Westinghouse damne les réacteurs à Areva

L’américain Westinghouse, sous le contrôle du japonais Toshiba, a remporté samedi le très précieux contrat chinois qui comprend la construction de quatres réacteurs nucléaires de troisième génération face au groupe français Areva.

Dans un communiqué, Pékin affirme avoir choisi le réacteur à eau pressurisée AP1000 de Westinghouse, plutôt que l’EPR d’Areva, pour "la technologie elle-même, le transfert de technologie, la méthode de coopération et les questions d’autosuffisance et de localisation de technologie".

D’après le secrétaire américain à l’Energie Samuel Bodman, ce contrat colossal de plusieurs milliards de dollars va créer 5 500 emplois aux Etats-Unis.

Il semble que la dimension politique de ce projet ait pris le dessus car les américains cherchent à réduire leur déficit commercial vis à vis de leur partenaire chinois, imputable d’un tiers.

Actuellement, 2,3 % de l’électricité chinoise est produite par neufs réacteurs en activité. La Chine espère arriver à 4 % d’ici une quizaine d’années.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz