Vestas s’implante davantage sur le territoire français

Le fabricant d’éolienne danois Vestas renforce sa présence en France avec l’ouverture de nouveaux bureaux à Paris (La Défense) et confirme ainsi l’expansion de l’entreprise sur le marché français.

Déjà implanté à Montpellier depuis 2002, Vestas totalisait 407 éoliennes délivrées sur le marché français au 31 décembre 2008, représentant une puissance totale de 735 MW.

"En France, sur la seule année 2008, notre puissance éolienne délivrée a presque doublé par rapport à l’année précédente et nos effectifs ont été multipliés par deux en trois ans. Il devenait indispensable de nous implanter à Paris pour poursuivre la croissance et le développement que nous avons connus au cours des dernières années" explique Nicolas Wolff, Directeur général de Vestas France.

Et d’ajouter "Ils vont également nous aider à étendre notre présence sur le marché français et à contribuer à l’objectif de 23% d’énergies renouvelables dans la consommation nationale d’ici 2020 qu’a fixé le Grenelle de l’environnement".

En 2008 en France, la puissance éolienne installée a augmenté de 950 MW, pour atteindre un total de 3 404 MW. Avec une production annuelle de 5,6 milliards de KWh, le secteur éolien français a produit suffisamment d’électricité pour alimenter l’équivalent de 2,5 millions de personnes.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Vestas s’implante davantage sur le territoire français"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
aspeco
Invité

Comment pouvez vous écrire cette absurdité : «Avec une production annuelle de 5,6 milliards de KWh, le secteur éolien français a produit suffisamment d’électricité pour alimenter l’équivalent de 2,5 millions de personnes» ? Une “expérience de pensée” simple montre que cette affirmation est de la pure propagande pour les gogos. Isolez toutes les éoliennes du réseau électrique français, constituez les en un réseau autonome, faites de même avec 2,5 million de foyers, branchez le second sur le premier. Avec un taux de charge aléatoire de 23% pour l’éolien le résultat de l’expérience pour les malheureux citoyens serait intéressant !

tibeau
Invité
Ce n’est pas une absurdité… pour une fois ! C’est bien écrit kWh … donc c’est de l’énergie, produite en 1 an qui EQUIVAUT à la consommation de 2.5millions de personnes en 1 an. On ne parle pas de faire un réseau isolé avec uniquement les éoliennes et les particuliers. Car dans ce cas bien peu de moyens de productions peuvent s’en sortir… si ce n’est les turbines à gaz et l’hydraulique peut être car ils peuvent faire varier leur puissance rapidement. En considérant d’un point de vue energétique, ce n’est pas une absurdité ( bien que le chiffre de… Lire plus »
lion
Invité

La consommation moyenne ramenée à chaque Français est de 7MWh ce qui donne 15 TWh pour 2,5 millions d’habitants

renewable
Invité
Guerre des chiffres… Vestas parle de consommation hors chauffage électrique (70% des ménages) et hors industries services et transports associés. Il s’agit de la consommation de gens comme vous et moi qui n’ont pas de chauffage électrique et un foyer “type” (tout le monde n’a pas une maison pavillonnaire avec le tout électrique dans chaque pièce)…En gros ils comparent la production éolienne à des factures de base de français! Après on peut discuter des comparaisons à offrir pour que les gens s’approprient ce que représente la production éolienne, il est clair que le moyen de comparaison est stratégique dans la… Lire plus »
Dan1
Invité
D’après moi Vestas ne parle pas de personnes hors chauffage électrique. En fait le calcul est simple : Vestas prend la consommation globale du secteur résidentiel (c’est à dire environ 140 TWh) et compare alors la production éolienne (5,6 TWh) à ce chiffre. Cela donne 5,6 /140 = 4 % de couverture. Or ces 140 TWh correspondent à la consommation domestique de 63 millions de français. Donc 4 % de cette population donne 63 x 0,04 = 2,52 millions de personnes. Seulement les 140 TWh comprennent la consommation résidentielle du chauffage électrique à hauteur d’environ 32 % soit environ 45 TWh. Donc… Lire plus »
pasnaif
Invité

pourquoi ne pas exclure, en sus du chauffage électrique économiseur de CO² (n’en déplaise aux obtus volontaires), les frigo, congélateur, lave linge, lave vaisselle, aspirateur et fer à repasser ? Elle va être belle la société d’avant garde du futur vue par les éolistes !!! Allez, cessez de vous débattre, la cause est perdue définitivement avec l’Allemagne qui ve servir d’exemple concret.

renewable
Invité

Débattre ou se débattre… Même si vous jouez la mauvaise foi, vous avez très bien compris, par contre expliquez-nous ce que nous sommes sensés comprendre dans le futur avec l’Allemagne?! Quel est le lien avec l’unité de comparaison de la production des ENR? Ou alors ne s’agit-il encore que d’une façon détournée de vendre votre nucléaire au dépend de tout autre esquisse de modèle un tant soit peu différent?

Fredo
Invité

1-d’accord tout d’abord avec Dan1 et Vestas: D’après le bilan électrique 2007 de RTE (1), pour une population totale au 1er janvier 2008 de 63,753 millions de français source Insee, la consommation résidentielle par personne est de 2266kWh (cf 144,523 TWh en conso résidentielle 2007) Soit un tiers environ de la consommation électrique globale (qui donnerait 7031kWh par personne tous usages en 2007) (1) 2-Pour les anti-eoliens: patience, par exemple,la filiale allemande d’EDF est en train d’installer le stockage de l’énergie éolienne par air comprimé adiabatique (70% de rendement), Si même Edf s’y met!

Clobinson
Invité

Achetons à tour de bras du matériel danois : cest bon pour la balance commerciale… pourtant déjà bien malade !

Dan1
Invité
Pour Fredo : S’il s’agit du principe de Huntorf, le stockage en cavité saline consiste à comprimé de l’air dans une cavité déjà creusée ou à creuser pour ensuite l’utiliser aux heures de pointes pour alimenter une turbine à gaz. Grosso modo, l’électricité de pointe provient alors d’une centrale électrique à gaz dont le rendement est amélioré par le fait qu’elle dépense moins d’énergie dans l’étage de compression. Mais avant cela il faut voir comment l’air a été comprimé via les éoliennes. Là il existe deux possibilités : des éoliennes classiques qui produisent de l’électricité qui à son tour va alimenter un… Lire plus »
Pierrotb1
Invité

Renewable ignorez Lion et Dan1 vous savez leur logique et leur raisonnement tres critiquable et bien laissez les. Le mode de calcul est pertinent mais peu etre contesté. Mais entre nous Vestas ne fait pas plus de “com” débilissime qu’AREVA ou EDF avec ses pub sans CO2 dans un monde parfait!

Dan1
Invité

Au lieu de dire que mes logiques et raisonnements sont critiquables (affirmation purement gratuite), engagez vous donc un peu plus et dites ce qui est critiquable par rapport à un mode de calcul pertinent contestable ! 

christian
Invité

Systématiquement, les brèves sur l’éolien (ici un communiqué de presse de Vestas) sont détournées pour taper sur le nucléaire et sur Dan1. Renewable, une fois de plus, comme dans les commentaires de l’article sur les éoliennes de Moselle, vous êtes le premier à mentionner le nucléaire dont personne n’a rien à f…. ! Une fois de plus, Dan1 est brocardé, quand bien même il confirme les chiffre de Vestas !!! Un comble !

Monsieur brun
Invité

Comme vous le dites: “Systématiquement, les brèves sur l’éolien sont détournées pour taper sur le nucléaire et sur Dan1. Renewable, une fois de plus, comme dans les commentaires de l’article sur les éoliennes de Moselle, vous êtes le premier à mentionner le nucléaire dont personne n’a rien à f…. !” C’est parceque pour Renewable,l’éolien est un sujet qui lui sert de faux nez et de prétexte pour taper systématiquement sur le nucléaire , c’est du militantisme antinucléaire trés ordinaire pratiqué par beaucoup d’antinucléaires à faux nez comme lui .

wpDiscuz