La chaudière gaz à condensation murale, une solution économique pour les appartements

Savez-vous que 25% des communes françaises sont raccordées au gaz et que cela englobe 10,7 millions de ménages ? Se chauffer au gaz demeure actuellement le moyen de chauffage le plus économique dans les zones urbaines avec un prix du kilowattheure qui reste compétitif dans la durée par rapport à l’électricité.

En effet, même si l’électricité est largement accessible en France pour le chauffage, on constate que le prix moyen TTC du kWh ne cesse d’augmenter année après année (+5,9% en 2019, +2,4% en février 2020, +1,55% en août 2020), soit une hausse d’environ 30% depuis 2007.

Quant à la solution fioul, elle est proposée en maison individuelle et nécessite d’installer une cuve. Attention, les remplacements et les nouvelles installations de chaudières fioul seront interdits dès le 1er janvier 2022.

Focus sur les chaudières à gaz

Le gaz de ville est disponible aussi bien dans les logements collectifs que dans les lotissements de maisons individuelles et son prix reste attractif sur le long terme. Seules les maisons neuves construites à partir de l’été 2021, ne pourront plus être chauffées au gaz. Le remplacement des chaudières à gaz existantes n’est donc pas concerné par les nouvelles normes environnementales.

Il existe sur le marché deux types d’appareil : la Chaudière murale à gaz et la Chaudière à gaz au sol. Avant de se lancer dans l’achat d’un dispositif de chauffage au gaz, il est important de s’informer sur différents points.

Tout d’abord, la chaudière doit être assez puissante pour chauffer votre logement et produire suffisamment d’eau chaude pour tous les occupants de votre foyer. Les besoins seront donc différents que vous habitiez seul dans un studio de 20 m2 ou que vous soyez une famille nombreuse dans une maison de 200 m2.

Ensuite, les besoins en eau chaude varient d’un ménage à l’autre. Votre chaudière doit donc être en mesure de délivrer du chauffage au minimum et pour certains modèles de l’eau chaude sanitaire en complément. Vous avez également la possibilité d’installer deux éléments bien distincts : une chaudière pour le chauffage et un chauffe-eau thermodynamique.

Quel niveau d’encombrement ?

Autre critère de choix ; Si vous avez peu de place disponible, il est recommandé d’opter pour l’installation d’une chaudière à gaz murale. En effet, contrairement à la chaudière à gaz au sol, la murale est très compacte et ne nécessite pas de pièce spécifique. Elle se fixe naturellement au mur et peut s’intégrer parfaitement dans votre cuisine de manière harmonieuse.

Une chaudière murale est en mesure d’assurer une production de chauffage et d’eau chaude sanitaire pour tout le foyer. Elle bénéficie d’une durée de vie relativement longue, 15 ans environ et coûte généralement moins chère que sa cousine au sol.

Le modèle à condensation haute performance permet par ailleurs de faire d’importantes économies d’énergie. Si vous habitez dans un appartement en couple ou en famille de 4 personnes au plus, ce type de chaudière est à privilégier.

Fixez-vous un budget “énergie” à ne pas dépasser

Le plus simple est de réaliser un tableau qui comprendra les différents types de chaudières, le montant de l’investissement initial (prix TTC de la chaudière à gaz, le coût de l’installation TTC du professionnel, le coût du raccordement GRDF, etc.), la consommation et le montant de la facture annuelle de gaz, l’entretien annuel du dispositif ainsi que toutes les aides financières que vous pourriez bénéficier.

Au final, vous obtenez le retour sur investissement sur une période de 10 ou 15 ans.

Partagez l'article

 

[ Billet sponsorisé / publi-rédactionnel ]

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires