Voitures Ecologiques : les candidats à la Présidentielle interpellés

Le Club des Voitures Ecologiques a adressé une lettre ouverte aux candidats à la Présidentielle pour leur demander non seulement de garantir la pérennité des soutiens aux voitures électriques / hybrides, mais aussi d’encourager la diversité des solutions énergétiques ou encore d’accentuer la recherche en matière de nouvelles énergies.

Ainsi, le Club qui réunit une centaine de parlementaires et de personnalités politiques de toutes tendances et de toutes les régions de France demande qu’il soit instaurée une aide à l’achat de véhicules alternatifs (soit 5.000 euros pour une électrique et 2.000 euros pour une hybride) ainsi qu’une réelle volonté d’implantation d’infrastructures de recharge en France qui passe par un plan national.

Par ailleurs, un encouragement à la diversité des solutions énergétiques : GPL, GNV, bioéthanol, hybride, électrique passerait par la mise en place d’un crédit de télépéage de 2.000 euros sur autoroutes pour les voitures écologiques. Cette mesure pourrait être compensée par "un faible allongement de la durée des concessions" précise le CVE. Une autre initiative prendrait la forme d’un disque vert, un système offrant une heure de stationnement gratuit pour les véhicules alternatifs.

Enfin, le CVE demande des mesures sur la recherche en matière de nouvelles énergies pour ‘voitures écologiques‘, comme la méthanisation, qui permettrait d’obtenir du biométhane carburant ou encore l’hydrogène, qui représenterait "une formidable opportunité industrielle pour notre pays."

"Au moment où le prix de l’essence atteint tous les records, il nous semble plus que d’actualité de multiplier les avantages pour que les automobilistes réorientent leurs choix. Les candidats à la Présidentielle ont une opportunité de valoriser leurs politiques en faveur d’une mobilité différente et de véhicules plus respectueux pour l’environnement et la santé publique. Les incitations auprès des automobilistes doivent être plus visibles et plus fortes que jamais" a déclaré Marc Teyssier D’Orfeuil, Délégué Général du Club des Voitures Ecologiques.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Voitures Ecologiques : les candidats à la Présidentielle interpellés"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité
Allez les lobbies, plus que quelques semaines pour faire monter les enchères. Gag, le GPL est qualifié comme “écologique” Mais qu’est-ce qu’une voiture “écologique” ? Une qui émet peu de CO2 ? Foutaise ! le Diesel émet encore trop d’éléments polluants qui plus est dangereux pour la santé, mais c’est actuellement le modèle de série le moins consommateur de carburants et donc d’émissions de CO2. Les VE ? marchent aussi bien au charbon, au gaz ou aux déchéts radioactifs, bravo l’écologie ! (Ouais, OK, la pollution n’est pas sur le lieu de consommation finale, la belle affaire) Les transports en… Lire plus »
umwelt
Invité

Vous exagérez un peu, quand même. L’objectif n’est pas de réduire à 0 nos impacts sur l’environnement (ceci n’arrivera que lorsque l’on aura tous disparu), mais de les baisser sous un seuil qui lui permette de s’adapter. Alors oui, les transports en commun, les transports doux (marche, vélo) sont respectueux de l’environnement. S’ils ne sont pas parfaits, ils représentent toutefois une avancée majeure sur les véhicules individuels (tous vecteurs énergétiques confondus).

De passage
Invité

car dans le texte est explicitement dit que le méthane biologique est une formidable opportunité (verte) pour les USA. Si ce n’est pas du vari “bio”, alors qu’est-ce? D’où mon titre….sans rancune

Planetwatcher
Invité
L’initiative du Club des Voitures Ecologiques est parfaitement louable et part d’un bon sentiment, bravo… Mais force est de reconnaître que le CVE se trompe de cible à deux reprises : • la Méthanisation et l’Hydrogène sont deux leurres industriels, poussés par des grands groupes en mal d’investissement, mais qui risquent de connaitre le même sort funeste que le GPL et le GNV. Dans la catégorie routière, rien ne remplacera – du moins à moyen terme – le coté pratique, “safe” et efficace de l’essence, dont le couple densité énergétique et facilité d’usage / distribution / stockage est inégalé à… Lire plus »
wpDiscuz