Véhicule électrique Renault, après Israël, le Danemark

Le groupe Renault-Nissan a annoncé jeudi 27 mars, le déploiement au Danemark de sa deuxième phase de son programme de développement de véhicules électriques.

Cette annonce fait suite à la signature du 21 janvier 2008 d’un MOU à Jérusalem par Renault et Project Better Place pour la première commercialisation à grande échelle de véhicules électriques.

Ainsi, Renault fournira, en 2011, aux consommateurs danois des véhicules 100% électriques aux normes européennes, qui procurent ainsi une mobilité à zéro émission et offrent des performances de conduite similaires à un moteur à essence.

Nissan quant à lui, par le biais d’une filiale commune avec NEC, a conçu une batterie lithium-ion avancée répondant aux besoins du véhicule électrique et assurera sa fabrication à grande échelle.

Au Danemark, les conditions nécessaires au succès de la commercialisation à grande échelle de véhicules électriques sont en train d’être réunies. Le gouvernement danois aidera les clients par le biais d’incitations fiscales, Renault fournira les véhicules électriques et Better Place Denmark construira un réseau électrique de recharge des batteries sur l’ensemble du territoire national.

L’éolien reste un atout fort pour le pays et il entend bien en profiter. En effet, les véhicules électriques sont généralement rechargés la nuit quand le vent est le plus fort et lorsque la demande d’électricité est habituellement la plus faible.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Véhicule électrique Renault, après Israël, le Danemark"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dan
Invité
La voiture électrique (quand le problème du stockage sera résolu), me semble être une excellente chose, du fait du rendement et de la souplesse du moteur électrique et de l’absence de rejet (localement s’entend). Pourquoi Renault va-t-il investir au Danemark et pourquoi notre puissant lobby nucléaire, qui au dire de certain a conduit à l’expansion irraisonné du chauffage électrique, n’a pas imposé cette solution en France pour pouvoir légitimer ses moyens de production ? serait-il en état de faiblesse ? existe-t-il des freins non techniques au développement de cette filière ? J’espère en tout cas que les Danois feront rouler… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
OK, Très Bien pour Renault, Nissan, Israël et le Danemark… ! Mais se moque-t-on des français et de la France ? Renault est français ! le patron de Renault est aussi le patron de Nissan, donc pourquoi ne pas AUSSI faire bénéficier nos poumons, nos organismes et nos enfants de… ”mobilité à zéro émission et des performances de conduite similaires à un moteur à essence”….So what? C’est une HONTE pour nos pouvoir publics et le patron de Renault / Nissan de ne pas trouver les termes d’un ACCORD pour proposer la même formule et les mêmes aides aux citoyens FRANçAIS… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
J’en ai déjà parlé à propos du lignite grec ou du PV allemand il y a peu, il est “normal” que des diférences se fassent entre des pays qui appartiennent pourtant à une même communauté. L’important, c’est que certains prennent la tête , tirent les developpements technologiques et inventent les mecanismes d’incitation qui font que ça décolle. Après, les autres suivent.Le citoyen francais ne pese pas plus qu’un autre dans ce domaine, mais il a dans un passé proche contribué au fait que la france soit de loin le pays européen le moins emetteur de CO2…. Arrétons de nous auto… Lire plus »
Dan
Invité
Je suis totalement d’accord avec “Sicetaitsimple”. La France n’a absolument pas à rougir de ses actions concrètes dans le domaine de l’écologie pratique qui réduit les gaz à effet de serre et accessoirement bien d’autres pollutions. Nous avons une production d’électricité et des véhicules relativement propres comparativement à bien d’autres pays industrialisés comparables. La France n’est pas assise sur une mine de ressources fossiles et elle le sait depuis longtemps. La voiture électrique aurait peut être pu être un peu plus encouragée (ne rêvons pas quand même, il existe des verrous technologiques au niveau du stockage de l’énergie). Pourquoi stigmatiser… Lire plus »
Steph
Invité
Le problème n’est pas de remplacer les moteurs actuels par des moteurs “propres”, mais bel et bien de repenser la voiture et de limiter sa place dans notre vie afin de diminuer les gaz a effet de serre.Des études montrent que si toutes les voitures françaises étaient électrique en l’état actuel (soit environ 1.2 tonnes pour déplacer 75kg – bonjour l’efficacité !)  il faudrait doubler le nombre de centrales nucléaires. Alors même si le nucléaire est une réponse a court terme pour le réchauffement climatique, a long terme je ne le pense pas.Sinon pour les francophiles en terme de produits… Lire plus »
Dan
Invité
Vu l’enjeu, nous devons effectivement repenser la place de la voiture dans la société, je suis bien d’accord. Seulement l’aménagement du territoire c’est du long terme, ne serait-ce qu’à cause des expropriations inévitables. Rien qu’à Paris, combien de temps a-t-il fallut pour mettre en place le nouveau Tramay T3 ? cependant c’est une excellente chose et j’ai toujours plaisir à l’emprunter. Encore une fois, pourquoi dresser la voiture électrique et les nouvelles motorisations contre la réduction des voitures en ville (ce qui me ne me déplairait pas). A cause du dogme ? Pour être sérieux, qui peut penser que c’est… Lire plus »
Dan
Invité
Comme je n’ai pas de voiture électrique (j’ai déjà roulé avec cependant), je vous propose le lien suivant : Vous avez un questionnement : pourquoi avoir “oublié” la voiture électrique au Grenelle de l’environnement ? le témoignage d’un utilisateur (double hybride) avec des références et enfin une réponse définitive d’un écologiste (Citadin écolo) : la voiture électrique n’est pas écologique… notamment à cause des batteries (je suis d’accord que ça pose un problème de recyclage, mais on le résoud avec les lampes basse consommation qui contiennent du mercure). Tant que nous serons dans ce schéma de collage d’étiquettes : “vert”… Lire plus »
Fx26150
Invité
Voici mon analyse, un simple constat du fait du poids économique de certains acteurs sur les marchés étrangers:nous pouvons résonablement penser que nous sommes sous le joug du lobby nucléaire et pétrolier. Renault comme les autres constructeurs français sont en quelque sorte dans un pacte de non agression avec ces acteurs économiques. Demandez-vous pourquoi le groupe Bolloré a décalé si loin la sortie de sa voiture électrique alors que sa technologie est prête ?Demandez-vous pourquoi l’état interdit à la SNCF de réinjecter l’électricité que produit le freinage des trains ?J’en passe et des meilleures.Soupoudrez le tout d’écologistes qui ne voient… Lire plus »
Dan
Invité
Il y a des choses qui méritent des éclaircissements : 1) quel est l’intérêt du lobby nucléaire de retarder la voiture électrique ? alors que dans le même temps on l’accuse d’encourager le chauffage… électrique ! 2) d’où tirez vous le fait que l’Etat interdit à la SNCF de réinjecter l’électricité de freinage ? Pour ce qui est des économies d’énergies (nécessaires), ça ne suffira pas et, comme je l’ai déjà écrit, GREENPEACE n’y croit pas non plus au niveau mondial, puisqu’elle prédit un doublement de la consommation électrique en 2050 dans son scénario de révolution énergétique. En revanche je… Lire plus »
Fx26150
Invité
Bonjour Dan,1) Une révolution, même électrique n’est jamais bien vue. Et puis surtout cela demande d’investir dans les infrastructures de distribution et de capacité. A l’heure de toujours plus de rentabilité pour les actionnaires…Mais tout n’est pas perdu si on se réfère à EDF avec Bleu Ciel et le photovoltaïque.2) Demandez aux organisations écologistes3) Voyez, ils donnent le bâton pour se faire battre. Cela rejoint Renault qui vend ses voitures flexfuel à tour de bras au Brésil mais qui juge le marché français pas encore prêt. (simple constat, personnellement je ne suis pas pour les bio-carburants issus de l’agriculture. La… Lire plus »
Dan
Invité
Bonjour Fx26150 voici quelques réflexions : 1) La réponse n’est pas limpide, je ne vois toujours pas pourquoi EDF et AREVA tenteraient de freiner la voiture électrique (pacte avec les écologistes ?). Pour ce qui est des investissements, maintenant c’est RTE et ERDF qui en sont responsables, EDF est producteur. 2) Je me demande toujours pourquoi l’état aurait interdit à la SNCF de réinjecter l’électricité que produit le freinage des trains ? Je ne demande pas la réponse aux organisations écologistes car pour moi, il s’agit d’un problème technique. La SNCF ne peut réinjecter n’importe où et n’importe quand l’électricité… Lire plus »
Andre
Invité
Vive le véhicule électrique..!!Mais au Danemark je doute que ce soit grâce à l’éolien. En effet, les énergies renouvelables font un petit 27% de la production de l’électricité avec une majorité d’éolien qui ne fonctionne que pendant un quart du temps et pas uniquement la nuit. Donc la part de l’éolien ne peut pas Pour ce qui concerne la courbe de charge journalière, je ne connais pas de pays où la nuit la consommation ne représente que de l’ordre de 20%  de la consommation moyenne journalière. En conséquence, l’augmentation de consommation due aux rechargement des batteries devrait  entrainer une augmentation… Lire plus »
Dan
Invité
Tout à fait d’accord avec André. J’apporterai une précision : Si on prend les chiffres consolidés d’Observ’ER, en faisant la moyenne 2003 à 2006, le Danemark n’a produit que 14,6 % de son électricité avec l’éolien (ce qui est déjà pas mal comparé à l’Allemagne qui fait moins de 5 % en 2006). Il ne faut pas oublier, qu’au delà de la variabilité journalière, mensuelle et annuelle, il existe une forte variabilité interannuelle qui dépend de la météo. Ce constat est d’ailleurs aussi vrai pour l’hydraulique. Les norvégiens et les français ont un forte expérience en la matière. C’est pas… Lire plus »
Fx26150
Invité
Bonsoir, je n’ai pas le temps de répondre complètement mais:3) Je ne parlais que de l’automobile et de la communication et de la publicité en la matière. C’est à dire que l’on focalise le publique sur le CO² et que l’on enfouit bien loin sous le tapis ce qui fait mal, c à d  les rejets de particules.La masse média par manque d’une connaissance fine des sujets et d’esprit critique mais aussi à cause de cette nouvelle façon de travailler en faisant du copier coller de communiqués de presse, ne peut aider le grand publique à y voir plus clair.(Encore… Lire plus »
Dan
Invité
Je vous remercie pour votre honnêteté et je comprends maintenant beaucoup mieux votre premier commentaire. J’essaye de faire dans le “factuel” afin que tout le monde comprenne bien les enjeux de l’énergie et que chacun puisse vérifier lui-même ce que j’avance. A propos de la pollution, je vous encourage encore à lire les publications du CITEPA, cela permet d’avoir une bonne idée des principaux polluants et GES, des émetteurs et des progrès accomplis. On ne peut fonder une politique ambitieuse de réduction de pollution… qu’avec un constats justes. Votre remarque sur le fonctionnement des médias est judicieuse. Celui qui ne… Lire plus »
Dan
Invité

Je suis allé un peu vite, j’ai écrit : “A propos du point 4) concernant les économies d’énergie : j’ai du mal à comprendre que l’alim de votre vieux PC consomme 800 W !”. Vous aurez rectifié. Il est bien entendu que l’on ne consomme pas des Watts, c’est une puissance. La consommation électrique s’exprimant en Wh et ses multiples, couramment jusqu’au TéraWattsheures. D’après mes estimations, les ordinateurs que j’ai à la maison me coûtent moins cher en kWh annuel que ma VMC simple flux lambda, c’est à dire moins de 210 kWh.

Fx26150
Invité

Comme je l’ai dit Dan, je parle dans mon exemple de  la course à la puissance des alimentations diverses et variées de certains appareils. Je me suis focalisé sure cet exemple car il y a quelques mois, j’avais été choqué par le communiqué de presse d’un constructeur informatique, annonçant fièrement qu’il venait de commercialiser une telle alimentation. ..J’en reviens donc au pourquoi faire fonctionner un moteur de 1500 chevaux lorsque l’on n’en a besoin que de 100?

Dan
Invité

Dans le cas des PC, il existe des solutions économes : le portable. Des microprocesseurs encore plus économes vont être commercialisés. Si on compte sur des écrans OLED dans pas trop longtemps, nous pourrions envisagé des portables en dessous de 10 W moyens. En informatique, je ne suis pas sensible à la surpuissance de l’alimentation (c’est plutôt le contraire). La surpuissance c’est pour le club des “overclockers”.

wpDiscuz