(UxC) : un point sur les petits réacteurs nucléaires

Ux Consulting Company, une société de services et de conseil dans le secteur nucléaire, a annoncé hier la publication d’un rapport approfondi sur les petits réacteurs nucléaires modulaires (SMR).

Durant l’année 2010, l’équipe d’analystes d’UxC a planché sur une étude consacrée aux petits réacteurs modulaires (SMR, Small Modular Reactor) avec des consultants internationaux en technologie et conception de réacteurs.

Bien que peu de projets de déploiement de SMR existent à l’heure actuelle, de nombreuses conceptions de réacteurs de la gamme des 35 à 300 MWe sont actuellement proposées par des entreprises nucléaires, établies ou récemment créées.

Cette étude fournit notamment des expertises technique, économique et réglementaire de chaque grande conception de SMR actuellement en cours de développement dans le monde. Le rapport aborde de plus de façon approfondie des problèmes plus larges ayant un impact sur les SMR, par exemple les clés d’un déploiement réussi, les comparaisons avec les technologies des plus grands réacteurs, les applications spécifiques des SMR, ainsi que des questions plus larges qui se posent aux acheteurs potentiels de SMR.

Les 500 pages du rapport renferment des analyses techniques et commerciales détaillées des 12 principaux SMR suivants :

  • Westinghouse IRIS
  • B&W mPower
  • NuScale
  • KAERI SMART
  • OKBM KLT-40S & VBER-300
  • South Africa PBMR
  • China HTR-PM
  • GA GT-MHR
  • Toshiba 4S
  • Hyperion
  • GEH PRISM

Voici quelques-unes des principales conclusions du rapport d’UxC sur les SMR :

1) Jusqu’à 7 des principales conceptions pourraient conduire à la construction d’au moins une centrale d’ici à 2020.

2) Les SMR seront vraisemblablement déployés en Russie, en Chine, en Corée du Sud, aux États-Unis, au Kazakhstan et ailleurs.

3) Les conceptions de réacteurs REP intégrés ont la plus importante probabilité de déploiement à court terme, mais plusieurs concepts RHT et de réacteurs à métal liquide connaissent également des avancées positives.

4) Les paramètres économiques des SMR peuvent concurrencer les conceptions REO/REL des plus grands réacteurs, pour autant que les problèmes techniques et de la chaîne d’approvisionnement soient correctement pris en charge.

5) Les SMR présentent un grand intérêt pour de nombreux clients potentiels, plus particulièrement compte tenu de leurs multiples applications de génération d’électricité et de chaleur industrielle.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "(UxC) : un point sur les petits réacteurs nucléaires"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Oeil de cain
Invité

Et cela n’effraie personne ?

De passage
Invité
en effet: personne ! Car même les plus enragés anti-nuc comprennent au fond d’eux-mêmes que le nucléaire civil bien géré (pas à la soviétique..) ne pollue pas et n’a pas de danger sérieux sur les populations. Argument massue: Respirons nous des effluves radioactifes en ce moment? Si toutes les industries chimiques et techniques avaient dès le début consacré une partie raisonable de leurs coût à éviter de polluer – comme l’a fait le nucléaire civil dès le début – nous ne serions pas depuis longtemps pollués par la dioxine, le plomb des anciens carburants, des peintures; du mercure, cadmium, arsenic… Lire plus »
Ouf
Invité

comment pouvez vous être aussi cynique, avec le recul votre conversation est parfaitement grotesque…

wpDiscuz