Zone portuaire : projet de véhicule hybride et électrique sans pilote !

La société Gaussin Manugistique et le CEA ont annoncé la mise en place un partenariat visant à développer un concept de motorisation hybride du véhicule portuaire ATT.

Cette collaboration permettra à Gaussin Manugistique de proposer une alternative technologique inédite et innovante au marché des opérations de containers sur les terminaux portuaires. Le coût global du programme de recherche et développement a été évalué à 11,4 ME HT pour une durée de 3 ans.

Le concept du Power Pack, développé dans le cadre de ce projet de R&D, donne à l’utilisateur la faculté de choisir l’énergie souhaitée. Du Diesel aujourd’hui à l’hydrogène ou l’électricité demain, l’extraction du Power Pack permettra en quelques minutes seulement, d’offrir une telle modularité au client. En limitant la consommation d’énergie des véhicules, cette technologie est censée favoriser également une importante réduction des émissions de CO2.

Le lancement commercial devrait commencer courant 2013.

Ce programme porté par Batterie Mobile, société détenue à 49 % par le groupe Gaussin, a reçu l’agrément du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en réponse à une demande de rescrit fiscal lui permettant d’accéder au dispositif de Crédit Impôt Recherche (soutien à hauteur de 7,7ME, sous réserve du maintien des dispositifs actuels). Pour le démarrage de l’activité, Batterie Mobile a mis à disposition en mai dernier 0,5 ME et apportera un financement complémentaire de 0,8 ME pendant les 3 ans.

Pour sa part, le CEA participe au projet en affectant des ressources humaines et en réalisant un cofinancement dont les caractéristiques ne peuvent être diffusées que par des engagements de confidentialité.

Le projet ATT hybride et électrique sans pilote a pour objectif de concevoir un véhicule de manutention logistique en zone portuaire sans chauffeur.

Pour soutenir ce projet ambitieux, le CEA participe à cette collaboration depuis le 1er mai 2012. Il a mis en place ce partenariat par le biais de deux instituts : Le Liten (Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Énergies Nouvelles et les nanomatériaux) et le List (Laboratoire d’Intégration des Systèmes et des Technologies).

Le LITEN, fort de son expérience de 15 ans dans le domaine des batteries et des piles à combustible, ainsi que dans l’électrification et l’hybridation de véhicules (terrestres, maritimes et aériens), amène sa compétence dans le développement de prototypes de générateurs électriques permettant de conduire à bien les objectifs visés par le groupe.

Le LIST quant à lui, développe le prototype du calculateur équipé des algorithmes assurant la navigation autonome des engins sur la zone portuaire d’une part et, de manière automatique, des opérations d’accostage de précision au niveau des stations de docking, d’autre part.

[ Credit photo : Jacques Balthazard ]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Zone portuaire : projet de véhicule hybride et électrique sans pilote !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
zelectron
Invité

cette innovation ne fonctionnera que si la CGT l’agrée, ce qui signifie ….

Guydegif(91)
Invité

OK, des investigations intéressantes, mais pourquoi le SANS PILOTE est-il si important? Encore des emplois en moins et du personnel sur la paille ! La SECURITE est un MUST, oui ! mais le sans-pilote ne me parait pas un MUST ! A+ Salutations Guydegif(91)

wpDiscuz