La Finlande redoute un hiver trop rude

La Finlande pourrait connaître un pic de consommation historique en cas de grand froid, alertait mardi le gestionnaire du réseau national. La production finlandaise ne permettrait pas de répondre à une telle demande.

Le gestionnaire finlandais table sur une consommation record de 15 200 MW en cas de grand froid, rendant ,nécessaire une forte importation d’électricité. A l’heure actuelle les températures, les plus froides depuis une dizaine d’années, se situent autour de -20°C dans le sud et -30°C dans le nord du pays.

Le gestionnaire se veut rassurant, affirmant qu’aucune coupure n’aurait lieu, si tant est que l’importation et la production ne rencontrent aucun imprévu. Or, la semaine dernière, la production de l’un des deux réacteurs de la centrale nucléaire d’Olkiluoto, dans le sud-ouest, avait du être suspendue.

La Finlande importe 70 % de son énergie. La production électrique de ses 4 réacteurs nucléaires doit être complétée par de l’électricité en provenance d’Estonie, de Suède et surtout de Russie. Or, si la vague de froid touche également ces deux derniers pays, les importations pourraient se voir limiter, d’autant plus que la Russie opére actuellement des travaux de maintenance sur une centrale de st Pétersbourg.

      

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bolton

Et si les gouvernements faisaient face aux problèmes et demandait à son peuple de moins chauffer et mieux s’habiller ? Ou l’inviter à prendre d’autres mesures d’économies d’énergies ? Cela pourrait responsabiliser un peu tout le monde je pense que ça ferait du bien

Pascal Rauma, F

1 – La majorité des habitations ont un triple vitrage et une double porte. 2 – la population sait depuis longtemps comment s’habiller lors des grands froids merci. 3 – Il y a un minimum de chauffage en dessous duquel tu ne peux pas descendre et quand il fait -20 à -30° dehors tu n’as pas le choix que de pousser les radiateurs. Essaye le jour où ça caille vraiment bien d’être raisonable, tu ne tiendras pas longtemps. 4 – Toujours cette façon bien Française d’attendre une décision d’en haut sinon on ne bouge pas. T’as besoin d’un mot de la maîtrise pour aller soulager ta vessie? 5 – J’habite en Finlande et je travaille à Olkiluoto.

tOniO

très belle réponse pascal!! même si effectivement le problème principal est bien la gestion efficace, durable et responsable de l’energie comme nous le signal Bolton, il ne faut pas tout mélanger! et même si après un passage de plusieurs mois en scandinavie je trouve que la réputation tellement écolo de ces peuples est quelque peu usurpée, ils sont souvent plus responsable que leurs frères latins à ce niveau là, et la remarque de Bolton qui convient en de nombreux points à nos habitudes sudistes ne s’applique pas vraiment à ces gens du nord! et que effectivement, quand il fait réellement -20°, un ou deux ou trois bon pull en laine ne sont pas garants de ta santé…

Christophe

La Finlande ne peut plus dépendre à ce point des pays voisins pour l’énergie. Il serait scandaleux, avec le réchauffement climatique qui se développe, de faire encore plus appel aux combustibles fossiles. L’isolation et autres économies d’énergie sont déja optimisés. Alors? L’énergie nucléaire a parfaitement sa place. D’autres EPR devraient rapidement se construirent, suivis par des surgénérateurs.

Elsa

– La réponse aux problèmes d’énergie et de température, en chaud comme en froid, est à l’évidence de construire les bâtiments selon les principes de l’architecture bioclimatique. – Des habitations et bureaux à consommation d’énergie très faible et même nulle existent dans plusieurs pays. Des habitations SANS chauffage existent dans des pays froids, y compris à Goteborg en Suède (+22°C à l’intérieur, sans chauffage, avec -21°C dehors). – Le tout nucléaire montre bien ses limites en France, qui nous oblige à importer de l’électricité d’Allemagne aux périodes de pointe (lorsqu’elle est la plus chère sur les marchés d’échange) et en hiver lors des grands froids.

Momo

C’est un peu tardivement que je lis cet echange de courriels , et je suis EXTREMEMENT interesse par connaitre le(s) secret(s) de cette ( ou ces ) construction(s) Suedoises ! Peut-on en savoir ( un peu ) + , ne serait-ce que pour en faire profiter ces Finlandais voisins qui ne connaissent pas ce phenomene Et ici , en Inde du Nord , il fait aussi tres tres froid ( -20°C tres souvent ! )et l’energie est encore + rare et chere qu’en Scandinavie ( il n’y a qu’a voir la difference en nombre de morts hivernaux entre ces 2 coins du monde !) SVP , un peu de comprehension ou de charite et de compassion vis-a-vis de ces pauvres Indiens ignares , merci de me communiquer ts. moyens d’en savoir + et si possible d’entrer en contact(s) avec ces geniaux Suedois . sincerement votre ds. ce cas present!

Dan

Pour tordre le cou à cette antienne des fameuses exportations allemandes d’électricité vers la France qui seraient dues au chauffage électrique, je vous encourage à comparer les bilans de RTE et ceux de l’UCTE. Vous verrez que RTE parle d’échanges contractuels et que l’UCTE parle d’échanges physique aux frontières. Or entre l’Allemagne et la France les échanges contractuels ne correspondent pas aux achanges physiques (ce qui est d’alleurs rarement le cas). RTE mentionnne d’ailleurs ce fait et le justifie notamment par les droits d’eau des pays frontaliers. Le contrat, c’est le commerce et c’est une peu virtuel. Dans le monde réel, la France n’est quasiment jamais importatrice vis à vis de l’Allemagne. Consultez le lien suivant : S’agissant du chauffage électrique, je vous encourage à lire les annexes du “rapport Syrota” intitulé “Perspectives énergétiques de la France à l’horizon 2020-2050” disponible au lien suivant : vous y trouverez, à la page 83, la contribution d’EDF qui explique assez bien au choix le problème ou… la solution. En clair, cela ne sert à rien d’effrayer le peuple avec le chauffage électrique car si on le supprime, il faudra le remplacer par autre chose et si ce n’est pas une maison passive, le remède peut être pire que le mal.

7
0
Laissez un commentairex