Washington importe le concept du BIXI (VELIB)

Après un projet pilote réussi dans la capitale canadienne (Ottawa) et après le succès du déploiement dans la capitale anglaise, Londres, voilà que BIXI – l’équivalent du VELIB parisien – s’invite dans les rues de la capitale fédérale américaine, Washington DC.

En effet, la Société de vélo en libre-service a fourni à la ville de Washington et sa voisine, la ville d’Arlington en Virginie, l’ensemble d’un système de 1 100 vélos et 114 stations (100 Washington, 14 Arlington), de même que le service technique et le service à la clientèle. "Les Américains n’ont pas l’habitude d’importer des concepts, ils ont plutôt l’habitude de les exporter. De savoir qu’ils ont recours à notre centre d’appels basé à Montréal et qu’ils introduisent un concept bien de chez nous au cœur même de leur capitale a vraiment de quoi rendre fiers tous les Québécois", mentionne M. Roger Plamondon, président du Conseil d’administration de la Société de vélo en libre-service.

Le maire de la ville de Washington, M. Adrian M. Fenty, le directeur du transport de Washington, M. Gabe Klein, ainsi que plusieurs dignitaires et cyclistes étaient présents le 20 septembre dernier pour célébrer l’arrivé du service, nommé Capital Bikeshare. La capitale américaine adopte donc le système de vélos en libre-service BIXI comme solution de rechange à la fois pratique et écologique aux modes de transport urbain traditionnels, ce qui vient confirmer, une fois de plus, le succès de BIXI à l’international.

"BIXI était déjà implanté sur trois continents et voilà qu’il l’est aussi dans deux capitales… et non les moindres !", a par ailleurs fièrement déclaré Alain Ayotte, président de la Société de vélo en libre-service.

Plus près de nous, rappelons que BIXI célébrait récemment son deux millionième déplacement de l’année 2010 et que la Ville de Montréal, en raison du déploiement du BIXI et de l’implantation de 50 kilomètres de nouvelles voies cyclables (en 2009), est finaliste au concours "Réalisation en transports durables 2010" organisé par l’Association des transports du Canada. Montréal a ainsi reçu le prix de réalisation en transports urbains durables.

[ un grand merci à Rouleravelo pour la photo ]

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Washington importe le concept du BIXI (VELIB)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

Avec +35 degrés Celsius en été et -15 en hiver, je doute que le concept ait autant de succès de ce coté de l’Atlantique, malheureusement. D’autant que les villes américaines sont beaucoup plus étalées que les villes européennes.

Julien.rosset94
Invité
Bonjour, Petite rectification, le système de vélo en libre service BIXI est implanté à Montréal (Québec) où je réside. Il est exact que le système n’est pas proposé en hiver, mais c’est un vrai succès le reste de l’année (1er avril au 30 novembre). Les montréalais l’utilisent beaucoup. L’étalement n’est pas une contrainte, au contraire, il y a moins de choses faisables à pied, donc les gens l’utilisent fréquemment. Pour ma part, j’ai mon propre vélo que j’utilise tous les jours, même en hiver, les routes et mêmes les pistes cyclables du centre ville sont déneigées. Allez voir du côté de Copenhague où… Lire plus »
wpDiscuz