Un plastique d’origine végétale, 100% compostable, même de chez soi

Transformer votre pot de yaourt en compost, même au fond de votre jardin, c’est ce que propose la start-up auvergnate Carbiolice.

Saviez-vous que seulement 29% des emballages en plastiques sont aujourd’hui recyclés ? Pire encore, si on extrait les bouteilles et flacons, ce pourcentage tombe à 5%… (Source : rapport annuel Citeo).

Pourquoi repenser la fin de vie du plastique ?

Prenons l’exemple du pot de yaourt : un français consomme à lui seul 168 pots chaque année. A l’échelle de la planète, cela représente 473kg de plastique par seconde ! Ces pots sont majoritairement constitués de polystyrène, une résine plastique petro-sourcée et mal recyclée pour plusieurs raisons : même s’il bien trié (ce qui n’est encore possible que pour 30% des français, bénéficiant de l’extension du système de tri), ce plastique très spécifique, car très léger et cassant, pose problème au moment de son traitement. Son opercule, son étiquette l’empêchent également d’être identifié par les machines de tri optique… Et finalement, quand bien même le polystyrène parvient aux usines de retraitement, son recyclage donne un matériau de moins bonne qualité que le matériau original…

Pour autant, il est difficile de se passer du plastique pour ce type d’emballage ! C’est face à ce constat que Carbiolice s’est donné comme ambition de repenser la fin de vie des plastiques qui restent utiles à notre quotidien. Elle nous propose de les composter !

Carbiolice et le plastique biodégradable

Créée en 2016 à Riom, en Auvergne, Carbiolice a développé un additif, appelé Evanesto®, qui est ajouté au cours des processus de fabrication traditionnels des produits et emballages à base PLA (un bioplastique d’origine végétale à base d’amidon de maïs ou de sucre). Il permet d’accélérer la désintégration naturelle de ce bioplastique afin qu’il soit plus rapidement assimilé par les micro-organismes du compost. En accélérant ses capacités de biodégradation, Evanesto® permet à ce plastique végétal de devenir 100% compostable, même en conditions domestiques.

« Plus concrètement, lorsqu’ils contiennent Evanesto®, vos pots de yaourt, barquettes alimentaires, ou autres emballages plastiques vont pouvoir se transformer en compost, sans résidu, ni toxicité, en moins de 200 jours. », précise Nadia Auclair, Présidente de la start-up.

Après 4 années de R&D, Carbiolice vient de lancer la commercialisation de son additif : 15 entreprises sont déjà en train de le tester sur leurs lignes industrielles. Il s’agit principalement d’acteurs de l’agro-alimentaires à la recherche de solutions plus respectueuses de l’environnement pour leurs emballages (barquettes, films d’emballages…), mais le marché du plastique à usage unique (vaisselle jetable, bulles de calage…) ou encore de l’agriculture (films de paillage, pots horticoles…) s’intéressent également à cette solution.

Le champ des possibles est donc vaste, et Carbiolice prévoit déjà de lancer une seconde génération d’additif d’ici 2022 qui pourra être introduite dans des objets encore plus épais et rigides, comme les capsules de café.

Carbiolice est une entreprise française innovante qui a été créée en 2016, pour développer une nouvelle filière de bioplastiques 100% compostables et 100% biodégradables. Basée à Riom, au cœur de l’Auvergne, et dirigée par Nadia Auclair, polymériste de formation, la start-up Carbiolice, en collaboration étroite avec le leader mondial de la production d’enzymes, Novozymes, a mis au point un additif enzymatique qui, ajouté à la fabrication des emballages plastiques d’origine végétale (PLA), permet de les rendre 100% compostables, même en conditions domestiques, en moins de 200 jours.

Carbiolice détient une licence exclusive de la technologie enzymatique développée et brevetée par Carbios.

La start-up est soutenue par deux actionnaires : Carbios, société de chimie verte qui conçoit et développe des procédés enzymatiques innovants, et le fonds d’investissement SPI opéré par Bpifrance. Les deux actionnaires viennent d’ailleurs de renouveler leur confiance par un nouvel apport de 7,3 millions d’euros portant ainsi le capital de Carbiolice à 29,5 millions d’euros.
Elle compte aujourd’hui 25 collaborateurs et a reçu le Prix 2019 de la biotech la plus innovante d’Europe (remis par l’association Europa Bio).

Partagez l'article

 

[ Billet sponsorisé / publi-rédactionnel ]

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires