du Canada et d’AREVA, je vous propose d’en parler à propos des Emirats, où les risques sont sans mul doute énormes et planétaire : Alors ROSATOM, ça vous inspire ? Et il font comment les Russes pour leur mines ? Ils les congèlent ou elles sont déjà congelées ?

Carbonbomb
Invité

@dan1 et bachoubouzouc AUx donneurs de leçons habituels qui n’ont pourtant jamais levé le petit doigt pour lutter contre les énergies fossiles et préfèrent lutter contre les ENR : Voici la dernière action en date de Geenpeace contre les pires projets fossiles dans le monde : … Return.pdf Vous êtes attendus pour participer et être une fois dans vos vies cohérents entre vos écrits et vos actes!

wpDiscuz