Veolia va construire et exploiter une usine de dessalement d’eau en Irak

Le groupe Véolia a annoncé hier avoir été sélectionné par le Ministère des municipalités et des travaux publics iraquien pour construire et exploiter pendant 5 ans une installation de dessalement à Bassorah, en Irak.

Les ressources en eau limitées et les conflits d’usage font de l’eau un élément crucial du développement irakien,notamment dans le sud du pays. Les ressources en eau de cette partie de l’Irak proviennent essentiellement de l’Euphrate, dont la salinité est forte, et de l’eau du Golfe Persique.

Dans le cadre de ce nouveau contrat, remporté en partenariat avec le conglomérat japonais Hitachi et la société de génie civil égyptienne ArabCo, Veolia construira et exploitera une usine de dessalement capable de produire 200.000 m3 d’eau potable par jour et dotée d’une unité d’ultrafiltration et de membranes d’Osmose Inverse. Les technologies employées vont permettre de réduire le taux de sel présent dans l’eau potable destinée aux 2,3 millions d’habitants de Bassorah. Et, dans un pays où la pénurie d’électricité reste un véritable enjeu, l’usine de dessalement, dotée de ses propres générateurs électriques, sera totalement autonome, ce qui garantit la continuité permanente du service.

Veolia va construire et exploiter une usine de dessalement d'eau en Irak

Les travaux de construction démarreront au premier trimestre 2014 et devraient durer 30 mois. Ce contrat contribuera à la création de 300 emplois pour la construction des unités de dessalement, assurée par ArabCo,et de 50 emplois pour leur exploitation pendant 5 ans.

"Ce nouveau contrat que nous remportons en Irak témoigne une fois encore de la capacité de Veolia à apporter des solutions concrètes et fiables à la rareté des ressources en eau et aux enjeux des grandes villes, en particulier dans des pays où l’eau est un facteur déterminant du développement économique", a déclaré Antoine Frérot, PDG de Veolia Environnement. "Je me réjouis que Veolia ait été choisie par les autorités irakiennes pouraccompagner la modernisation et le développement de Bassorah, et puisse répondre ainsi aux enjeux de cette ville, plateforme de premier plan dans le secteur pétrolier et gazier."

Dans le cadre de sa reconstruction, l’Irak a lancé plusieurs plans nationaux qui visent à moderniser des services essentiels tels que l’accès à l’eau, l’assainissement, le traitement des déchets et l’énergie afin de soutenir son développement économique. Unique point d’accès à la mer pour l’Irak, Bassorah fait l’objet d’une considération particulière de la part du gouvernement irakien, qui mise sur la modernisation de cette ville portuaire pour accélérer son développement économique.

"Cette installation s’inscrit dansun plan global de réhabilitation et d’extension des usines d’eau potable de la Ville. Les technologies et solutions innovantes que nous apportons à Bassorah vont lui permettre de développer l’accès à une eau potable de qualité pour ses populations tout en préservant ses ressources" a expliqué Jean-Michel Herrewyn, Directeur des Entreprises de spécialité mondiale au sein de Veolia Environnement.

** Ce contrat représente pour Veolia un chiffre d’affaires cumulé de 115 millions de dollars.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz