Zapatero propose l’abandon du nucléaire espagnol

Mardi, le premier ministre espagnol José Luis Zapatero a proposé d’inclure dans le programme électoral de son parti, l’abandon progressif du recours  au nucléaire par l’Espagne.

Le parti socialiste PSOE actuellement au pouvoir mentionnera dans son programme la mise à l’arrêt progressive des centrales nucléaires du pays.

En 2006, une première centrale en fin de vie a été fermée dans les environs de Madrid. Un autre devrait suivre courant 2009, et 7 autres entre 2021 et 2028.

Le programme socialiste propose leur remplacement par "des énergies plus sûres, plus propres et moins onéreuses". Un programme soucieux de se conformer aux attente d’une population très largement favorable à une baisse du recours à l’énergie nucléaire, qui assure à ce jour quelque 19,6% de la production électrique du pays.

A la place, le premier ministre propose un programme de renforcement des importations (principalement via la France pour l’électricité, via l’Algérie pour le gaz), d’économies d’énergie, d’impulsion envers les sources d’énergie renouvelables, ainsi que la mise en place d’une taxe écologique.

 

 

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Zapatero propose l’abandon du nucléaire espagnol"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Clement
Invité
Décidément la France est de plus en plus seule en Europe à vouloir relancer la filière nucléaire. Interdite par la constitution autrichienne, extinction programmée en Allemagne et peut-être bientôt en Espagne ? Une remarque sur la fin de l’article : dans la liste des propositions de remplacement des réacteurs, on voit “le renforcement des importations” en tête. Je ne pense pas que le PSOE ait mis cela comme priorité, mais plutôt la maitrise de l’énergie et les énergies renouvelables notamment le solaire. En effet, l’Espagne développe de grands projets en photovolaïque, solaire thermique et héliothermodynamique (des centaines de MW). Des… Lire plus »
Gh
Invité
c’est étrange, mais l’importation ca me parait être une manière de faire du nucléaire. le solaire ne monte pas en puissance. l’éolien même en chine n’a pas la puissance d’une centrale nucléaire… le vrai problème c’est que les écologistes ne veulent pas , pour des raisons quasi-religieuses, liées a leur histoire fondatrice, accepter le fait que le nucléaire est a ce jour l’énergie la moins meurtrière, la moins polluante, même en intégrant tchernobyl (qui est plutot un accident politique, mais qui s’est soldé par un bilan final plus faible que les énergies concurrentes, et moins qu’une année de voiture en… Lire plus »
PasNaif
Invité
Une religion qui nie les évidences les plus criantes et empêche de libérer les idées vertes contribuant à améliorer les solutions renouvelables. On a besoin de leur regard différent à condition qu’il soit constructif. Ils nous ressassent les mêmes incantations! La France isolée!! Ah bon? On commence à vendre partout de nouvelles centrales, les US, le Canada ont redémarré leurs programmes s’appuyant, toute honte bue sur l’exemple français. La Suisse a voté le retour au Nucléaire, les Anglais aussi, la Suède se mord les doigts, les Allemands vont bientôt y revenir officiellement dès 2009 une fois les excités verts virés… Lire plus »
lol
Invité

El presidente del Gobierno, José Luis Rodríguez Zapatero, afirmó hoy que España debe “mantener una política razonable, progresiva, de reducción de la energía nuclear”, y avanzó que antes de que termine la legislatura presentará “un mapa, una agenda de futuro de la energía nuclear en España”.

lol
Invité

esta un poco deformata, tan bien. La posicion d’el Presidente del Gobierno es moui subtile. Durante su intervención en unas jornadas organizadas por la revista ‘The Economist’, Zapatero dejó claro que en lo relativo a la energía atómica quiere actuar “sin fundamentalismos” ni dogmas del tipo “pro energía nuclear, contra la nuclear”, de modo que esa “agenda de futuro” estará “condicionada a la garantía energética” de España.

Laurent
Invité

En réaction à “Gh”: Quand je lis que le nucléaire est l’énergie la moins polluante….dois-je sourire ou m’énerver? Les déchets sont juste toxiques pour plusieurs milliers d’années! Je pense que les Pro-nucléaire sont des criminels qui s’ignorent… peut être qu’un jour…

benoit
Invité

Je suis toujours aussi impressionné de voir à quels points les promoteurs du nucléaire persistent à faire mine d’ignorer, malgré les précédents pour le moins fâcheux, les risques spécifiques avérés qui s’attachent à cette industrie: accidents majeurs, prolifération (Iran), matières nucléaires et déchets dangereux, comme si ces problèmes bien réels n’existaient pas ou étaient en voie de solution rapide…

Jerome
Invité

Au-delà de ce que l’on peut penser sur le nucléaire, il n’en demeure pas moins qu’Areva a été élue comme la société la plus irresponsable. Comme quoi les pratiques sont parfois aussi fonction des produits que l’on vend…

Gh
Invité
je sais qu’on nous ressasse que le nucléaire est le satan le plus toxique que l’on ait jamais connu… mais quels sont les faits ? le japons après 24 millions de morts causés a été refroidi dans un bain de sang de seulement 400 milles morts. gros, mais à comparer à la guerre. ensuite… malgré une conception irresponsable, une gestion calamiteuse et une décadence du soviétisme, la centrale de tchernobyl s’est contenté de causer immédiatement et ensuite quelques milliers de morts… avec les modèles de toxicité linéaire qui sont trop pessimiste (on le sait maintenant, comme de nombreux toxiques la… Lire plus »
DTR
Invité

L’allemange n’est pas du tout exportateur net vers la france sur 2007 dixit le rapport de RTE L’avenir sera nucléaire dans le monde, avec ou sans écologiste.

Clement
Invité
C’est très bien de donner des documents provenant de sources fiables, encore faut-il en lire le contenu : page 2 de ton document, je lis : -L’Allemagne a exporté en 2007 vers la France, 16,2 TWh d’électricité (en augmentation de 8% par rapport à 2006) -La France a exporté en 2007 vers l’Allemagne 8,0 TWh d’électricité (en baisse de 16% par rapport à 2006) Ma conclusion : oui l’Allemagne est bien exportatrice nette d’électricité vers la France pour l’année 2007 tout au moins. J’aime ces ardents défenseurs du nucléaire qui ne savent même pas lire un tableau ! Je ne… Lire plus »
PasNaif
Invité
Fuat voir la pauvreté des arguments avancés! Voir les cancers de thyroïdes en Corse alors que le “pic du nuage” en France n’a été que de 9000Bq par m². Savent-ils ce que c’est au moins 1 Bq? Certainement pas! Et que le corps humain lambda, non pollué en a 8000 en permanence? Je ne savais pas qu’en embrassant mes enfants je les irradiais à mort ! Quand aux déchets (dangereux seulement 700ans) savent-ils que les produits phytosanitaires, de même danger au gramme mais de durée infinie, sont répandus en France à plus de 100mille tonnes par an dans les champs… Lire plus »
Dan
Invité
Je crois qu’il est bon de revenir au fait lorsque l’on parle de nucléaire, sujet où s’affronte traditionnellement les dogmes. Rêvons que l’on supprime le nucléaire pour la production d’électricité. On obtient – 80 % des 550 TWh nécessaires au fonctionnement de la France, on les remplace par quoi ? éolien, charbon, gaz, photovoltaïque, hydraulique, économie d’énergie ? en répondant à cette question, il faut prendre en compte, la garantie de service incontournable et la nocivité pour l’environnement (aspects sanitaires et réchauffement climatique notamment). Après une analyse sans concession, peut-on prétendre que le nucléaire est la plus dangereuse des énergies… Lire plus »
Jerome
Invité

Avant de discuter du nucléaire, il faudrait revoir : – le type de chauffage (se chauffer à l’électricité est une grosse conn…) – l’isolation et la construction des bâtiments pour réduire la clim et l’éclairage. – les économies d’NRJ sur nb de machines qui même neuves ont un rendement d’un autre age. Bref penser à progresser avant de faire le choix de piller des ressources pour satisfaire des besoins en énergie inutiles.

Dan
Invité
Je suis tout à fait d’accord pour réfléchir sérieusement aux économies d’énergie, c’est ce que j’ai fait à titre personnel. Après avoir remplacé ma vieille chaudière fuel par une chaudière gaz à condensation (imbattable en terme de rendement global annuel pour produire de l’eau chaude chauffage et ECS). C’est d’ailleurs cette stratégie qui m’a conduit à ne pas investir dans un chauffage solaire combiné, car l’investissement (même avec un crédit d’impôt) hypothéquait mes finances et ne me permettait plus de financer l’isolation pour réduire progressivement ma consommation. Aujourd’hui, j’isole pour consommer moins de gaz. Cependant, il n’y a aucune contradiction… Lire plus »
Elsa
Invité
C’est curieux de se poser la question de “comment faire en France sans nucléaire ? ” – Mais tout simplement comme la plupart des pays, qui n’ont pas de nucléaire et s’en passent très bien. – Ce qui ne les empêche de disposer d’électricité et d’avoir un niveau de vie comparable au notre, toutes choses égales par ailleurs. – Et effectivement, il faut savoir lire un tableau : la France a importé 16,2 TWh d’électricité d’Allemagne et ne lui en a exporté que 8,0 TWh, avec des importations en hausse et des exportations en baisse. – Cela à cause du… Lire plus »
Elsa
Invité
Les nouvelles éoliennes installées dans le monde en 2007 produiront TROIS fois plus d’électricité que les nouveaux réacteurs nucléaires mis en service en 2007 (39,6 TWh éolien contre 13,3 TWh nucléaire). – La conclusion de cet article, bien utile pour éclairer nos lanternes, n’est pas mal non plus : ” En toutes circonstances, l’énergie éolienne se substitue aux énergies fossiles pour produire de l’électricité, ce qui permet d’économiser des ressources qui s’épuisent et d’éviter des émissions de CO2. Les éoliennes, dont la production électrique est prévue de façon fiable un ou deux jours à l’avance, permettent aussi de limiter le… Lire plus »
Dan
Invité
C’est curieux de se poser la question de “comment faire en France sans nucléaire ?”. Non ce n’est pas curieux, c’est essentiel. C’est la question centrale pour la première partie du 21ième siècle. En France, c’est un fait établi, le nucléaire produit 80 % de l’électricité. Banco, on abandonne demain le nucléaire sale et dangereux, comment produit-on les 500 TWh nécessaires dans les respects des nouvelles contraintes (CO2, particules…) ? Réponse 1 : comme nos voisins Bémol : si on prend des pays “à la pointe de l’écologie” (Allemagne, Danemark…) on s’aperçoit qu’ils utilisent massivement les énergies fossiles pour produire… Lire plus »
Samarium
Invité

Juste un mot : Zapatero veux diminuer la production Nucléaire Espagnole … et importer de l’Electricité Française … nucléaire. Pourquoi ça ? Ca déplace le problème de l’opinion public par rapport à la sécurité et aux déchets.

Dan
Invité

Pauvre inventeurs et autres ingénieurs, ils n’égaleront jamais certains politiques. comment ne pas avoir pensé à cette source d’énergie non polluante et renouvelable (à coup de contrat) qu’est l’importation. Comme celui qui dit cela est souvent cru, la politique émotionnelle a de beau jour devant elle. le rationnel, bassine l’électeur !

wpDiscuz