Consultation publique pour un parc éolien dans l’Aude

La Compagnie du Vent défend un projet de construction de 13 éoliennes à La Palme et à Roquefort-des-Corbières, dans l’Aude. Projet pour lequel est organisée une consultation publique.

La Compagnie du Vent et EDF Energies Nouvelles proposent l’installation de 13 aérogénérateurs sur les lieux-dits « Plat des Graniers », « La Combe de l’Olivier » et « Chante Perdrix » à La Palme, et sur le lieu-dit « Cambouisset » à Roquefort-des-Corbières. Le parc éolien disposera d’une puissance équivalente à la consommation d’environ 36 000 personnes, estime le constructeur.

Ce type d’implantation nécessite la mise en place d’une concertation globale de tous les acteurs et riverains concernés. µC’est pourquoi une enquête publique a lancée depuis le 10 décembre 2007.

Les habitants de ces communes sont donc invités à prendre connaissance du dossier complet du projet des Corbières-Méditerranée dans leur mairie, et à donner librement leur avis dans le cadre de l’enquête publique qui se déroule du 10 décembre 2007 au 15 janvier 2008 inclus.

Le commissaire enquêteur assure plusieurs permanences pendant toute la période d’enquête publique, afin de recueillir également les déclarations verbales.

Permanences du commissaire enquêteur :
LA PALME, EN MAIRIE :
10 DECEMBRE 14H30 A 17H
15 JANVIER 14H30 A 17H
ROQUEFORT-DES-CORBIERES, EN MAIRIE :
14 DECEMBRE 14H A 17H
3 JANVIER 9H A 12H

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
D. Quichotte 11

Ce projet absolument scandaleux consiste à terme à remplacer les 15 vieilles éoliennes (< 650 kW) existantes par 6 nouvelles de 2,3 MW et l'ajout de 21 autres (2,3 MW)dont 13 en première tranche (objet de l'enquête en cours , le tout sur environ 5 km2. Le scandale est : ces éoliennes seraient non seulement construites en plein Parc Naturel Régional de la la Narbonnaise en Méditerranée, mais surtout DANS une Zone de Protection Spéciale (ZPS) Natura 2000. EDF et Suez (via la Cie. du Vent) s'acharnent sur ce secteur parce qu'il est desservie par une ligne HT qui n'est pas ou plus utilisée depuis des lustres. Cela leur suffit pour se moquer de PNR et de Natura 2000. Ce projet est très chaudement soutenu par le député Bascou (PS) et le conseiller général Théron (UMP)et tout le reste des politiques locaux.

mad

allant régulièrement dans la famille à deux pas de fitou je suis scandalisée par cette pelote d’épingles qui ne fait que grandir dans les Corbières. Est-ce que les élus de la région, les préfets vont bientôt ouvrir les yeux? J’en ai marre de payer pour que des promoteurs et les actionnaires s’en mettent plein les poches sur mon dos (CSPE et ADEME-FIDEME et FOGIME et autres) .Est-ce qu’il n’y aurait pas quelques avantages financiers également pour eux dans cette histoire? car s’entêter ainsi alors que les pays étrangers (Danemark, Hollande, Allemagne) suppriment ou réduisent les subventions pose quelques questions.

g.jacquin

1) Une enquête publique n’a de publique que la présentation du projet mais en aucun cas, ne peut influer le choix du CE qui, il faut le rappeler, est payer indirectement par l’entreprise éolienne! Le véritable nom de cette mascarade devrait être “enquête privée” ou « validation d’un projet éolien »! 2) La spoliation organisée continue mais cette fois, par EDF ! Qui peut comprendre qu’EDF est obligée de racheter sa propre énergie à 3.44 fois le prix de revient normal ? Le prix de revient du KWh nucléaire est de 0.025Ct€ le cout du KWh éolien est fixé par la loi à 0.086Ct€. Existe t-il en France, une société qui rachète ses propres produits à perte pour ensuite les revendre ???? Qui paye la différence ? Les français bien sur ! Les français payent d’autant plus cher qu’ils sont près des éoliennes ! la valeur de leur patrimoine immobilier peut aller jusqu’à la valeur 0 puisque invendable ! Cette fois personne ne les aide… 3) Les éoliennes, à quoi cela sert ??? : a) A générer de nombreuses coupures d’électricité. A chaque fois que le vent va ‘tomber » ou qu’il sera trop fort, l’énergie produite par les éoliennes sera de 0 KWh et cette énergie manquante, il faudra aller la chercher sur les centrales classiques. Le seul problème, c’est que ce n’est pas instantané ! en attendant que cela vienne, allumez vos bougies !!! b) Les éoliennes génèrent du bruit en basse fréquence qui nuit à la santé ! c) Les éoliennes génèrent un courant électrique qui n’est pas fiable dans ses caractéristiques de tension et de fréquence ! C’est toute l’électronique domestique qui va en subir les conséquences… d) Les éoliennes génèrent un transit énergétique (de charge) entre les différentes centrales classiques qui peuvent mettre dans « le noir », un département, une région…. e) Les éoliennes mettent à la poubelle, le programme d’optimisation de la production (géré par RTE). Dans ce programme, tous les producteurs (centrales) ont un taux de fiabilité proche de 99.5%. De part leurs conception, les éoliennes ont un taux de fiabilité quasi nul puisqu’on ne sait pas lorsqu’elles vont s’arrêter !!!! Ce qui est sur c’est qu’elle vont s’arrêter ! f) Un EPR coute 3.5 Milliards d’€ pour 1600MW utile pendant 40 ans ! Pour avoir un équivalent éolien : 1600 x 4 (25% d’indice de charge pour l’éolien) x 2.7 (rapport entre 40 ans pour le nuc.et 15 ans pour l’éolien) soit 17 280 MW. Le prix de revient du MW éolien est actuellement de 1 Million d’€ soit pour avoir l’équivalent d’un EPR, il faut 17 milliards d’€ L’éolien coute donc 4.8 fois plus cher que le nucléaire mais n’empêche pas les trous de production !!! g) Et bien sur à tout cela vous ajoutez les nombreux problèmes écologiques, les magouilles, la spoliation, etc. etc. etc…

Fraben

Très intéressant article de Mr Jacquin. Pour compléter ses réflexions: Pourrait il préciser le coût de démantèlement d’une centrale nucléaire augmenté du coût de stockage (annuel?) des matières fissiles? Merci de votre réponse

fred

Quelques liens sur l’eolien: Document C.R.E: http://www.cre.fr/fr/content/download/804/12281/file/1022770260441.pdf Extrait:« Les filières à production non garantie ne permettent pas d’éviter la construction de centrales supplémentaires qui produisent de l’énergie garantie, indispensable pour les gestionnaires du système électrique. »(Centrales émettrices de CO2) “Les sites correctement ou bien ventés, c’est-a-dire a partir de 2600 heures, se voient offrir des rentabilités annuelles apres impots de plus de 20pct par ans, tout a fait excessives s’agissant de taux moyens sur 15 ans sans risque de défaillance de l’acheteur .” André MERLIN, Directeur de Réseau de Transport d’Electricité (RTE): Electricité et énergies renouvelables : jusqu’où le réseau électrique actuel peut-il gérer des sources décentralisées ? “Le développement de la production d’électricité par des énergies renouvelables devrait principalement reposer en France sur la production éolienne. L’objectif de 7.000 MW fixé pour l’éolien dans la Programmation pluriannuelle des investissements de production retenue par les pouvoirs publics pourrait être atteint sans exiger de développements notables du réseau de transport, sous réserve d’une localisation adaptée. Par contre, l’atteinte de la cible de la directive européenne sur les énergies renouvelables, dont 14.000 MW en France, constitue un nouveau défi. Elle nécessite des progrès conséquents en matière de prévisions météorologiques et sans doute aussi une organisation coordonnée au plan européen. Il convient de souligner que le renforcement du réseau de transport en France, et des interconnexions européennes, paraît une condition incontournable à l’atteinte de cet objectif et à la gestion harmonieuse de ce parc de production.”

5
0
Laissez un commentairex