W. Buffet lutte à sa manière contre la prolifération

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) étudie aujourd’hui la proposition du milliardaire américain Warren Buffett (agé de 75 ans). Celui-ci promet d’offrir 50 millions de dollars à l’AIEA pour créer une banque mondiale du combustible nucléaire.

Surnommé « l’oracle d’Omaha », cet investisseur hors pair a engrangé une énorme fortune provenant de ses investissements à travers sa compagnie Berkshire Hathaway, qu’il détient à 38 %. Avec une estimation de 42 milliards de dollars en 2005 (contre 44 milliards en 2004), il est le deuxième homme le plus riche du monde derrière Bill Gates, d’après Forbes.

Cette initiative offrirait l’accès à l’énergie nucléaire aux pays en voie de développement, sans pour autant augmenter le risque de prolifération des matériaux radioactifs. En effet, ceux qui décideraient de renoncer à maîtriser le cycle complet de l’atome, pourraient recevoir de l’uranium faiblement enrichi pour alimenter leurs centrales nucléaires. Le combustible usagé serait ensuite renvoyé vers des centres de retraitement.

Ce don reste cependant conditionné par l’exécution de 2 clauses résolutoires :
1- L’AIEA doit superviser les projets développés.
2- Les états engagés dans ce programme doivent investir au moins 100 millions de dollars.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "W. Buffet lutte à sa manière contre la prolifération"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Eole
Invité

En voilà une de proposition positive !

wpDiscuz