Kandou Bus, spin-off de l’EPFL, lève 56 millions

Kandou Bus, spin-off de l’EPFL, lève 56 millions de dollars dont une grande part provient de fonds suisses. Cette rentrée d’argent va notamment permettre à cette entreprise spécialisée dans la connectivité à très faible consommation énergétique de lancer sur le marché un composant essentiel pour les premières prises USB-C au monde compatibles avec la nouvelle norme USB4 officialisée en septembre.

Kandou Bus, spin-off de l’EPFL, annonce une levée de fonds de 56 millions de dollars. Ce troisième tour de financement porte son capital à près de 100 millions. Alors que les investisseurs étaient jusque-là principalement américains, cette nouvelle levée de fonds voit trois groupes suisses prendre des parts au capital : Swisscom, Forestay Capital ainsi que Fayerweather Capital Partners. L’entreprise basée au parc de l’innovation de l’EPFL a déjà permis de faire évoluer plusieurs normes tant elle s’attaque à l’un des plus grands défis de l’industrie électronique : la connectivité à haut débit et faible coût énergétique à l’intérieur et entre les appareils.

Plus de 300 brevets

L’entreprise fondée en 2011 développe des composants informatiques permettant d’améliorer les performances et la fiabilité des communications entre appareils électroniques tout en minimisant leur consommation électrique. Alors qu’elle a jusqu’à présent vendu ses systèmes sous forme de licence, elle va maintenant tirer parti de ses quelques 300 brevets en lançant une série de produits pour des applications grand public.

Cet important tour de financement va notamment permettre à la start-up d’amener sur le marché un important composant pour les premières prises USB-C compatibles avec le nouveau standard USB4. Ce dernier a été rendu public le 3 septembre dernier lors de l’USB Implementers Forum, qui réunit les multinationales du secteur comme Microsoft, Intel, IBM ou HP, et qui se charge de faire évoluer cette norme. Elle double la capacité de transfert de données, permet par exemple de prendre en charge deux écrans 4K UHD à 60 Hz, assure une charge rapide des ordinateurs portables et un traitement des vidéos grandement amélioré. « Le marché est énorme », résume Amin Shokrollahi. On le croit volontiers puisque ce développement, compatible avec les versions USB précédentes, sera partout. Il touche aussi bien les ordinateurs portables que les disques durs externes, les écrans ou encore les consoles de jeux.

« Les premiers exemplaires destinés aux prises USB-C ont montré en laboratoire d’excellents résultats avec une faible consommation », se réjouit Amin Shokrollahi qui est également professeur à l’EPFL. Une sortie sur le marché pourrait intervenir à l’été 2020 déjà. Soit un excellent timing pour l’entreprise puisque la mise en œuvre de ces nouveaux standards prend souvent plusieurs années.

Kandou a posé de nouvelles normes dans l’industrie des composants microélectroniques

Les travaux d’Amin Shokrollahi, spécialiste de la théorie de l’information et du signal, et d’un ancien post-doc, Harm Cronie, ont notamment conduit à l’invention du codage Chord ™, autour duquel a été fondée l’entreprise. Cette norme a désormais été intégrée dans les spécifications de l’industrie des composants microélectroniques et des chips. Elle permet d’avoir deux à quatre fois plus de bande passante tout en utilisant que la moitié de la puissance électrique nécessaire jusque-là. Le secret réside dans un algorithme qui code le signal à transmettre pour le faire passer avec fiabilité et fluidité dans un bus informatique, une sorte d’autoroute de transmission de données partagé entre plusieurs composants d’un système numérique. Ces innovations, qui réduisent la consommation d’énergie et améliorent les performances des connections pour un très grand nombre d’appareils électroniques, ont l’avantage de libérer de nouvelles fonctionnalités pour les périphériques et les systèmes des clients.

Auteur: Cécilia Carron

Partagez l'article

 



[ Article repris avec l'aimable autorisation ]

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des