USA : La course éperdue de la filière maïs-éthanol

L’indépendance énergétique des Etats-Unis a eu bon dos pour justifier le développement accéléré de la filière maïs-éthanol, en particulier dans les Etats du MidWest américain.

On peut percevoir les premières conséquences du phénomène: augmentation du prix du maïs (à la grande satisfaction du lobby des producteurs), augmentation de celui des terres, recours à tous les types de maïs transgéniques pour augmenter les rendements, pression sur le soja qui pourrait être abandonné comme culture (indispensable) de rotation, disparition de toute autre culture. On peut regretter le temps où les excellentes terres du Midwest étaient utilisées pour l’alimentation (humaine, du bétail).

Déjà se profile le spectre d’une bulle éthanol avec toutes les caractéristiques des bulles spéculatives. Le coût de revient de maïs-éthanol n’est intéressant que s’il est utilisé à proximité des lieux de production, la distribution de l’E85 est encore rudimentaire, l’équipement de la flotte automobile en véhicules flex-fuel aussi. Pour l’instant l’éthanol est incorporé dans l’essence classique (dans l’Illinois, l’essence peut contenir jusqu’à 10% d’éthanol sans autre mention a la pompe).

C’est le moment que choisit le groupe français Louis Dreyfus, spécialiste du négoce international et de la transformation des matières premières agricoles pour annoncer la construction d’une nouvelle usine de production d’éthanol d’une capacité de 335.000 tonnes d’éthanol par an (110 Millions de gallons) à Grand Junction (Iowa).

Louis Dreyfus Corp. est déjà propriétaire des usines d’éthanol de Norfolk (NE) et Claypool (IN). Le raisonnement du groupe est que la demande en fuels alternatifs va rester le moteur de l’agriculture à moyen terme et qu’il faut assurer une présence significative dans cette région-clé. Reste à savoir si le maïs-éthanol restera longtemps le fuel alternatif de référence comparé à l’éthanol cellulosique et aux différents biodiesels.

 

BE Etats-Unis numéro 94 (8/10/2007) – Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51341.htm

photo page d’accueil : cc sudergal

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "USA : La course éperdue de la filière maïs-éthanol"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
mahjoub
Invité

MONSIEUR LE RESPONSABLE: j’ai lihonneur de bien vouloir vous demander de prendre ma demande en considéraion’et-ce pour m’attribuer un poste au sein de votre société comme conducteur router de catégorie tourist etou transport de voyageur. T outefois,je porte àvotre connaissance que je suis un jene marocain agé de 24 ans le octobre dernier ayant expérience en conduite de voyageurs. A l’attente d’une suite favorable de votre part veuillez agréer,monsieur le responsable, l’expression de mes sentiments les plus respectueux taira mahjoub tassila massa agadir maroc 80450 tél:066431540 fix :028.260095 merci.

GP
Invité
Ca n’est pas le discours récent du neuneu de la maison blanche au sujet de la stratégie US de lutte contre les changements climatiques qui va arranger les choses… :(( A ce stade, il n’y a plus qu’à espérer de la prochaine élection US, un sursaut à la hauteur de la connerie de Bush!! Produire du “bio”-éthanol pour faire avancer des tanks qui avalent en moy. 9,5L/100km quand on sait faire (GM compris grace à sa filiale européenne Opel) les mêmes voitures 30% plus sobres, c’est inacceptable. Explosion du baril de pétrole aidant, l’américain moyen finira p-ê par troquer son… Lire plus »
Willou
Invité

Je trouve sa honteu. Car des milliers de personne ne mangent pa a leur faim dans leur pays. et les dirigeant préfère faire roulé leur voitur a pa cher o lieu de nouirir leur population. Mais bon ils l’ont élu, fo kils assument….

wpDiscuz