Visite du 1er ministre indien : le nucléaire au menu

Le Premier ministre indien Manmohan Singh est en visite en France lundi et mardi. A cette occasion pourrait être signé un accord bilatéral sur le nucléaire civil , qui ouvrirait la voie à 20 milliards d’euros d’investissement dans le nucléaire pour les entreprises françaises.

Lors d’un discours tenu vendredi devant les Nations Unies, le Premier ministre indien Manhoman Singh a souligné que son pays connaissait une "croissance économique rapide". "Notre demande totale en énergie va continuer à augmenter et nous cherchons activement toutes les sources possibles d’énergie propre", a-t-il déclaré. Selon lui, "l’ouverture de la coopération internationale dans le nucléaire civil avec l’Inde aura un effet positif sur la sécurité énergétique mondiale et sur les efforts pour combattre le changement climatique".

Selon les chiffres avancés par la fédération du patronat indien, 60 000 MW de capacité sont nécessaires pour répondre aux besoins du pays. Ce qui se traduirait par des investissements à hauteur de 6 000 milliards de roupies, soit 97 milliards d’euros sur 15 ans, rapporte l’AFP.

Toujours selon la fédération des chambres indiennes du commerce et de l’industrie, les entreprises françaises pourraient prendre une part de 25% dans ces investissements. Outre Areva, l’américain Westinghouse Electric Company, General Electric-Hitachi et Rosatom sont également sur les rangs pour participer au programme nucléaire.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz