“Votre discours de clôture ferme la porte au gaz de schiste”

Dans son discours d’ouverture de la Conférence Environnementale, François Hollande a annoncé le rejet "sans attendre" des permis d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures non conventionnels utilisant le procédé de la fracturation hydraulique.

"Dans l’état actuel de nos connaissances, personne ne peut affirmer que l’exploitation des gaz et huiles de schiste par fracturation hydraulique, seule technique aujourd’hui connue, est exempte de risques lourds pour la santé et l’environnement" avait-il aussi précisé.

Réagissant à cette annonce, l’amicale des foreurs et métiers du pétrole a contesté cette décision et a adressé une lettre au Président de la République.

 

Monsieur le Président,

"Comme beaucoup de Français attachés au véritable débat démocratique, l’Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole (AFMP) que je préside depuis sa fondation en 1986 fut doublement stupéfaite, d’une part par votre discours d’ouverture de la Conférence Environnementale des 14 et 15 Septembre 2012 qui était un véritable ordre de marche, un diktat pour tout dire et d’autre part, par votre discours de clôture qui ferme la porte au gaz de schiste, rendant inutile le débat qui doit s’ouvrir sur la transition énergétique puisque les hydrocarbures non conventionnels en sont exclus par votre bon vouloir. Nous sommes en République, faut-il le rappeler et, en tant que Président, vous disposez d’une administration à même de vous conseiller."

"L’unique représentant de l’industrie pétrolière était trop bien policé pour se manifester, d’autant qu’il lui fallait faire face aux 33 participants d’organisations anti-gaz de schiste fort bien structurées et manifestement soutenues par un puissant lobby."

"Nous vous avions écrit, Monsieur le Président, ainsi qu’aux Ministres Mme Batho et M. Montebourg en demandant à être invités. Votre Chef de Cabinet et celui du Ministre du Redressement productif nous ont fait savoir par courrier qu’ils transmettaient notre demande à Mme Batho, représentant alors la puissance invitante, mais cette dernière n’a pas daigné nous répondre. Cette attitude inconcevable venant d’un dignitaire de la République nous choque véritablement. Elle témoigne à nos yeux d’un manque de politesse et d’une absence de savoir vivre, et ce qui est plus grave, elle enfreint vos consignes."

"Dans le contexte d’une période électorale passionnée, votre prédécesseur avait fait entériner dans la précipitation, le 13 Juillet 2011, la loi 2011-835 rédigée sous la pression de groupes divers, dont l’exposé des motifs relevait d’une désinformation systématique organisée à partir du film documentaire GASLAND du jeune cinéaste américain Josh Fox."

"Ce film qui traite du gaz des marais d’origine biogénique, n’a rien à voir avec le gaz dit de schiste d’origine thermogénique et a d’ailleurs été démystifié par les plus hautes instances des Etats Unis."

"Notre Association fut la première à s’insurger contre cette manipulation à l’échelle nationale, qui insultait la méconnaissance des Français sur ces sujets, et malmenait particulièrement notre profession."

"Cette loi publiée en catimini un 14 juillet laisse cependant la porte « ouverte » pour effectuer le forage étroitement contrôlé d’un puits expérimental d’exploration qui permettra d’évaluer le potentiel de nos ressources, pour ensuite sereinement délibérer de leur exploitation."

"Après avoir créé le 4 février 2011 une commission nationale interministérielle d’investigation sur le gaz de schiste, qui fut prolongée en août 2011, le rapport complémentaire passant en revue l’ensemble des techniques d’exploration et d’ exploitation des hydrocarbures non conventionnels, a été publié le 22 Mars 2012."

"Ce rapport préconisait l’emploi de la fracturation hydraulique"

"Par décret du 22 Mars 2012 une commission nationale d’orientation et de suivi a été créée. Elle est toujours en cours de constitution et ne peut sans doute être abrogée que par le vote d’une nouvelle loi et non par une décision léonine."

"Nous pensons que votre devoir au service de la Nation est de conforter cette ouverture au lieu de céder aux desiderata d’une minorité qui n’a recueilli que 2,5% des voix aux dernières élections présidentielles et qui n’hésite pas à conduire notre pays à son déclin et à sa ruine."

"Votre discours Monsieur le Président aurait pu, aurait dû, conduire notre pays dans la voie du redressement productif tandis qu’il sonne le glas de ce Ministère."

"Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, aux assurances de notre haute considération."

A Bordes le 20 septembre 2012

Jacques Sallibartant
Président

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

40 Commentaires sur "“Votre discours de clôture ferme la porte au gaz de schiste”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
irisyak
Invité

Notre pays a fait le choix du nucléaire. Il est impossible de choisir le gaz de schistes et le nucléaire. Il faut choisir et notre pays l’a fait. C’est un choix politique mais aussi économique car les coûts d’exploitation, externalités comprses, n’est pas donné. Notre pays ne peut pas investir dans toutes les directions….

Ambiel
Invité

Effectivement, et l’ouverture de l’exploitation des gaz de schistes en France c’est l’arrêt de mort de la filière nucléaire hexagonale. Le GdS a déjà tué le nucléaire aux états-unis.

meminick
Invité

quelqu’un connait il la quantité d’eau nécessaire pour obtenir l’équivalent de 1000l d’essance?

De passage
Invité
“le GdS a tué le nuc aux usa” ? Le prix sacrifié du GdS actuel USA (4$ la MegaBTU, contre 8$ en moyenne avant cette percée) rend un investissement CCG plus rentable que le nuc: Seules des entités privées commerciales ont intérêt à parier que ce prix restera en gros le même sur 25ans, nécessaire our amortir une tranche CCG. Gros pari qu’ils font, avec la possibilité de se défausser en vendant leur CCG au cas où ils sont avertis que le GdS va remonter en prix. D’ailleurs une entente actuellement se constitue là bas entre producteurs GdS pour raffermir… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Le problème ici n’est pas d’interdir les gaz de schiste, c’est d’interdire même la recherche et l’expérimentation sur ce sujet : Ici l’enjeu, c’est qu’on s’interdit d’obtenir des informations qui nous permettraient de prendre une décision rationnelle sur un sujet qui risque de mettre notre planète ou notre économie à genoux. Interdir les gaz de schiste de cette manière n’est pas un choix : C’est une décision irrationnelle (puisque fondée uniquement sur des rumeurs et des pressions politiques), qui laisse beaucoup de monde sur sa faim et qui reviendra donc sur la tapis d’ici quelques années.

Pas naif
Invité
Aux US on essaye actuellement de remplacer cette eau par du propane liquide (sous min 7 bars, bien sûr sans le mercaptan artificielqui pue destiné à nous signaler une fuite dans la maison) lequel ne dissout pas l’immense majorité des métaux lourds, mais dissout bien tout ce qui est hydrophobe dont méthane et autres hydrocarbures. Bien sûr il doit être récupéré de suite car a une forte valeur commerciale, puis transité par le pipeline de surface vers une autre utilisation après distillation ordinaire. S’il n’y a aucun autre adjuvant, moi je serais OK. On peut le remplacer par CO² qui… Lire plus »
Ambiel
Invité
9 tranches en constructions??? Pouvez-vous m’indiquer lesquelles? Il y a en 1 ou 2 de mémoire qui sont en construction depuis 30 ou 40 ans et 2 nouvelles qui ont reçu un feu vert après garantie et prêt d’état plus contrat d’achat long terme. L’EPR vient de s’y faire bouler et EDF ne cherche meme plus à le relancer aux US du fait de l’absence de compétitivité de ce réacteur obsolète. EDF indique vouloir attendre quelques années pour voir le contexte américain. Ha ha @Bachoubouzouk Marrant de vous retrouver pro-nuc et pro-gaz de schistes. Vous êtes quelqu’un d’adorable! Mais vous… Lire plus »
Oeildecain
Invité

Amusant … C’est vraiment amusant de voir se débattre les fossiles principaux alors que les ENR diminuent leurs coûts tous les jours … N’ INSISTEZ PAS : C ‘ EST MORT …. ! Ce qui ne peut qu’augmenter ne peut pas prendre le dessus sur ce qui va baisser …

Bachoubouzouc
Invité
“Qui n’est pas avec moi est contre moi !” Non, Ambiel, je ne suis pas pour les GdS. Mais contrairement à vous, cela ne me satisfait pas de prendre une décision aussi dimentionnante pour notre pays sans que ni nos dirigeants politiques ni moi n’aient la moindre idée de ce qui se joue en ce moment. J’ai le sentiment qu’on choisit les yeux bandés, au hasard. Aussi je suis contre cette décision, bien que les GdS soit le principal concurrent de ma propre filière (quoique, je suis avant tout producteur d’électricité, nucléaire ou non) et contre mes quelques principes écologiques.… Lire plus »
Ambiel
Invité

Ok merci pour vos précieux conseils

Lionel_fr
Invité
Je comprends la position de Bachoubouzouc sur la nécessité de mesurer par soi même les contraintes. J’y ajoute la dimension économique, même si on commence à moins parler de retour aux cavernes pour l’Europe, même si l’industrie minière est la plus léonine du monde, même si les tuyeaux explosent, tout cela n’est que question de limites. Limites qu’on s’est bien garder de poser et dont certaines sont simplement impossibles à expliquer et donc à anticiper tant les scenarii sont nombreux : j’aime bien les décalartions de Soros juste avant que M Monti ne dévoile le plan de rachat de dette.… Lire plus »
Luis
Invité
Comme cela a déjà été dit, les Etats-Unis ont un seul réacteur nucléaire en construction, Watts-Bar-2, commencé en 1972, en construction depuis 40 ans, dont la date de connexion au réseau a été repoussée à aout 2015 au plus tôt. Ajouter quelques mois de tests pour la mise en service commercial. Une dizaine de réacteurs sont en projet depuis longtemps, avec des dates toujours repoussées et des coûts toujours plus élevés. Pour construire un réacteur nucléaire, il faut déjà obtenir une licence de construction. Seul le site de Vogtle (Géorgie) a obtenu une licence de construction à ce jour, pour… Lire plus »
fredo
Invité

très touchant cette compassion pour Bachou, vraiment. néanmoins pas totalement d’accord avec vous sur le déjà vu, on a affaire à un cas différent semble-t-il puisque F Hollande irait ici contre l’avis de son administration, à commencer à priori par la DGEC qui avait accordé des permis d’exploration rappelons le. Pas fréquent! Sinon je trouve ce gazier bien peremptoire envers le President de la République, sans avancer aucun argument de fond à l’encontre d’une décision prudente pour la santé publique.

De passage
Invité
Les ENR baissent de coût tous les jours ! Ah ah quelle galéjade… Ex: 2004: le KW éolien installé coûtait 900€, maintenant 1850€ et l’offshore 4000€ Ce n’est pas à cause de la chute de prix des cellules solaires que cette énergie va devenir compétitive: Le dumping ne peut pas durer et dans une installation solaire il n’y a pas que les coût des cellules… C’est pour ça que la France les subventionne encore à 0.345€ le KWh, autant brûler des billets de 100€ dans une centrale au charbon. Côté coût, l’éolien et PV ont deux faiblesses majeures qui ne… Lire plus »
De passage
Invité

Bonjour, je vous passerai tantôt la liste exacte demandée. Pour les autres: 7 milliards de $ pour un AP1000 est de la propagande journalistique. regardez le prix contractuel des coréens avec les Emirats…en dessous de la moitié. L’EPR est une “usine à gaz conçue il y a 20ans en pleine période allemande de pré-retrait, c’est normal qu’il soit bien trop cher. Les américains ASBWR, ESBWR sont bien plus avancés et plus sains côté sécurité.

Ambiel
Invité

le KW éolien 1850€???? Vous avez fumé quoi? Vous travaillez dans le nucléaire pour être à ce point à coté de la plaque? J’ai au moins 50 devis pour de l’éolien, tous entre 900 et 1100€, tous datés de 2011 ou 2012…. 900€ en 2004 c’est peut-être possible, il y a eu de vrai période de creux grace aux coupe de boutoirs que le lobby nucléaire à asséné avec constance aux secteur naissant des ENR en France. L’off shore 4000, du grand grand grand mensonge ou n’importe quoi là aussi! Au plus cher du plus cher on est à 3000!

Luis
Invité
The Augusta Chronicle (Géorgie – USA) 11 mai 2012 “Southern Co. subsidiary Georgia Power and other Plant Vogtle owners are disputing proposed adjustments that could add $900 million to the $14 billion cost of completing two new reactors in time for their scheduled debuts in 2016 and 2017.” Et le coût de 14 Md$ les deux AP1000 (7 Md$ pièce) va d’abord augmenter pour refaire le ferraillage de la dalle. “The Vogtle expansion, for which final permits were issued in February, has already encountered issues that could affect costs and schedules, the filing said. One such issue was a recent… Lire plus »
Dan1
Invité

Dans vos discussions passionnantes sur l’effarant coût des réacteurs et in fine du kWh, n’oubliez pas d’y mettre une dose d’actualisation :

Can1
Invité
Chers lobbyers du groupe Dan1, J’ai lu avec attention votre très rigoureux schéma sur le taux d’actualisation de l’EPR. Le problème est que vous démarrez avec une hypothèse à 37 €/Mwh alors que le coût actuel de la base avec l’ARENH est déjà en france à 42€/Mwh… Et qu’Henri Proglio PDG d’EDF a demandé 46 €/Mwh au plus tôt. L’ARENH couvre les coûts du parc historique nucléaire pour partie déjà amorti ! Comment pouvez vous démarrer votre raisonnement avec des coûts inférieurs avec des EPR qui sont encore en phase proto ? C’est bien de faire du lobbying, mais merci… Lire plus »
Nad1
Invité
Dan1
Invité
Si vous avez suivi les débats vous verrez que ce graphique n’est pas le mien Et je ne suis pas un lobbyiste nucléaire car le seul intérêt que j’y ai est d’être consommateur d’électricité nucléaire (je ne dois pas être seul dans ce cas là). D’ailleurs, si j’étais lobbyiste nucléaire, pourquoi irais-je contre l’intérêt d’EDF d’obtenir un prix plus élevé du kWh ? Je conçois que cela soit dur à comprendre et à admettre mais c’est ainsi. Je ne vous demande d’ailleurs pas de comprendre et d’admettre cela, considérons simplement ce que j’expose. L’intérêt du graphique n’est pas dans l’absolu… Lire plus »
Nad1
Invité
En se donnant treize années pour abandonner le chauffage électrique, la Suisse met en oeuvre un programme à marché forcée vers la sortie du nucléaire. Le pays a décidé de renoncer à l’énergie nucléaire à l’horizon 2034. Aujourd’hui, la Suisse compte plus de 250.000 chauffages électriques qui consomment l’équivalent de la production de la centrale nucléaire de Mühleberg, l’une des quatre installations du pays, située dans la région de Berne. Cette centrale de 370 MW fournit une puissance cinq fois moins importante que la centrale française de Fessenheim, qui compte deux réacteurs de 900 MW chacun. Etonnant non ? Les… Lire plus »
Nad1
Invité
En se donnant treize années pour abandonner le chauffage électrique, la Suisse met en oeuvre un programme à marché forcée vers la sortie du nucléaire. Le pays a décidé de renoncer à l’énergie nucléaire à l’horizon 2034. Aujourd’hui, la Suisse compte plus de 250.000 chauffages électriques qui consomment l’équivalent de la production de la centrale nucléaire de Mühleberg, l’une des quatre installations du pays, située dans la région de Berne. Cette centrale de 370 MW fournit une puissance cinq fois moins importante que la centrale française de Fessenheim, qui compte deux réacteurs de 900 MW chacun. Etonnant non ? Les… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour me contredire, vous n’avez pas une imagination débordante concernant les pseudos : Can1… Nad1. Bon bref, vous agissez en bande ou vous êtes seul ?

Nad1
Invité

Cher Dan1, Je connais parfaitement les différentes utilisations d’un taux d’actualisation. Ca reste un outil… C’est vous qui avez démarré votre raisonnement à 37 €/Mwh. Personne ne vous y a obligé. Avec le même graphique, je l’aurais démarré à 60 €/Mwh. Ne vous réfugier pas derrière un graphique que vous avez interprété. Et je ne suis pas d’accord avec votre interprétation.

Dan1
Invité

Je n’ai jamais prétendu que le chauffage électrique ne provoquait pas de pointe. Tout dépend de ce que l’on appelle pointe ? (horaire, journalière, hebdomadaire, saisonnière). En revanche j’ai toujours contesté le contenu en CO2 du chauffage électrique tel que certains se sont évertué à le présenter (dont l’AFGAZ). Reprenez les débats depuis 2008. Ce n’est pas avec vos assertions péremptoires sans démonstrations que vous allez invalider des centaines de contributions argumentées.

Dan1
Invité

Eh ben non c’est pas moi puisque je vous dis que ce n’est pas mon graphique mais celui de quelqu’un que vous devez connaître j’imagine !

De passage
Invité
Strictement aujourd’hui il y a: Watts Bar 2 (reprise de construction on hold depuis des années), Bellefont 2 Vogtle 3+4 Summer 2+3 ce qui nous en fait 6 tranches en construction et non 9 comme annoncé. Facile à parier que le 9 sera rapidement dépassé vu le nombre de COL sur le point d’être données et liées à une construction démarrant de suite. Je n’ai pas pris en compte les projets sous menace économique du gaz de schiste. Vu le cours sacrifié de ce gaz, même le charbon à 60$ la tonne ne tient pas, donc les “utilities” là bas… Lire plus »
Pas naif
Invité

Amusez vous, profitez-en. Nucléaire et CCG sont avec l’hydraulique le socle optimal coût et energie à faible empreinte CO². On a même vécu longtemps en France (1998-2005) sans même les CCG mais c’était un peu acrobatique. Et quand la séquestration du CO² sera réalité, ça sera encore mieux. Quel dommage que les EnR-istes jusque-bout-istes ne se focalisent pas sur de vraies EnR que sont chaleur solaire et bio-masse…

Ambiel
Invité

Vous avez des liens pour appuyer ceci? Quand ont été données les autorisations?

Bachoubouzouc
Invité

Ambiel se met à demander des sources ! Bon, par contre avec lui c’est évidemment à double standard : – Quand on les lui demande, il vous renvoit vers une source pas consultable sur internet (). Pratique, lorsqu’il annonce un chiffre étonnant de 40% d’ENR dans le mix danois, alors qu’il n’était que de 31% en 2010 et qu’il est sensé être de 50% en 2030. – Quand il vous les demande, il prétend que vos chiffres sont faux, et devient étonnamment silencieux lorsque cela tourne à son désavantage :

Ambiel
Invité

Ok j’ai répondu à @De passage je vous remet le lien consultable : le Danemark c’est 41,1% d’ENR en 2011 : J’attends votre réaction étonnée sur cet exploit Danois 🙂 Et j’ai répondu que j’avais tort sur votre 2ème exemple, et que vous avez raison 🙂

Ambiel
Invité

Et en 2010 c’était 33,61% dans le mix et pas 31% : Ils ont dépassé dès 2010 leur objectif 2020, eux. Et depuis ils ont mis en service un peu plus d’éolien off shore, ce qui leur permet d’atteindre 41,1% en 2011, en 2012 ils devraient atteindre 45% le tout au détriment du charbon. C’est positif, non?

Luis
Invité
Comme déjà dit, il n’y a qu’un seul réacteur nucléaire en construction aux Etats-Unis : Watts-Bar-2, commencé en 1972 et peut-être terminé en 2015. Bellefonte-1 a été commencé en 1974 et la construction a été suspendue en 1988. En aout 2011, il a été décidé de reprendre la construction en 2013 pour une fin des travaux en 2020, en ajoutant 4,5 Md$ aux 4,2 Md$ déjà dépensés (total 8,6 Md$) Puis le début des travaux a été reporté à la fin des travaux de Watts-Bar-2 (prévue pour aout 2015) et au chargement du combustible dans ce réacteur. Ce qui fait… Lire plus »
Ambiel
Invité

Il semblerait que votre vision du nucléaire aux US soit aussi datée que celle que vous avez du mix Danois et de la place des pays dans leurs émissions de GES par habitants… Les années 80 c’est fini !

Sicetaitsimple
Invité

“pour Vogtle*3, la constructon demarrera fin 2012 et fin 2014 pour Vogle4”. Il doit y avoir des manipulateurs qui veulent faire croire le contraire… Allez voir les videos.

Dan1
Invité

Pour Luis. “Pour Vogtle-3, la construction commencera à la fin 2012 au plus tôt et fin 2014 pour Vogtle-4.” D’où teniez-vous cette information ? Pouvez-vous nous donner la source exacte ? Comme le fait très justement remarquer Sicetaitsimple, pour un chantier qui va débuter à la fin de l’année, les travaux me paraissent bigrement avancés. Sur le site de l’exploitant vous avez 253 magnifiques photos en haute définition : Je pense que vous étiez mal informé.

Ambiel
Invité

Donc au final il y a 2 réacteurs nucléaires en construction aux US, un qui a débuté il y a plus de 40ans, et un qui a débuté cette année?

Luis
Invité
Des “travaux préparatoires limités” (Limited Work Authorization) ont été autorisés pour Vogtle en 2009. On peu voir la situation en janvier 2012, avant l’obtention de la licence de construction (février 2012) : Mais la compagnie aurait eu bonne mine si, finalement, la licence avait été refusée. Cela a dû être déjà dit : la construction d’un réacteur nucléaire commence seulement avec le coulage du premier béton, celui de la dalle (radier). C’est la date officielle de début de construction. ” for a nuclear plant the official start of construction doesn’t come until the pouring of first concrete ” La licence… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Allez plutôt voir le site avec le lien que je vous donne, il y des images et video d’aout 2012 (et pas de janvier). Il n’y a ( si j’ai bien écouté la vidéo) “que” 2000 personnes sur le site….Juste quelques travaux préparatoires, ils décapent la terre arable….

wpDiscuz