Vers une très grande sophistication des bornes de recharge

Cofinancé par l’Union européenne et la Région Aquitaine, le projet NOMAD porte sur la réalisation d’une station de recharge solaire de véhicules électriques légers (vélos et scooters).

En partenariat avec EVtronic, la société Bertin Technologies aura la responsabilité en tant que Maître d’ouvrage de concevoir l’architecture électrique et la structure matérielle des bornes.

La filiale du groupe CNIM développe également ce qui constitue l’originalité du concept : "un système innovant de gestion de l’énergie (EMS : Energy Management System) permettant d’optimiser les ressources énergétiques à partir de paramètres économiques, environnementaux et de disponibilité."

L’EMS intègre en effet des données prédictives : "la météo (prévision d’ensoleillement), les usages (fluctuation des besoins des utilisateurs selon l’heure, le jour de la semaine ou la période de l’année), le coût (changements tarifaires de l’électricité) et le contenu carbone (pollution) de l’énergie."

En fonction de ces différents critères, la borne est alimentée par le réseau électrique et/ou par les modules photovoltaïques de la station. Selon le cas, le système décide s’il faut stocker dans les batteries l’énergie produite par voie solaire, la revendre sur le réseau… Une véritable tête pensante qui cherche à tirer le meilleur profit possible de la ressource.

Démarré en 2011, le projet verra dans le courant du mois de juin 2013 l’installation de son tout premier prototype sur le site tarnosien de Bertin Technologies.

Parallèlement à NOMAD, Bertin Technologies a rejoint le projet collaboratif EVER, soutenu par l’Ademe dans le cadre du programme Véhicule du Futur (Investissements d’Avenir) et coordonné par Veolia Environnement Recherche & Innovation. Il s’agit cette fois d’expérimenter des infrastructures de charge rapide avec stockage afin de favoriser le déploiement du parc national de véhicules électriques en auto-partage (location) et, plus généralement, de l’électromobilité en France.

Pour garantir la fourniture d’électricité « décarbonée » et limiter l’impact sur le réseau, les stations seront associées à des sources renouvelables intermittentes, telles que le solaire.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Vers une très grande sophistication des bornes de recharge"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
sansun
Invité
L’Europe , la région Aquitaine et consorts , non mais on marche sur la tête en FrL’Europe , la région Aquitaine et consorts , non mais on marche sur la tête en France. Qui y at’il dans ce projet si ce n’est son titre pompeux ! pour 3 scooters et un milliers de vélos électrique qui font leurs rechargent à domicile. C’est vraiment jeter l’argent par les fenêtres . Non vraiment, trouver d’autres idées , car cela devient pathétique.ance. Qui y at’il dans ce projet si ce n’est son titre pompeux ! pour 3 scooters et un milliers de vélos… Lire plus »
Mepu_fr
Invité

Station de recharge Solaires existen et sont en fonctionnement depuis plus de 23 ans !!! mais pas seulement pour des véhicules legers. Cette station avec 6 panneaux peut charger max 5 velos ou 1 scooter, et PAS SIMULTANEMENT ou alors il faut se connecter au réseau. CQFD

Mepu_fr
Invité

Depuis 2 à 3 ans et non 23 comme écrit precedement

Sicetaitsimple
Invité

J’aime bien le qualificatif employé par Sansun…. Il y a des mecs qui sont payés ( par l’Ademe et l’Europe) pour optimiser la recharge des vélos electriques? Ca consomme combien un vélo electrique en chargement?

wpDiscuz