WWF : 95% de sources d’énergie renouvelable en 2050

Selon le résultat de la nouvelle étude du WWF, "tous les besoins énergétiques mondiaux pourraient être couverts par une énergie propre, renouvelable et économique d’ici 2050."

Le « Rapport Energie » présente d’une part un scénario mis au point par le bureau de consultants en énergie Ecofys, et d’autre part, une analyse et des recommandations du WWF.

Il montre que d’ici 2050, les besoins énergétiques en électricité, en transport, pour l’industrie et pour les ménages pourraient être couverts en n’ayant qu’un recours résiduel isolé aux combustibles fossiles et nucléaires. « Ce rapport montre qu’une telle transition est non seulement possible mais aussi économiquement viable, fournissant de l’énergie abordable pour tous et la produisant de manières soutenables par l’économie globale et la planète » explique James P. Leape, Directeur général du WWF-International.

Selon le scénario d’Ecofys, la demande énergétique en 2050 serait globalement inférieure de 15% à ce qu’elle était en 2005. Et malgré l’augmentation de la population, de la production industrielle, du fret et des voyages, des mesures ambitieuses d’économie d’énergie nous permettrons de faire plus avec moins.

Le WWF prévoit par ailleurs 95% de sources d’énergie renouvelable en 2050 et indique le cheminement pour y parvenir sans compromettre la biodiversité et les communautés locales (1,4 milliards de personnes n’ont pas accès à une électricité fiable).

Le scénario “Energie inépuisable” se centre sur la fin prévisible des énergies fossiles (principaux émetteurs de gaz à effet de serre) et examine en détails les mesures techniques nécessaires à prendre pour le développement de chaque énergie renouvelable (éolien, hydroélectricité, bioénergie, etc.).

La biomasse est une ressource nécessaire mais extrêmement sensible
. Une attention particulière doit être portée pour limiter l’utilisation des terres pour de la bioénergie (non-concurrence de l’agriculture nourricière) tout en permettant d’atteindre l’objectif de 100% de renouvelables.

L’électricité doit être le principal vecteur et les carburants fossiles (pétrole, gaz, charbon) devront être remplacés. Les transports électrifiés et le secteur du chauffage devront utiliser la biomasse en s’assurant de leur durabilité environnementale et sociale. Cependant, notre besoin en bioénergie peut pousser nos forêts, nos terres agricoles et notre eau jusqu’à leurs limites.

Le scénario prévoit aussi une énergie accessible à tous réduisant par là-même la pauvreté.
James P. Leape, Directeur général, WWF-International ajoute que « La transition posera des défis significatifs mais j’espère que ce rapport inspirera les gouvernements et le monde des affaires à s’attaquer à ces défis et simultanément à réagir promptement pour faire de l’économie renouvelable une réalité. Il n’y a rien de plus important que notre capacité à créer un futur renouvelable ».

En fournissant une énergie propre, le rapport estime que les économies réalisées grâce à la baisse des coûts de l’énergie, par rapport à un scénario économique actuel, atteindraient environ 4 000 milliards d’euros rien que pour l’année 2050. De plus, les conflits liés à l’énergie seront évités ainsi que les pollutions massives, conséquences inhérentes à l’exploitation des énergies fossiles qui se fera de plus en plus dans des zones instables au niveau politique ou environnemental en raison de la limitation des réserves.

Enfin, le scénario du « Rapport Energie » prévoit d’ici 2050 une réduction de 80% des émissions mondiales de CO2 issues du secteur de l’énergie, ce qui permettrait de limiter de façon très probable l’augmentation moyenne de la température à 2°C et donc d’éviter le risque d’un changement climatique catastrophique.

Le mix énergétique du futur
: l’énergie solaire, l’énergie du vent, l’énergie de l’océan, l’énergie géothermique, l’énergie hydraulique (actuellement la plus grande source d’énergie renouvelable dans le monde), la bioénergie (bois énergie, agrocarburant, algocarburant).

Sur la base de ce rapport, le WWF formule 10 recommandations clés pour un futur énergétique 100% renouvelable :

1. SOBRIETE, EFFICACITE: Entrainer les économies d’énergie partout où elles sont possibles. Promouvoir seulement les produits les plus efficaces énergétiquement. Développer les sources d’énergies renouvelables existantes et en créer de nouvelles pour fournir une d’énergie propre pour tous en 2050.

2. RESEAUX
: Partager et échanger cette énergie propre au travers des réseaux interconnéctés, en faisant la meilleure utilisation possibles des ressources énergétiques dans les différentes régions (fonctions de leurs potentiels en EnR).

3. ACCES
: Mettre fin à la précarité énergétique en fournissant une électricité constante et pérenne et en promouvant l’utilisation de fours plus efficaces pour économiser les ressources en biomasse.

4. ECONOMIE: Investir dans les économies d’énergie, la production renouvelable, et les produits ou bâtiments les moins énergivores.

5. NOURRITURE
: Mettre fin au gaspillage de la nourriture. Choisir une alimentation dont la source est issue d’un mode durable et efficace et qui libère de la terre pour la nature, la sylviculture durable et la production de biocarburant (lorsqu’elle n’est pas en concurrence avec l’agriculture nourricière). Chacun a un droit égal au niveau requis de protéines pour bénéficier d’un régime alimentaire sain et pour que ceci se produise, il faut globalement consommer moins de viande.

6. MATERIAUX
: Réduire, réutiliser, recycler pour minimiser le gaspillage et économiser l’énergie. Développer des matériaux durables. Et éviter les biens dont nous n’avons pas besoin.

7. TRANSPORT
: Fournir des incitations à encourager un plus grand recours aux transports publics et réduire les distances que les individus et les biens parcourent. Promouvoir l’électrification partout où cela est possible et supporter la recherche sur l’hydrogène et autres combustibles alternatifs pour la navigation et l’aviation.

8. TECHNOLOGIE
: Développer des plans d’action nationaux, bi- et multilatéraux pour promouvoir la recherche et le développement dans l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

9. SOUTENABILITE
: Développer et renforcer des critères stricts de soutenabilité visant à assurer que les énergies renouvelables sont compatibles avec les objectifs environnementaux et de développement.

10. ACCORDS
: Soutenir des accords sur l’énergie et le climat ambitieux pour fournir un cadre global et promouvoir une coopération d’ensemble sur les énergies renouvelables et les efforts liés à l’efficacité énergétique.

 

Télécharger le rapport intégral en anglais en suivant ce lien >>>>> ICI

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "WWF : 95% de sources d’énergie renouvelable en 2050"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
nature
Invité

Une demande d’énergie inférieure,en 2050, de 15 % à celle de 2005 ! On tombe des nues. Par quel miracle arriver à ce résultat? Alors que dans tous les pays en voie de developpement cette demande croît sans cesse, que la démographie tourne au cauchemar(,quoi qu’en disent les idéologues de l’humanisme réduit à la masse de population.) Le WWF prend ses rêves pour des réalités.

Fabsolar
Invité
Je ne suis pas sûr que la demande énergétique mondiale va baisser, mais je suis certain qu’on pourra y répondre avec des solutions alternatives utilisant les énergies renouvelables que peu d’industriels et de de gouvernements d’aujourd’hui, notamment occidentaux, sont capables d’accepter comme des solutions viables. Je rejoins donc complètement le président du WWF international… Il faut que les gouvernements comprennent que cela est possible et qu’ils arrêtent d’écouter les lobbys des pétroliers, grandes Utilities et autres constructeurs automobiles qui leurs expliquent l’importance de continuer le “business as usual”… Peut être que dans quelques années on les trainera devant les tribunaux… Lire plus »
Bibou64
Invité

En n’engageant pas suffisament tôt des grandes réformes… tiens, vous avez déjà entendu cela, notamment à propos de l’état français (sur le PV et l’éolien). Il y a sans doute une grande réforme à faire sur le marché de l’énergie. Plus on attend, plus on sera plombé.

benkebab
Invité
Etrange rapport, avec une première partie rédigée par WWF très marketing, avec une mise en page publicitaire, et une deuxième partie sous forme d’étude de cas par Exofys. Le scénario retenu y est qualifié de très ambitieux: “La plupart des scénarios BAU (Business as usual) prévoit généralement un doublement de la demand énergétique d’ici 2050, voir une stabilisation dans les cas les plus optimistes (certains scenarios du GIEC, Greepeace, etc.)” Pour Ecofys, la réduction de la demande totale d’énergie ne vient pas d’une baisse d’activité mais bien d’une augmentation de l’efficacité énergétique couplée à une électrification intensive dans tous les… Lire plus »
renewable
Invité

Des charlatans! Mais malheureusement les rapports s’acumulent, de plus en plus réalistes, d’horizons de plus en plus divers…. ça sent le sapin pour le nucléaire, ce siècle sera celui de la transition et de la sortie des énergies fossiles et nucléaires au moins pour la production d’électricité!

francois g
Invité
Prévoir une baise mondiale de la consommation d’énergie est irréaliste. Enrichissement = amélioration de la qualité de vie = plus de confort au foyer, plus de déplacement et plus d’appareil pour faire toutes les choses qui nous fatiguent. Tous s’accordent pour dire que la demande énergétique en 2050 sera le double de la demande actuelle, et tous les scénarios qui n’en tiennent pas compte sont bons pour les poubelles.   Oui il faut que nous passions de 10% à 80% d’énergie renouvelable avant la fin du siècle, c’est inévitable, mais il faut aussi parler des investissements requis. Dépendamment de l’évolution… Lire plus »
fredo
Invité
baisser la consommation si l’efficacité énergétique croit plus vite que les besoins, c’est tout à fait possible de réduire la consommation d’énergie. à titre d’exemple, le Japon, pays très industriallisé, utilise 90 kep pour produire 1000 Usd de PIB, quand les 27 en Europe utilisent 167 kep (la France est présicément à la moyenne, mais le Royaume Uni est à 113, l’Allemagne à 151, par ailleurs les Etats-Unis sont à 180). Il existe donc une marge de progression très importante de l’efficacité énergétique. Pour l’instant, il est vrai que les volumes d’énergie finale continuent à croître légèrement voire se stabiliser,… Lire plus »
J. petbobo
Invité

Arrêter de dire n’importe quoi ….c’est de la manipulation d’opinion public pour précipiter l’irréfléchi , le gaspillage , les mauvais choix et les nouvelles pollutions .

wpDiscuz