Walmart : une flotte de chariots élévateurs à hydrogène

Les chariots élévateurs à pile à combustible semble rencontrer un certain succès car non seulement ces véhicules ne produisent aucun gaz à effet de serre, mais ils offrent de plus un gain de productivité de 2% par rapport aux chariots électriques.

Au Canada, où de nombreux programmes de recherche et de développement publics ont été lancés ces dernières années, les applications commerciales voient désormais le jour.

Dans ce contexte, Air Liquide a récemment signé un contrat pour l’approvisionnement en hydrogène et la mise en place d’une station de remplissage afin d’alimenter la nouvelle flotte Walmart de chariots élévateurs « verts » dans son nouveau centre canadien d’approvisionnement situé dans la province d’Alberta.

Cette flotte représente le plus grand parc de chariots élévateurs à pile à combustible du Canada et le premier contrat commercial dans l’hydrogène énergie dans ce pays. Il s’agit également de la première flotte de chariots élévateurs alimentée par le groupe Air Liquide.

Air Liquide Canada développera une solution dédiée qui intégrera des postes de distribution d’hydrogène compacts répartis sur l’ensemble de la plateforme de Walmart. Ces postes de distribution fourniront au total plus de 100 kg d’hydrogène par jour et le plein des véhicules s’effectuera en moins de deux minutes. Ce mode de remplissage rapide génère un gain de productivité important comparé aux opérations de changement de batterie sur les chariots élévateurs électriques traditionnels. Air Liquide fournira également l’hydrogène qui, au Canada, est produit à 98% à partir de sources d’énergie renouvelables telles que l’hydroélectricité.

Il existe d’autres programmes publics dans ce domaine, notamment au Canada, comme le projet de démonstration des aéroports de Vancouver et Montréal-Trudeau et la station de Whistler, qui permet de faire circuler les 20 bus à hydrogène de la flotte de BC Transit. En Corée, deux nouvelles stations de remplissage d’hydrogène dédiées aux voitures viennent d’être mises en service.

« Nous sommes très heureux de fournir l’hydrogène et l’infrastructure de remplissage de cette première flotte canadienne. Il s’agit d’une nouvelle étape dans ce marché mondial qu’Air Liquide a su anticiper. Nous sommes fiers d’accompagner le développement de cette innovation technologique qui contribue à la préservation de l’environnement. L’Énergie et l’Environnement sont des relais de croissance du Groupe. » a déclaré François Darchis, Directeur de la Société et membre du Comité Exécutif du groupe Air Liquide.

L’hydrogène, vecteur d’énergie

Le monde de l’énergie est en pleine mutation et l’hydrogène constitue l’une des solutions pour répondre à court terme aux défis de la mobilité durable : réduction des gaz à effet de serre, de la pollution locale dans les villes et de la dépendance aux carburants pétroliers. Utilisé dans une pile à combustible, l’hydrogène se combine à l’oxygène de l’air pour produire de l’électricité en ne rejetant que de l’eau. L’hydrogène peut être produit à partir de sources d’énergie diverses, notamment le gaz naturel, mais aussi à partir de sources d’énergie renouvelables.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Walmart : une flotte de chariots élévateurs à hydrogène"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
falmer
Invité

Plus ecologique que le chariot electrique? Pas d’un point de vue energetique du moins, quand on voit les rendements de l’hydrogene au travers d’une PAC (proche d’un vehicule a essence) et celui d’un vehicule electrique…

michel123
Invité

A terme il serait plus logique de produire son hydrogène chez soi par un électrolyseur domestique au lieu de le transporter avec les gaspillages et les risques routiers que cela risque d’engendrer. A moins… que la production industrielle de l’hydrogène se modernise avec production sous haute pression et haute température (centrale solaire , centrale nucléaire ) ce qui améliorerait considérablement le rendement de conversion et que ne soient mis en place un réseau de pipe line pour schunter les inconvénients du transport routier ou ferroviaire .

marcob12
Invité

Walmart est un très gros émetteur direct et indirect de CO2. C’est déjà une gigantesque pompe aspirante des produits chinois et une puissance de feu au niveau de la grande distribution qui a fait exploser le contenu CO2 des produits de consommation courante les plus utilisés par les américains en jouant avec les prix de vente pour faire disparaître les alternatives locales. Ce n’est sûrement pas en fabriquant de l’hydrogène aux USA (avec un courant fortement carboné) et en alimentant ces engins qu’ils vont diminuer leurs émissions. Les anglo-saxons appelle ça du “greenwashing” dans toute sa splendeur.

michel123
Invité

Aucune importance l’important c’est de démarrer une filière hydrogène ou par accumulateurs électriques Qu’elle soit carbonnée pour démarrer ,peu importe , puisque pour l’instant cette filière n’existe pas . A terme toute la production énergétique se décarbonera , les rendements de conversion s’amélioreront ,l’important c’est de commencer. Si l’on veut une filière parfaite dés le départ jamais rien ne se fera .

marcob12
Invité
L’élan est je pense désormais irrésistible pour de nombreuses raisons et ma critique est celle de la mondialisation imbécile (chaussures fabriquées en Chine par ex) qui ont fait exploser les émissions de CO2 au point que fabriquées au charbon et transbahutées au diesel autour de la planète,les manutentionner au final à l’hydrogène est du bidouillage à la marge. Tant mieux si la technologie existe, mais ces chariots devraient empiler des palettes de chaussures fabriquées localement si on veut être efficaces. J’ai aux pieds des chaussures fabriquées à Strasbourg, avec une empreinte CO2 incomparable à celle des godasses que cet enfin… Lire plus »
Dan1
Invité
Pour michel123 : Je ne comprends pas bien l’affirmation suivante : “l’important c’est de démarrer une filière de véhicules électriques , que ce soit par le truchement de l’ hydrogène(grande autonomie) ou par accumulateurs électriques Qu’elle soit carbonnée pour démarrer ,peu importe , puisque pour l’instant cette filière n’existe pas .” La filière de véhicule électrique de type chariot élévateur existe depuis longtemps et il y en a en service un peu partout en France et ailleurs qui tourne très bien. Le seul hic, comme pour tous les véhicules électriques, c’est la capacité du “réservoir”, son poids, son prix et… Lire plus »
michel123
Invité

les chariots purement électriques existent mais sont actuellement tout à fait minoritaires en raison de leur faible autonomie. On voit essentiellement des chariots elevateurs fonctionnant avec une bouteille de butane. Tout ce qui peut développer une filière pérenne : accumulateurs electriques ou par pile à combustible fera baisser les prix et apparaitre des améliorations beaucoup plus rapidement que ne le font actuellement des centres de recherche sans retombées commerciales à court terme

Civil engineeri
Invité

site de Nice pour l’énergie et des sujets connexes de génie civil

wpDiscuz