Vers la création d’un marché maghrébin de l’électricité

Les ministres en charge de l’énergie de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie et le Commissaire Oettinger (en photo) se sont réunis lundi à Alger pour accélérer le processus d’intégration des marchés électriques au Maghreb, première étape vers une pleine intégration de ces marchés au marché européen.

"Il est très important que les trois pays du Maghreb réaffirment fortement aujourd’hui à Alger leur volonté commune de créer un marché maghrébin de l’électricité avec la perspective d’une intégration avec le marché européen. C’est un signal très positif pour notre coopération énergétique avec ces pays qui a toutes les chances de devenir la base d’un partenariat stratégique" a déclaré le Commissaire Oettinger à l’issue de la réunion ministérielle.

La Déclaration Ministérielle signée lundi confirme l’objectif commun d’intégration des marchés électrique et définit un plan d’action concret pour les prochaines années ainsi que le principe d’une réunion annuelle des ministres pour mesurer les progrès accomplis.

Alors que les pays Maghrébins réalisent des investissements très importants pour répondre à une forte croissance de la demande d’électricité et qu’une nouvelle dorsale à 400kV reliant les trois pays sera complétée cette année, l’intégration des marchés sur la base de règles communes connaît une nouvelle dynamique.

Les réformes du secteur électrique initiées dans les trois pays vont progressivement intégrer la dimension régionale et permettre les échanges commerciaux et le transport d’électricité entre les pays. Ce processus est favorable à l’investissement dans le secteur électrique, notamment aux projets concernant les énergies renouvelables comme les plans solaires de chaque pays et des initiatives privées comme DESERTEC.

Le processus d’intégration des marchés maghrébins de l’électricité a été lancé par le Protocole de Rome de 2003 et a bénéficié d’un projet d’assistance technique financé par l’Union européenne entre 2007 et 2010. Après cette phase de préparation, le Conseil ministérielle de lundi marque une étape vers la réalisation concrète d’un marché maghrébin de l’électricité sur la base d’un plan d’action.

Le Projet Desertec est un projet éco-énergétique de grande envergure mené par la Desertec Foundation. Il s’agit de créer un réseau interconnecté alimenté par des centrales solaires du Maroc à l’Arabie Saoudite (également relié via Gibraltar) et des câbles sous-marins à l’Europe. DESERTEC vise à la fois à répondre en grande partie aux besoins des pays producteurs d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, et à fournir 15% (dans un premier temps) de l’électricité nécessaire à l’Europe.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Vers la création d’un marché maghrébin de l’électricité"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredo
Invité

un commissaire allemand favorise les intérêts allemands (Desertec), au moins c’est clair! ce projet Desertec doit tout de même être sacrément important pour les Allemands. Pour avoir le Commissariat à l’Energie de la nouvelle Commision à Bruxelles, ils avaient en effet renoncé à l’automne dernier au poste de ministre des Affaires Etrangères qu’aurait obtenu à coup sûr Frank Walter Steinmeier. Le contribuable européen va-t-il financer les projets allemands et consolider leur leadership en ENR, tandis que le contribuable français financerait en plus la filière nucléaire? ça promet de prochains épisodes…

Perse
Invité

les europeens n’arrivent pas à admettre que nous n’avons pas besoins de leur programme DESERTEC ce projet crime écologique lutte contre la disparition des energies fossiles (hydracarbures)en faisant disparaitre une autre energie fossile l’eau au niveau de ces zones desertiques aussi le maghreb par ses richesses, ses potentialités éoliennes et solaires peut créer une organisation des energies renouvelables qui marchera de pair avec l’OPEP.

wpDiscuz