Voltalia prévoit un retour aux bénéfices dès 2010

Voltalia enregistre un chiffre de d’affaires de 6,9 millions d’euros pour l’année 2009, pour un résultat opérationnel qui s’inscrit à – 2 325 K€ et, mécaniquement, un résultat net à – 2 890 K€.

La société indique que "compte tenu du contexte économique difficile, les cessions n’ont pu couvrir les frais de structure du groupe comme cela avait été le cas en 2008. Cependant, les nombreuses sollicitations d’acquéreurs reçues depuis le début de l’année assurent à Voltalia une accélération significative de son activité de cession et un retour à la profitabilité
dès 2010
".

La structure financière du groupe, renforcée par l’augmentation de capital de décembre, a permis d’absorber "sans difficulté" le déficit de l’année 2009. Elle dispose de capitaux propres de 58,3 millions d’euros pour un endettement net de 2,2 millions d’euros. Le groupe dispose d’une trésorerie nette à la clôture de 22,1 millions d’euros dédiée à son développement.

Voltalia a procédé en décembre 2009 à une augmentation de capital de 28 millions d’euros de Voltalia SA. L’entrée de la famille Mulliez au capital de Voltalia a été réalisée au travers d’une société holding commune avec les actionnaires fondateurs de Voltalia SA (Voltalia Investissement) qui a intégralement souscrit à cette augmentation de capital.

La société indique que "cet apport en fonds propres va permettre à Voltalia de sécuriser les nouveaux projets en cours et d’accélérer de son développement sur de nouvelles zones en s’appuyant sur l’expérience de cet actionnaire de référence."

Voltalia s’est concentrée sur la structuration de ses activités et la mise en œuvre de son pipeline de projets multi-énergies basé sur l’éolien, la biomasse, l’hydraulique et le solaire.

La part de production sécurisée du portefeuille de projets du groupe s’élève, ainsi, à 126,5 MW en mai 2010.

Suite à un recentrage stratégique sur les projets à plus forte valeur ajoutée, le portefeuille en développement de Voltalia s’établit à 1 070 MW. Ce dernier est porté par l’éolien (657 MW) et la bonne dynamique du solaire (338 MW) avec, notamment, la signature au T2 2009 d’un important projet solaire à La Barben (13) représentant un potentiel de 96 MW.

Conformément à sa stratégie de cession totale et/ou partielle de projets, Voltalia a signé en juin 2009 un partenariat financier avec 123Venture qui a investi 2 millions d’euros dans un parc éolien de 12 MW, situé à La Faye en Charente (16).

Enfin, Voltalia va lancer une nouvelle activité dédiée à l’exploitation et la maintenance de sites de production pour le compte de tiers qui devrait représenter 100 MW d’ici 2 ans.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz