Véhicule électrique : Bolloré s’associe à Renault

Les groupes Renault et Bolloré ont annoncé la semaine dernière avoir signé une lettre d’intention pour étudier le développement commun des solutions d’autopartage et la mise en place de coopérations industrielles et commerciales dans le domaine des véhicules électriques.

Après le succès d’Autolib’ dans 55 communes d’Ile-de-France et les marchés déjà remportés par le groupe Bolloré à Lyon, Bordeaux et Indianapolis, les groupes Renault et Bolloré vont étudier la création d’une société commune dont l’objet sera de conquérir et d’installer de nouveaux projets et ainsi de répondre à la demande croissante en France et à l’international de systèmes d’autopartage de véhicules électriques. Renault pourrait rejoindre le Groupe Bolloré dans le capital de Bluely (Lyon) et Bluecub (Bordeaux).

Le développement attendu du nombre de Bluecar -modèle actuel 4 places- et du modèle décapotable qui sera lancé en juin prochain, devrait par ailleurs entraîner la croissance de la production. C’est pourquoi, les deux groupes envisagent d’étudier à terme le transfert de certaines fabrications dans l’usine de Dieppe du groupe Renault ainsi que la fourniture par ce dernier de pièces et de composants.

Enfin, les 2 entités ont l’intention de concevoir et d’industrialiser un véhicule trois places autour d’une batterie Bolloré de 20 kWh.

En effet, après deux années pleines d’exploitation d’Autolib’, ils ont constatés que trois quart des locations sont effectuées avec un maximum de trois passagers à bord. Fort de ce constat, les deux groupes vont étudier le soutien que pourrait apporter Renault au groupe Bolloré pour la conception, le développement et l’industrialisation d’un modèle de voiture électrique trois places (3,1 m de long) possédant plus de 200 km d’autonomie.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Véhicule électrique : Bolloré s’associe à Renault"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Sam78
Invité

Bonjour à tous , c’est le genre de nouvelle qui met de bonne humeur en début de semaine .Je suis content qu’un grand constructeur français s’associe enfin avec Bolloré sur les véhicules electriques . Vive le véhicule electrique !

richelieu
Invité

une batterie très bien mais sans possibilité de rester garée loin d’une prise électrique en 48h l’auto-décharge l’aura mise à plat. souhaitons qu’une réponse technique sera trouvée (les LMP fonctionne à 90°)

Luis
Invité

A lire ici La particularité de la batterie lithium-métal-polymère de Bolloré est d’être chaude. Sa température interne varie de 60 à 80 degrés. C’est la raison pour laquelle elle a besoin d’être régulièrement rechargée. Autrement, elle doit s’auto alimenter, c’est-à-dire puiser dans ses réserves l’énergie nécessaire. Dans la notice d’emploi de la Bluecar, le groupe Bolloré précise que la batterie peut se décharger complètement en deux jours et demi si le véhicule reste sur sa place de parking. Cela augmente la consommation d’électricité au 100 km dans le monde réel.

Rickobotics
Invité

70°C pour les LMP actuelles, et ils testent une réduction de la temp en labo … mais le pb reste le même, car si pas à temp, les perfo sont assez molles …

wpDiscuz