Vers un réseau européen de captage du CO2

La Commission européenne lance un appel d’offres pour mettre sur pied un réseau de projets de captage et de stockage du dioxyde de carbone (CSC) en Europe.

Bruxelles se prépare à mettre sur pied un réseau de projets destinés à faire la démonstration de l’utilisation des technologies de CSC dans les centrales électriques.

La Commission lance donc un appel d’offres afin de recruter un prestataire de services extérieur qui aidera à mettre sur pied et à gérer ce réseau.

La date limite pour la soumission des offres est le 6 octobre 2008 et le processus de sélection devrait être terminé début 2009.

Le contractant retenu sera chargé d’aider la Commission à organiser le réseau de manière à permettre aux entreprises d’échanger informations et expériences tirées de grands projets de démonstration de l’utilisation de technologies de CSC et d’optimiser les coûts par des actions collectives partagées.

Il est prévu que son rôle intégrateur puisse être complété, au fil de l’évolution du réseau, par d’autres mesures de soutien au développement futur des technologies de CSC, en vue de la mise en place d’une initiative industrielle européenne en matière de CSC, comme le proposait la communication de la Commission sur le plan stratégique européen pour les technologies énergétiques.

Selon la Commission, la réussite des projets de démonstration est cruciale pour l’application commerciale à grande échelle du CSC. C’est dans cette perspective que le Conseil européen a appuyé en mars 2007 l’intention de la Commission d’encourager la construction et l’exploitation d’une série de projets de démonstration de CSC d’ici à 2015.

Les technologies de CSC offrent un grand potentiel de réduction des émissions de CO2, notamment celles des centrales électriques utilisant des combustibles fossiles tels que le charbon ou le gaz.

L’Agence internationale de l’énergie estime que l’utilisation du CSC permettrait de concrétiser 20% des objectifs globaux réalisables de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050.

De plus amples informations sur l’appel d’offres sont disponibles ici.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Vers un réseau européen de captage du CO2"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pasbon
Invité
Plantons des arbres en ville le long des autoroutes des rivières, des friches industrielles des zones commerciales, des zones industrielles, c’est beau, ça régule la température ça oxygène les neuronnes des citadins, ça détend les nerfs, c’est chouette… en tous cas c’est plus sympathique que c’est immenses places dans les grandes villes ou les bas côtés pourris des zones commerciales… que les maires virent les massifs de fleurs saisonniers élevés aux engrais pour y mettre des arbres… 1+1+1+1+1+1+… donc pour l’appel d’offre je propose une pelle et un arbre par Français et organisons la journée de la nature… plantons des… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
Bonne idée la suggestion de Pasbon ! en ville, dans les parcs, dans les jardins privatifs, ….Sur certaines aires d’autoroute, où certes, il y a des arbres, mais rarement ceux genre pin parasol qui ombragent largement les parkings de voitures…depuis le temps pourtant on aurait pû trouver les bons, les planter et les faire faire beaucoup d’ombre pour éviter de devoir laisser tourner moteur pour clim l’été quand fortes chaleurs…. Globalement assurer région par région à tarvers le monde entier, avec l’aide des instances ad hoc que le bilan ”arbres bûcheronnés ou détruits” <= ” arbres repalntés” soit largement POSITIF pour… Lire plus »
wpDiscuz