VELROUE : un véhicule utilitaire bi-mode à moteur-roues

Plusieurs modèles de véhicules décarbonés innovants sont aujourd’hui prêts pour une industrialisation et en ce sens, l’ADEME, a organisé vendredi 9 mars à Paris des tests grandeur nature de ces prototypes.

L’un des projets baptisé VELROUE est piloté par le Groupe automobile Renault en partenariat avec l’EFP, Michelin et financé par le Fonds démonstrateur de recherche de l’ADEME à hauteur de 5,59 millions d’euros sur un budget total de 11,25 millions d’euros.

Les véhicules utilitaires, très présents en milieu urbain, doivent s’adapter de plus en plus aux exigences actuelles en termes d’impact environnemental, et ainsi contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

VELROUE : un véhicule utilitaire bi-mode à moteur-rouesSur la base d’un Renault Kangoo, le projet VELROUE propose de tester un nouveau concept de véhicule utilitaire, bi-mode : l’un électrique avec l’implantation de deux moteurs près des roues arrières pour un déplacement en zone urbaine ; l’autre hybride thermique pour des usages extraurbains. Les moteurs électriques concourront alors à optimiser sa consommation.

Le véhicule présente les avantages d’un véhicule électrique (roulage ZEV, c’est-à-dire sans émissions de CO2, recharge de batterie sur réseau) et une autonomie importante. L’utilisation d’un volume de batteries limité et de moteurs dans le train arrière permet de réduire les coûts d’adaptation du véhicule et de préserver son volume de chargement.

Les développements et les tests du démonstrateur étaient programmés sur trois ans, de 2009 à 2011 et ont permis de démontrer la faisabilité du concept.

L’implantation des machines électriques près des roues arrière présente de multiples avantages :

• conserver le coffre moteur et le moteur thermique d’origine sans modifications,
• implanter le réservoir à carburant et la batterie sous la voiture sans pénaliser l’habitabilité,
• proposer un véhicule 4 roues motrices,
• améliorer la dynamique du véhicule en contrôlant indépendamment le couple (positif ou négatif) appliqué à chaque roue arrière

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "VELROUE : un véhicule utilitaire bi-mode à moteur-roues"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

de cet abus de langage de “Zéro émission”, sous entendu ou explicitement de CO2 1/ c’est faux, et encore pour longtemps au niveau mondial (production d’électricité = la (ou parmi les) première cause d’émissions anthropiques de CO2 2/ concernant un usage urbain, ce ne sont pas , et de loin, les émissions de CO2 qui sont gênantes, notamment pour la santé, mais celles de NOx et de particules, et là, oui les purs VE, sont irréprochables (sauf si prolongateur en marche).

fredo
Invité

non seulement Renault est revenu sur son engagement de partenariat avec Dassault pour vendre des bases Kangoo et faire la Cleanova, mais en plus il le fait à sa place avec Michelin ! C’est Dassault qui doit être content … (en plus il avait rachete la techno des moteurs roues TM4 à Hydro Quebec !). Est-ce commercialisable? Quand? Pourrait-on installer des moteurs roues sur des versions adhoc de Renault existantes ? Bref c’est quoi la prochaine étape ? (quand même 6 millions d’euros d’argent public d’investis).

Li_ion
Invité

La Renault Kangoo VE est déjà en vente pour ceux qui veulent un kangoo electrique.

wpDiscuz