Vallée du Rhône : 200 ME pour sécuriser l’alimentation électrique

RTE et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont signé jeudi un contrat destiné à financer une partie du chantier « Vallée du Rhône », dont l’objectif est de sécuriser et d’optimiser les deux axes électriques à 400.000 volts situés entre Lyon et Montélimar.

Ce nouveau financement d’un montant de 200 millions d’euros constitue la seconde partie d’une enveloppe globale de 500 millions d’euros à laquelle s’était engagée la BEI en mars 2013 pour la réalisation de 7 grands projets concernant plusieurs régions françaises*.

Le chantier de la « Vallée du Rhône », dont l’investissement s’élève à 287 millions d’euros, permettra de sécuriser 275 km les lignes électriques existantes et d’augmenter leur capacité en renforçant des pylônes et en remplaçant les câbles actuels par des câbles nouvelle génération permettant d’améliorer la gestion du réseau.

Ces travaux, effectués sur un axe électrique stratégique, contribueront à renforcer la sécurité de l’alimentation électrique de la France.

"Je suis très heureux que la BEI contribue au financement d’un projet majeur pour la sécurité du système électrique européen, système interconnecté où les problèmes de congestion sont de plus en plus fréquents et doivent être traités d’urgence. Cet engagement concret en faveur d’une énergie sûre, compétitive et durable traduit ainsi l’une des priorités de la Banque, au plus près des besoins des citoyens en France et en Europe" a déclaré Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la BEI lors de la signature.

"Le développement et le renforcement du réseau pour maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité de notre pays à moyen et long termes, sont essentiels. RTE poursuit à ce titre une politique d’investissements soutenus et investit chaque année plus de 1,4 milliards d’euros", a fait savoir pour sa part Philippe Dupuis, directeur général adjoint chargé des finances, des achats, des systèmes d’information et des télécommunications de RTE. "La stabilité de notre modèle économique et nos performances financières permettent à RTE de financer, à des conditions particulièrement attractives auprès de la BEI, ces travaux d’envergure, nécessaires à la sécurité électrique de notre pays."

Le programme d’investissement de RTE, auquel la BEI apporte une contribution financière significative, constituera également un vivier local d’emplois. Pour la réalisation des 7 grands projets de transport concernés, le prêt de la BEI de 500 ME permettra de couvrir près de la moitié des investissements correspondants (1 milliard d’euros sur la période 2012-2016).

Le financement de ces projets contribuera à assurer la sécurité d’approvisionnement, la qualité de l’électricité et à accompagner le développement de nouveaux moyens de production, notamment en énergies renouvelables. Ce qui représente la création d’environ 400 km de lignes à 400.000 volts, 225.000 volts et 90.000 volts et le renforcement de 350 km de lignes existantes à 400 000 volts.


* Les 7 grands projets sont : Cotentin – Maine, « Vallée du Rhône », le filet de sécurité électrique PACA, Charleville – Reims, sécurisation du sud des Pays

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz